Le Stade Malherbe promet de rester mobilisé

Envoyer Imprimer PDF
La montée ne fait pas de doute et le titre est en bonne voie : le Stade Malherbe peut-il craindre une certaine démobilisation en cette fin de saison ? Au regard des exemples précédents, qu'ils concernent Lens, Le Havre ou Metz, ce n'est pas impossible. Mais les Caennais assurent rester concentrés sur les objectifs qu'ils se sont fixés. « On sera professionnels jusqu'au bout », affirme Franck Dumas.


Rappel historique. Depuis quelques saisons, une équipe a pris l'habitude de s'envoler au classement de Ligue 2 et de prendre une avance conséquente au point d'assurer la montée en Ligue 1 de nombreuses semaines avant que la saison ne se termine. On constate alors globalement deux cas de figure dans cette situation : les équipes qui jouent le jeu jusqu'au bout et celles qui, victimes d'un relâchement somme toute compréhensible, lèvent clairement le pied une fois l'objectif atteint. La possible démobilisation dépend plus de l'absence d'enjeu que de la validation de l'accession en Elite.


Ainsi, sur les trois dernières saisons, les leaders étaient assurés du titre plusieurs semaines avant l'arrivée. Lens en 2009 et Metz en 2007 ont fini par une série de défaites (trois pour Lens, quatre pour Metz) qui ne les ont toutefois pas privés de leur première place. En 2008, Le Havre a ralenti l'allure en fin de saison avant de terminer par un feu d'artifice contre Bastia (6-0). Les Haut-Normands avaient treize longueurs de plus que le quatrième après la 31ème journée. Certaines équipes viennent démentir cette tendance. Lille version 1999-2000 en est le meilleur exemple. Auteurs d'une saison exceptionnels, les Lillois avaient mis un point d'honneur a finir sur la même dynamique alors que le titre était dans la poche depuis bien longtemps. Ajaccio (2001-2002) avait agit de la même façon, à la différence que sa première place tenait moins solidement.


En se penchant sur les autres championnats depuis dix ans, on observe généralement que le premier n'a jamais relâché ses efforts quand il restait une incertitude au sujet du titre. Ainsi, Sochaux (2000-2001), Saint-Etienne (2003-2004), Nancy (2005-2006) ou Toulouse (2002-2003) ne pouvaient pas lever le pied au risque de perdre une ligne sur leur palmarès.


Le cas du Stade Malherbe. Avec seize points d'avance sur le quatrième, Caen est assuré de la montée à sept journées de la fin du championnat. Les sept unités dont il dispose sur Brest, deuxième, laissent à penser qu'il est également très bien parti pour le titre. En 2006-2007, la question de la démobilisation ne s'était pas posée puisque les Malherbistes avaient dû aller chercher leur montée lors de la dernière journée. En 2003-2004 en revanche, les deux derniers matchs, bien que sans enjeu, avaient été joliment remportés au stade d'Ornano.


Qu'en sera-t-il cette saison dans un tout autre contexte ? Premier impératif : « tant que mathématiquement ce n'est pas fait, il faut lutter », rappelle Grégory Leca. Avant de préciser : « Il faudrait s'assurer la montée rapidement pour être tranquilles et profiter de ces derniers matchs. » Profiter ne veut pas dire jouer à la légère pour celui qui réalise une saison irréprochable en défense centrale. « On doit rester concentrés car on s'est fixé des objectifs, comme rester invaincus chez nous et gagner ce championnat. C'est une ligne de palmarès pour les joueurs et pour le club. On ne va rien lâcher. »


L'objectif parallèle à la montée, le titre, est maintenant l'ambition majeure. Franck Dumas promet que dans cette optique, « il n'y aura pas de relâchement ». « J'ai demandé aux joueurs d'être performants du premier au dernier match, c'est ce qu'ils feront, assure-t-il. En plus, il y a encore des matchs importants pour certaines équipes. Je n'ai pas envie de fausser le championnat parce qu'on s'auto-satisfait de ce qu'on fait. On doit être professionnels jusqu'au bout et, croyez-moi, on le sera. »

 

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr