Samir Alla : « Je ne pouvais pas laisser Hérouville... »

Envoyer Imprimer PDF

La relation fusionnelle qui lie Samir Alla à Hérouville a pris une dimension supplémentaire ces derniers jours. Parti à Granville suite à la relégation du SCH en Division d'Honneur, le meneur de jeu a décidé de faire machine arrière quand son club de coeur a finalement été sauvé administrativement. Il s'est réengagé mardi soir, aux dernières heures de la période des mutations, en faveur d'Hérouville.


« Je crois que je suis marié à Hérouville ! » La plaisanterie en dit long sur l'attachement de Samir Alla à sa ville et à son club. Sa récente démarche plus encore. Alors qu'il s'était engagé avec Granville, ambitieux promu en CFA 2, le milieu axial a finalement changé d'avis en apprenant le repêchage du Sporting Club Hérouvillais à ce niveau de compétition. « J'avais la tête à Granville, assure-t-il. J'avais vu mon appartement et fait toutes les démarches administratives. Je devais commencer l'entraînement dès le lendemain. » Le 15 juillet, un coup de fil a considérablement changé la donne. Il est 18h30 et Abdel Zogbar est à l'autre bout du téléphone. « Il y a 90 % de chances qu'on se maintienne, apprend-il à son ex-joueur. Il faut que tu reviennes. » Trois heures plus tard, l'information est confirmée et Samir Alla est face à un choix : respecter son engagement à l'égard de Granville ou revenir aider Hérouville. « J'ai dit au président que je ne pouvais pas mais il a insisté en disant que le club avait besoin de moi. Ça m'a touché. Je me suis concerté avec ma famille, qui m'a encouragé à rester. Même le maire d'Hérouville m'a appelé pour me convaincre de resigner ici. J'ai reçu un nombre incalculable de textos et tous ceux que je croisais me demandaient de rester. » L'argument affectif, prédominant, s'est trouvé renforcé par la perspective d'un emploi trouvé via le SCH. « C'est aussi quelque chose que j'ai regardé. La stabilité est importante. » 


Ce fameux 15 juillet, à 22h30, Samir Alla a rappelé Abdel Zogbar – bien plus qu'un président à ses yeux – pour lui annoncer la bonne nouvelle. « Je ne pouvais pas laisser Hérouville dans cette situation. » En l'espace de quelques heures, la deuxième ville du Calvados a fêté deux grandes nouvelles. Son repêchage en CFA 2 avait forcément constitué la première réjouissance. « Ce n'est pas l'Allemagne qui a gagné la Coupe du Monde, c'est Hérouville, se marre Samir Alla. Début juillet, je croyais encore un peu à ce repêchage. Ensuite, j'ai laissé tomber. Quand j'ai appris ça, j'ai sauté de joie ! » Samir Alla, auteur de six buts et seize passes décisives la saison dernière, n'est pas le seul à avoir changé d'avis entre la relégation sportive et le repêchage administratif. Ramzi Tarchoun, qui s'était engagé avec Mondeville, a fait de même. Tous deux ont donc le statut de mutés. Ces retours permettent à Hérouville d'envisager l'avenir de manière plus sereine. « On a un vécu, maintenant. On sait que la préparation sera primordiale pour faire un bon début de saison. Il faudra être prêt dès le début de saison. C'est impossible qu'on revive la même chose que la saison dernière. » Outre l'expérience emmagasinée, Hérouville pourra s'appuyer sur son réemménagement au stade Prestavoine. « Désormais, on jouera réellement à domicile. L'année dernière, on a joué tous nos matchs à l'extérieur. » C'était à Venoix en l'occurrence.


Du côté de Granville, le revirement de Samir Alla est forcément mal passé. « Je le comprends tout à fait, commente l'intéressé, d'autant que la période des mutations s'achevait quand j'ai pris ma décision. J'ai des regrets vis-à-vis d'eux parce que ce sont de bonnes personnes. Je leur souhaite de monter en CFA. Néanmoins, je suis heureux de rester à Hérouville. Je suis très fier que le club se soit maintenu et j'espère qu'on va repartir sur de bonnes bases. » Quant aux Granvillais, ils ont trouvé rapidement un remplaçant à Samir Alla en la personne de l'ancien istréen Maxime Tarasconi. Tout est bien qui finit bien !


Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr