Philippe Clément : « Le sentiment du devoir presque accompli »

Envoyer Imprimer PDF

Le SU Dives présentait tous les ingrédients pour truster les premières places d'une DH palpitante : talent, expérience, engouement fort autour du club et un entraîneur qui connaît le club comme sa poche. Leur parcours a en effet révélé une certaine force collective, mais c'était sans compter sur le leadership des Granvillais qui se sont très vite positionnés comme d'inaccessibles concurrents pour le SUD. Retour sur cette saison prometteuse avec le cornac d'Heurtematte Philippe Clément.





Philippe, si on devait résumer le bilan en championnat du SUD ...

La première impression qui en ressort c'est que les joueurs sont allés au bout d'eux-mêmes. Pour moi la saison réalisée est tout à fait cohérente par rapport au potentiel du groupe. J'ai le sentiment du devoir presque accompli. Je regrette malgré tout notre préparation quelque peu chaotique qu'on a payée cash. Si l'on considère notre troisième place finale, je regrette juste que la seconde place ne puisse pas offrir un billet pour le CFA 2, ou bien qu'il y ait la possibilité de jouer un barrage d'accession comme ça a pu être le cas il y a quelques années, parce que cette année, il y avait un leader intouchable.



« Granville jouait dans une tout autre dimension »



Les dés n'étaient ils pas quelque peu pipés avant coup du fait des ambitions granvillaises ?

C'est clair que l'intérêt de ce championnat de DH a vite été bafoué par les ambitions de cette équipe granvillaise. En plus on les a joués chez eux dès l'ouverture de la saison, après une préparation tronquée. Granville n'a pas connu ce problème et a démarré l'exercice tambour battant, sans attendre personne en route. Si notre préparation avait été plus pointue, ça nous aurait permis de mieux gérer ce match et lancer notre saison différemment. Mais quoi qu'il en soit les Manchots étaient dans une tout autre dimension.



Hormis un début de saison en mode diesel, vous avez mené un parcours qui aurait pu s'apparenter à celui d'un champion ...

Comme je l'ai déjà dit on a réalisé une préparation qui ne nous permettait d'être opérationnels dès le démarrage. Beaucoup de joueurs sont rentrés tard de vacances, d'autres ont repris avant de repartir en vacances, et j'avais dit que doute façon nous ne serions réellement prêts qu'à partir d'octobre. A titre d'exemple Stanislas Leconte et Antoine Prével, qui arrivaient au club cette saison, ont découvert Anthony Isabel, notre gardien, à Granville puisqu'ils s'étaient croisés pendant toute la préparation. Pas facile d'avoir des repères dans ces conditions là. Et on a payé ce déficit de préparation. Une fois notre saison lancée on a en effet connu un parcours qui aurait pu ressembler à celui d'un champion (le SUD n'a connu qu'une seule défaite entre le 24 août à Granville et le 19 avril contre Alençon : c'était le 12 janvier face à Deauville, NDLR).


« J'avais un groupe de bons joueurs et d'hommes bien »



Finalement vous avez décroché en toute fin de championnat.

Avant le dernier mois de compétition, on savait parfaitement que Granville resterait indéboulonnable, que la montée leur reviendrait logiquement et que personne ne serait en mesure de revenir sur eux. On a alors mis en avant un sentiment club qui visait à maintenir nos équipes réserves qui connaissaient des saisons compliquées. On a donc fait ce qu'il fallait pour assurer leur maintien. C'est entre autre pour cette raison qu'on a connu quatre défaites en un mois alors qu'on n'avait perdu que deux fois en dix mois, et ça nous a coûté le place de dauphin au profit des Granvillais.



Comme ç'a déjà été le cas dans le passé, la saison a été ponctuée d'une nouvelle aventure en coupe de France ...

Oui, une fois de plus nous avons connu une belle aventure cette saison en coupe de France. Notre parcours a pris fin au 8ème tour, après prolongations face à l'équipe de CFA de Plabennec (après avoir notamment sorti Hérouville, Granville et l'équipe vendéenne de La 

Chaize, NDLR). A deux minutes près, on les poussait aux tirs aux buts. Cette fois encore on a pu se rendre compte qu'une épopée en coupe est très riche humainement. C'a également été l'occasion de confirmer ce que je pensais de mon groupe, à savoir qu'il est constitué à la fois d'hommes bien sous tous rapports et de bons joueurs.



Que doit-on attendre du SUD version 2014/15 ?

L'effectif va peu bouger, hormis Teddy Gaudiche qui quitte le club pour rejoindre Vire en DSR. En terme d'arrivées, Donovan Convert, un milieu offensif neuf et demi, qui peut également jouer dans les couloirs, nous rejoint en provenance de Deauville. De toute façon nous n'avons pas les moyens de recruter à outrance et ça peut être l'occasion à certains jeunes du club de montrer qu'ils peuvent jouer en DH. La stabilité au sein du groupe nous permettra une fois de plus de compter sur l'expérience de notre effectif composé de joueurs pour la plupart trentenaires.



Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr