Une chance à saisir chez des Ajacciens à l'agonie

Envoyer Imprimer PDF
Football. Ajaccio – Caen, 1/16ème de finale de la Coupe de France (ce soir, 18h). Et si c'était finalement en Coupe de France que le Stade Malherbe vivait ses plus belles émotions cette saison ? Bien sûr, la priorité affirmée des Caennais reste le championnat puisque les six points de retard accusés sur le podium ne sont pas rédhibitoires, mais Caen a bien intérêt à ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier... Le déplacement à Ajaccio a tout d'une belle opportunité.


On a connu le Stade Malherbe peu adepte de la Coupe de France, cachant à peine son désintérêt en la matière et éliminé hâtivement de la compétition. Sur les huit dernières éditions, Caen s'est fait sortir sept fois en 32ème de finale. On se souvient tous du sinistre épisode Longuenesse, quand ce club de Promotion d'Honneur avait éliminé le Stade Malherbe sur tapis vert. C'était en 2005. Depuis, les Caennais n'ont jamais été chanceux au tirage, tombant systématiquement sur des équipes de Ligue 1 ou Ligue 2. Il en a résulté des éliminations pas toujours logiques (alors pensionnaire de Ligue 1, Caen a été sorti trois fois par des formations de l'étage inférieur) mais pas honteuses non plus.


Les trois premiers tours de la Coupe de France version 2013-2014 ont réservé aux Malherbistes des duels clairement déséquilibrés sur le papier. Le SMC a débuté par Dreux, formation de DH battue seulement 1-0. Il a enchaîné ensuite avec deux équipes de CFA 2 qui, elles aussi, ont chèrement vendu leur peau. Saint-Pryvé-Saint-Hilaire a poussé son adversaire aux prolongations (0-2), Pontarliers l'a longtemps laissé sous la menace (1-3). À chaque fois, Caen a fait le job avec sérieux plus que talent, entretenant autant que possible la timide dynamique du moment. Ce soir, c'est un tout autre opposant qui se présente à lui. En théorie, Caen sera dans la peau de l'outsider face à une équipe hiérarchiquement supérieure. Un coup d'oeil sur le classement de Ligue 1 peut inciter à réviser le jugement...


Ajaccio n'a plus que la Coupe de France


L'écart est-il réel entre une équipe scotchée à neuf points en Ligue 1 et un candidat, certes moins crédible qu'il ne l'a été, à la montée en élite ? Pas sûr... L'AC Ajaccio, qui a souffert pour éliminer le FC Quimperlois (DSR) en 32ème de finale (1-2), file à vive allure vers la Ligue 2. Son bilan en championnat est famélique puisqu'il se compose d'une victoire (obtenue le 25 septembre contre Lyon) de six nuls et de quatorze défaites. En-dehors de son match de Coupe de France, Ajaccio n'a plus gagné depuis quinze rencontres. La moins bonne attaque du championnat n'a inscrit que quatorze buts cette saison. Son meilleur buteur, Eduardo, a trouvé le chemin des filets à trois reprises seulement. Avec douze points de retard sur le premier non-relégable, Ajaccio ne peut plus guère croire au maintien. Peut-être les Corses de Hengbart, Zubar, Diarra et Dielna (tous anciens caennais) jetteront-ils leurs dernières forces en Coupe de France, mais peut-être aussi n'en ont-ils pas les moyens.


Toujours privé de Nicolas Seube et Molla Wagué, Caen s'est rendu sur l'Île de Beauté avec un groupe de 18 joueurs très classique. Lenny Nangis et surtout Fayçal Fajr, en tribune contre Laval, y font leur retour. Vainqueurs des Mayennais dans la douleur vendredi dernier, le Stade Malherbe n'aspire à rien d'autre que se qualifier pour les huitièmes de finale. Il ne serait plus dès lors qu'à trois victoires du Stade de France... Les Caennais seraient aussi bien avisés de se rassurer quelque peu quant à la manière, défaillante face à Laval. Néanmoins, au rang des priorités, une seule est tout en haut...

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr