Malherbe, c'est dingue !

Envoyer Imprimer PDF

Football. Angers 1 – 2 Caen, 34ème journée de Ligue 2. Le Stade Malherbe a fait un pas supplémentaire vers la Ligue 1 en dominant Angers à l'issue d'un scénario complètement fou, ce lundi soir. Très longtemps en difficulté dans une rencontre clairement dominée par les locaux, les Caennais ont fait la différence dans les arrêts de jeu. Quelle fin de saison exceptionnelle !

 

Cette équipe du Stade Malherbe est tellement renversante, tellement époustouflante aussi, qu'on ne sait plus vraiment par où commencer. Peut-être, parce que c'est ce qu'on retiendra à la fin si tout se passe bien, par l'aspect comptable. Invaincu depuis dix matchs, sorti vainqueur de ses quatre dernières sorties, Caen s'est placé sur une rampe de lancement idéale en vue de la Ligue 1. Lens n'a plus que deux points d'avance, Nancy est à deux longueurs, et Caen affiche toujours un match de moins que les formations qui l'encadrent. À ce sujet, le CNOSF rendra son avis mercredi quant à la suite à donner au match ajourné entre le Stade Malherbe et Nîmes. A priori, les Malherbistes devraient récupérer les trois points de la victoire sur tapis vert. Dans ce cas, ils disposeraient de cinq longueurs d'avance sur le quatrième alors que douze points seulement restent à distribuer dans cette Ligue 2 passionnante.


Contraint de subir


Quand le coup de sifflet final retentira le 16 mai, si la décision ne sera pas connue plus tôt (on peut en douter), Caen n'aura cependant pas oublié de quelle manière il a arraché tant de points dans un sprint final assez fou. Le déplacement à Angers restera peut-être comme un symbole de la saison réalisée, longtemps quelconque mais devenue exceptionnelle à mesure que l'épilogue approchait. Les Bas-Normands ont souffert contre des Angevins fortement diminués par les absences mais pas moins déterminés à prendre le jeu à leur compte. Ils ont souvent été contraints de faire le dos rond en laissant passer l'orage. Le Stade Malherbe a ensuite allié réussite et opportunisme pour ouvrir le score par un buteur perché sur une autre planète depuis quelques mois. L'égalisation adverse dans la dernière minute du temps réglementaire aurait pu être un terrible coup dur, mais Jonathan Kodjia est sorti de sa boîte au meilleur moment pour placer un coup de tête imparable. Incroyable scénario.


Les Angevins peuvent nourrir bien des regrets. Ce sont eux qui ont dicté la physionomie du match dans la continuité d'une bonne entame. Peu en verve, Richard Socrier manquait une belle situation quelques minutes après le coup d'envoi. Jérémy Hénin pensait bien donner l'avantage aux siens, mais son but était logiquement refusé pour une main (17'). Vite perturbé par la qualité de passe adverse, le bloc caennais laissait un peu trop de libertés aux Angevins emmenés par un très bon Sofiane Boufal. Ce dernier rappelait d'ailleurs Damien Perquis à la vigilance après un joli rush (20'). Caen procédait en contre-attaque sans réussir à trouver la faille, malgré notamment une très belle situation au crédit de Mathieu Duhamel, bien repris par Jérémy Hénin devant le but (14'). La meilleure occasion caennaise allait intervenir peu avant la mi-temps sur un coup-franc de Fayçal Fajr tout près de faire mouche. Le ballon effleurait le poteau d'Alexandre Letellier (40'). Avant, c'est Richard Socrier qui avait fait trembler le camp caennais en décochant une volée détournée par Damien Perquis (35').


Adepte du suspense


Dominé, le Stade Malherbe pouvait s'estimer heureux du 0-0 affiché à la mi-temps. L'entame du second acte peinait à décoller – non point que le précédent ait atteint des sommets – mais Angers conservait la mainmise sur le match. Le ballon revenait rapidement dans les trente derniers mètres caennais, le jeu caennais accusant un déchet trop important dans la construction. Le centre de Fayçal Fajr, après une passe lumineuse de l'omniprésent N'Golo Kanté (comme toujours), était néanmoins repoussée par le bras de Jérémy Hénin (décidément) dans sa surface sans que l'arbitre ne s'en aperçoive. Malgré quelques contre menés par aux Caennais, sans grand danger, Angers maintenait une pression importante sur la cage calvadosienne. Mohamed Yattara était sans doute le mieux placé pour ouvrir le score mais il ne pouvait armer sa frappe en raison de l'excellente sortie de Damien Perquis (71'). Angers était dans un temps fort jusqu'à la situation anodine qui allait provoquer l'ouverture du score. À l'entrée de sa surface, Jérémy Hénin laissait volontairement filer le ballon dans son dos, persuadé que son gardien allait s'en saisir. Problème, Alexandre Letellier n'avait pas quitté sa cage. Flairant le bon coup, Mathieu Duhamel se saisissait de la balle et ne tremblait pas pour crucifier le porter angevin (0-1, 79'). Un but casquette dont les bêtisiers de la semaine sauront se saisir, un coup de pousse du destin pour le Stade Malherbe.


Secoué, Angers accusait le coup et restait à distance respectable de la cage caennaise. Le coup-franc tiré du milieu de terrain juste avant le temps additionnel ne semblait pas en mesure de briser la sérénité retrouvée des Caennais. Pourtant, l'intervention peu appropriée de Damien Perquis à l'entrée de sa surface relançait les débats. Le ballon revenait sur Jonas Pessalli, qui, tout en contrôle, plaçait avec succès un lob des 25 mètres pour égaliser (1-1, 90'). Caen pouvait craindre le pire durant les quatre minutes ajoutées par M. Jaffredo. Pourtant, Mathieu Duhamel et N'Golo Kanté sur la même action passaient tout près du 2-1. Ce but libérateur, c'est sur le corner suivant la frappe repoussée du petit milieu de terrain caennais qu'il allait intervenir. Mathias Autret plaçait le ballon sur la tête de Jonathan Kodjia, lequel ne laissait aucune chance à Alexandre Letellier (1-2, 92'). Angers n'avait que ses yeux pour pleurer, à désormais cinq longueurs du podium, pendant que les Caennais pouvaient exulter. Le suspense leur va bien !

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr