Hérouville poursuit son cavalier seul

Envoyer Imprimer PDF

C'était l'heure du derby, dimanche après-midi. Le Stade Caennais et le RC Hérouville, qui ne s'étaient plus affrontés depuis bien longtemps (Hérouville est monté en Fédérale 3 l'année où Caen en est descendu, à l'issue de la saison 2011-2012), ont livré un combat peu spectaculaire mais extrêmement âpre. À ce jeu, Hérouville a montré qu'il avait du répondant. Le leader de division Honneur s'est imposé sur le plus petit des scores : 3-0.


Hérouville est le leader invaincu du championnat. Il avait même empoché tous les points de bonus offensifs possibles avant la rencontre à Caen. Caen, pour sa part, est deuxième du classement avec désormais deux défaites.


Vu du côté caennais par l'entraîneur Alexandre Bouteiller...

Le derby. « C'était un gros derby. Il y a eu un très gros combat, je ne peux rien reprocher aux mecs sur ce plan, mais on a manqué un peu de métier à des moments-clés. On n'a pas réussi à marquer de points au pied. On aurait peut-être dû tenter des pénalités. C'était l'ogre. Hérouville gagne tout avec bonus offensif. On perd 3-0, ça se joue à pas grand-chose. Je suis vachement fier des gars. Il nous reste du chemin. J'espère qu'on va se rappeler de l'amertume de la défaite pour rebondir. On partait de rien en début de saison et on est quand même invaincu à l'extérieur. On peut être fiers de notre parcours pour l'instant. On va se retrousser les manches et on fera les comptes à la fin de l'année. »


La saison. « C'est une saison de transition. Il y a eu beaucoup d'instabilité au niveau des staffs, des présidents. Moi, j'étais même pas sûr de renquiller. Le président avait démissionné dans l'été. On a dû trouver des dirigeants, refaire un staff.... Ça s'est fait un peu à l'arrache et on n'a pas pu anticiper le recrutement. J'avais douze bonhommes sur les quatre premières séances. Il y a eu vingt départs sur l'équipe première. On allait un peu vers l'inconnu. Je suis content parce que les jeunes qui sont montés prennent leurs responsabilités et deviennent des cadres de l'équipe. J'espère qu'on va bien finir la saison pour terminer dans le haut du classement et participer aux phases finales. Après, ce sera dans les mains des dirigeants, travailler sur la formation, ce qu'on est en train de faire, pour arriver à pondre des jeunes tous les ans et pour attirer des joueurs. En quantité, on n'est pas encore dans les clous. On ne peut pas vraiment piocher dans notre équipe réserve car il y a une trop grosse différence de niveau. On va être obligé de se renforcer si on veut avoir d'autres ambitions, comme la montée. On mise tout sur la formation, j'espère que ça va payer dans un ou deux ans. Il nous faut de la stabilité, bosser sur la formation. On a pas mal de projets. Il n'y a que ça qui peut nous permettre de nous en sortir. »


Vu du côté hérouvillais par l'entraîneur Stéphane Guillous..

Le derby. « On se doutait que ce serait accroché après le match que Caen avait fait au Havre (victoire 13-16, ndlr). Venir battre Caen chez eux, on savait que ce serait assez difficile. C'était un match à l'ancienne, très rugueux. On a retrouvé une équipe comme celles qu'on a rencontrées en Fédérale 3 la saison dernière, avec beaucoup plus de combat que ce qu'on voit depuis le début de saison. On a montré qu'on pouvait répondre dans ce domaine-là. C'était très serré jusqu'au bout. On a marqué rapidement, il fallait qu'on tienne. On a eu des blessés très tôt dans la partie, ce qui nous a obligés à nous réorganiser. On a tenté de nouvelles choses. On a vu des choses intéressantes. C'était au cœur, aux tripes, au courage. »


La saison. « Cette victoire nous permet de laisser Caen à douze points. On va pouvoir aborder la deuxième partie de championnat un peu plus soulagés et continuer à jouer notre jeu. Il nous reste un match en retard à jouer pour atteindre la mi-saison. On a trois matchs d'avance, avec ces douze points d'écart. On peut envisager la suite sans se focaliser sur le titre. Il faut qu'on déroule notre jeu et ça suivra forcément. Il y avait une certaine frustration de la part des joueurs et de tout le club après notre descente parce qu'on n'était pas loin (du maintien en Fédérale 3). On a perdu beaucoup de matchs de très peu. On a bien terminé la saison et on est resté dans cette même dynamique. C'est ce qui est important pour préparer la fin de saison et la saison prochaine. »

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr