Entrée en matière tonitruante pour le Stade Malherbe

Envoyer Imprimer PDF

Football. Évian 0 – 3 Caen, 1ère journée de Ligue 1. Quelle entrée en matière ! Le Stade Malherbe a fêté ses retrouvailles avec la Ligue 1 par une victoire nette et sans bavure au Parc des Sports d'Annecy. Il lui a suffi d'une première mi-temps quasi-parfaite pour sceller le sort de Savoyards loin du compte. N'Golo Kanté et Mathieu Duhamel, auteur d'un doublé, ont inscrit les premiers buts du Stade Malherbe en cette saison 2014-2015.

 

 

Le Stade Malherbe a débuté la saison 2014-2015 comme il avait terminé la précédente : sur les chapeaux de roue. Son déplacement à Annecy, pour y affronter une équipe d'Évian Thonon Gaillard loin d'être prête aux joutes de la Ligue 1, s'est transformé en une petite leçon de football. Les Caennais se sont montrés sous leur meilleur jour en Haute-Savoie, réduisant leurs adversaires au silence en même pas quarante minutes de jeu. Et si ses recrues ont été performantes, bien que Julien Féret se soit fait plutôt discret au milieu de terrain, les hommes du match sont des habitués de la maison rouge et bleue. Lenny Nangis, seul joueur formé au club parmi les onze titulaires, a brillé de mille feux devant la faible assistance annécienne.


Aux qualités de percussion déjà démontrées la saison dernière, et les précédentes, le Guadeloupéen a ajouté le principal en se montrant décisif. Les deux premiers buts du Stade Malherbe sont clairement marqués de son empreinte. Dans les deux cas, il a donné le tournis à la défense adverse. Seule la conclusion a différé, N'Golo Kanté ayant ouvert le score sur un service en retrait (1-0, 12') quand Mathieu Duhamel a profité, à l'affût près des six mètres, d'une frappe cadrée repoussée par le portier adverse (2-0, 32'). Avant le déclic signé N'Golo Kanté, décidément bon sur tous les tableaux, c'est plutôt Évian qui avait dominé l'entame de la rencontre. Caen, bien organisé, attendait son heure. Quand celle-ci a sonné, la rencontre a pris une toute autre physionomie. À l'image d'un Lenny Nangis peut-être meilleur que jamais, les Caennais ont fait valoir leur capacité à se projeter rapidement vers l'avant, bien aidés en cela par une récupération ultra-efficace.


Première parade à la 81ème minute pour Vercoutre


Avec deux buts d'avance à la demi-heure de jeu, les affaires étaient bien engagées. Caen n'allait pas s'en contenter. Profitant des largesses défensives de son adversaire, le Stade Malherbe s'offrait le luxe d'une troisième réalisation avant même la mi-temps. Florian Raspentino, guère embêté dans son couloir droit, délivrait un centre parfait pour Mathieu Duhamel. Ce dernier confirmait les énormes progrès réalisés de la tête depuis son arrivée à Caen en donnant le coup de grâce (0-3, 37'). Pour la leçon de marquage, on repassera. Beaucoup plus forts techniquement, très bons dans le pressing et la relance, performants dans la circulation, les Caennais étouffaient totalement leurs vis-à-vis, impuissants. À la mi-temps, Évian n'avait toujours pas cadré le moindre tir. Rémy Vercoutre était pour le moins tranquille.


Privé de banc mais pas de vestiaire, Pascal Dupraz faisait entendre sa voix pendant la pause et Évian revenait sur la pelouse armé de meilleures intentions. Les locaux tentaient de prendre le contrôle du ballon, sans néanmoins parvenir à s'approcher de la cage caennaise. À l'inverse, chaque prise de balle de Lenny Nangis augurait d'un petit calvaire pour la défense évianaise, plus d'une fois contrainte à la faute sur le petit feu-follet. Sa frappe des 25 mètres obligeait même Jesper Hansen à une superbe détente (53'). Évian évitait le naufrage complet mais était loin de reprendre espoir, tant les Malherbistes maîtrisaient à merveille les débats. Sans solution, très faible techniquement, l'équipe d'Olivier Sorlin restait loin du but caennais. Il fallait attendre les vingt dernières minutes de jeu d'une deuxième mi-temps peu rythmée pour voir les locaux reprendre un peu d'aplomb. Djakaridja Koné s'offrait la première frappe cadrée du match côté évianais après 80 minutes de jeu. Rémy Vercoutre en profitait pour réaliser une belle parade (81'). Le gardien caennais allait de nouveau s'employer quelques minutes plus tard, cette fois sur une tentative de Nicki Nielsen (84'). Entre temps, Bruno avait manqué un but presque tout fait (82').


La dernière occasion a néanmoins été mise au crédit de Fodé Koïta, au cours d'une fin de match où il a souvent manqué un poil de précision dans la dernière passe pour que Caen transforme la sentence en petite humiliation. Vainqueurs 3-0 à l'extérieur de leur premier match, les Bas-Normands ont séduit à Annecy. C'est bien anecdotique, mais ils sont provisoirement leaders de Ligue 1. Après tout, c'est suffisamment rare pour être apprécié à sa juste mesure ! Dans sa quête des 42 points, Caen a réalisé un premier pas. Les obstacles qui restent à surmonter promettent d'être plus relevés dans les semaines à venir...


 

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr