Le SU Dives en route pour le grand huit ?

Envoyer Imprimer PDF
Dimanche à 16h15, voire un peu plus tard en fonction du scénario, les supporters divais qui auront effectué le long déplacement au cœur de la Vendée, pourront soit chanter à tue-tête, soit appréhender un retour en Normandie pour le moins pesant. Une chose est certaine, pour les deux formations, ce septième tour revêt un intérêt particulier. Le FEC La Chaize-Le-Vicomte, petit poucet vendéen de la compétition, disputera dimanche pour la première fois de son histoire un septième tour de coupe de France. Quant au SU Dives, une belle aventure en coupe avait clairement été présentée comme un des objectifs majeurs de la saison par Philippe Clément.


Qui sont ces Vendéens ?


Avant de se pencher sur l'opposition en elle-même, le technicien divais a tout d'abord dû se demander où ce club pouvait bien se situer. La Chaize-Le-Vicomte, c'est déjà plus simple à localiser lorsque Mappy nous présente cette commune à environ dix kilomètres de La Roche sur Yon. Mais d'un point de vue football, c'est beaucoup plus que ça et leurs statistiques depuis le début de saison parlent pour eux. Pensionnaires de DHR de la ligue Atlantique, les Vicomtais, leaders de leur groupe, avaient réalisé un sans faute avec quatre victoires en autant de rencontres, avant de se faire surprendre dimanche dernier chez la lanterne rouge (1-0). Leur parcours en coupe est tout aussi annonciateur d'une équipe en pleine confiance puisque aucune de leurs victimes n'a réussi à leur inscrire le moindre but. Réputée comme étant une équipe complète qui ne lâche rien, très solide défensivement et pas facile à manoeuvrer lorsqu'elle mène au score, la formation vendéenne présente également la particularité d'aller vite en contre.


« Dives, une équipe qui provoque »


« Il y a deux divisions d'écart en notre défaveur mais on est chez nous », présente avant-coup Freddy Potéreau, l'entraîneur vicomtais, au site foot85.fr. Il est vrai que les deux divisions d'écart seront en partie masquées par l'avantage du terrain et la présence d'un nombreux public qui remplira le stade du Moulin-Rouge, prêt à faire le show pour emmener ses protégés vers un huitième tour inespéré. Le SU Dives ne se présentera pas comme un sombre mystère pour Potéreau et ses joueurs. « Dives, c'est une équipe très athlétique, solide derrière et qui se projette vite vers l'avant. Techniquement, ça ne semble pas impressionnant. Certains échos obtenus nous font aussi penser que c'est une équipe qui provoque beaucoup. » Ballon au pied ? Non, « verbalement aussi bien par rapport à l'arbitre que les joueurs adverses. » Les Vendéens se sont renseigné, et le moins que l'on puisse dire, c'est que certains indicateurs locaux malveillants (au moins un qui se reconnaîtra) n'y est pas allé avec le dos de la cuillère en dressant un portrait peu reluisant des pensionnaires d'Heurtematte. Provocateurs à l'esprit douteux ? Les personnes présentes au stade Henry Jeanne samedi dernier ont surtout pu se rendre compte que les coéquipiers d'Antoine Prével dégageaient avant tout une véritable force collective et une maturité que la majorité des équipes de DH peut lui envier. Le FC Bayeux qui restait sur une série de matchs victorieux, l'a payé cher à ses dépens, restant totalement impuissant face à la maîtrise affichée par les Divais, au point de ne pas exister durant 90 minutes.


Une préparation ordinaire mais studieuse


Philippe Clément n'a rien laissé au hasard une fois le tirage effectué puisqu'il s'est rendu en Vendée voir son adversaire à l'oeuvre et reconnaître l'environnement qui les attendra. A son retour, l'expérimenté coach divais dressait le portrait des Vendéens comme étant « une équipe très joueuse, capable aussi d'être attentiste et de procéder par contre-attaques. Elle se projette très vite tout en laissant généralement cinq défenseurs en position défensive » avant d'ajouter que « l'organisation tactique de son adversaire n'est pas ma préoccupation principale. Le principal, c'est de nous préparer au mieux par rapport à ce qu'on a envie de mettre en place. » Philippe Clément a suffisamment roulé sa bosse au cours des 25 années passées sur le banc divais pour savoir parfaitement que « la coupe de France, c'est une compétition vraiment à part et c'est le discours qui a été tenu aux garçons : des fois on croit avoir un bon tirage et ça ne passe passe pendant que des tirages qui peuvent paraître compliqués nous permettent finalement de nous qualifier, alors concentrons nous sur nous même. »


Les rouges (qui joueront en bleu pour l'occasion) se sont préparé de manière tout à fait classique durant cette semaine. Malgré tout, après une dernière séance vendredi soir, ils prendront la route samedi midi pour prendre leurs quartiers à La Roche sur Yon « à dix kilomètres du stade » et « vivre quelques moments ensemble, parce que ce groupe aime vivre ensemble, et cette mise au vert nous avait bien réussi lors du match à Granville. On en profitera aussi pour apporter une touche de vidéo à la préparation de ce match. »


Il restera alors 90 minutes aux Fériaud, Cauvin, Ravenel et consorts pour faire sauter le verrou vendéen et au vétéran Letellier pour endiguer les coups de boutoir adverses. Le huitième tour est à ce prix et n'a jamais été aussi près. Le peuple divais n'attend que ça. Soyons honnêtes, il serait quand même dommage de passer à travers. Mais la coupe est une compétition tellement à part, Philippe Clément en est intimement convaincu.


Le groupe divais qui fera le déplacement sera le suivant :

Martial LETELLIER (gardien) / Guillaume ESNEU / Benoît DONNE / Stanislas LECONTE / Antoine PREVEL / Romain NAGLE / Jérémy HAUBERT / Jonathan FERIAUD / Guillaume RAVENEL / Teddy GAUDICHE / Morgan CAUVIN / Alexandre LAPISSE / Cyrille LANOIS / Jimmy DAIGREMONT / Nicolas FONTENELLE.


Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr