Caen s'élance face à Évian

Envoyer Imprimer PDF

Football. Évian Thonon Gaillard – Caen, 1ère journée de Ligue 1 (ce soir, 21h). Un peu plus de deux ans après une relégation cruelle, que longtemps personne n'avait vue venir, le Stade Malherbe retrouve ce soir les terrains de Ligue 1. Ses débuts se feront contre un adversaire direct au maintien, Évian Thonon Gaillard. Avant d'enchaîner face à Lille, Rennes, Saint-Étienne, Paris, Marseille et Bordeaux d'ici la mi-octobre, Caen serait bien avisé de débuter par une victoire.


En deux ans, tout a changé ou presque. Quand, le 20 mai 2012, le Stade Malherbe a chuté contre Valenciennes (3-1), sa relégation en Ligue 2 a constitué le point de départ d'un nouveau chapitre. Le choc consécutif à ce coup de massue dont Caen avait longtemps semblé à l'abri – l'équipe n'avait été en position de relégable une seule fois avant la 38ème journée – était peut-être une sorte de mal pour un bien. Il avait en tout cas entraîné le départ de Franck Dumas, remplacé par son ancien adjoint Patrice Garande, et impulsé un nouveau mode de fonctionnement dans la capitale bas-normande. En l'espace de trois intersaisons, Caen a aussi chamboulé son effectif à tel point qu'aucun titulaire de la saison 2011-2012 ne le sera ce soir à Annecy.


Le Stade Malherbe a fait du neuf et cela lui a souri. Au sortir de deux années réussies en Ligue 2 – l'accession en élite faisant foi – il semble attaquer sa quatorzième année de première division dans des meilleures dispositions que les précédentes. Pas de nom ronflant (on a le souvenir des années Savidan et Frau conclues sur une relégation) ni de salaire mirobolant, mais un dosage en apparence prometteur entre quelques uns des meilleurs joueurs de Ligue 2 (Imorou, Da Silva, Adéoti) et des éléments confirmés au niveau supérieur (Féret, bien sûr, mais aussi Vercoutre, Raspentino et Privat). Les premières semaines de compétition permettront d'y voir plus clair sur ce Malherbe désireux de se stabiliser en Ligue 1. En l'espace de deux mois, les Caennais affronteront les représentants des différentes catégories du championnat. Il y aura des candidats au maintien (Évian, Reims), ceux qui visent un peu mieux (Rennes, Lens... même si ce sera sûrement compliqué, Toulouse), ceux qui rêvent d'un podium (Lille et Saint-Étienne) et celui qui sera très probablement titré, le Paris Saint-Germain.


Caen y verra plus clair au sortir de l'été mais aura dès ce soir les premiers éléments de réponse quant au comportement de son équipe en compétition. Les matchs de préparation ont certes été positifs (quatre victoires, dont une aux tirs au but, pour une défaite), mais ils ne sont que partiellement révélateurs. Ils ont tout de fois livré des enseignements précieux quant au schéma de jeu, qui s'inscrit dans la continuité de la saison dernière avec un milieu à trois (où Adéoti se détache comme sentinelle devant la défense) et trois attaquants, et à l'équipe-type du moment. Le Stade Malherbe a plus de certitudes que son prochain adversaire, loin d'avoir bouclé son recrutement (Pascal Dupraz attend encore trois à quatre joueurs) et pas franchement performant en préparation (une victoire, un nul et quatre défaites). Une bonne moitié de son équipe découvrira néanmoins la Ligue 1 ce soir. Le Parc des Sports d'Annecy et ses 15 000 places devrait permettre de limiter la possible inhibition qui pourrait en résulter. Caen, quasiment au complet dans l'attente d'un défenseur central, a toutes les cartes en main pour réussir ses débuts.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr