Caen TTC, on prend les mêmes et on recommence ?

Envoyer Imprimer PDF

On ne change pas une équipe qui gagne ! Maintenu en Pro A deux journées avant la fin du championnat la saison dernière, le Caen TTC a décidé de repartir sur les mêmes bases. Zoltan Fejer Konnerth, qui s'est engagé pour une saison complète, Romain Lorentz et Jakub Kleprlik seront de nouveau titulaires. Le seul changement concerne le poste de remplaçant, désormais occupé par Jimmy Devaux en lieu et place d'Admir Duranspahic.


Après une saison 2013-2014 pour le moins convaincante, marquée par un maintien rapide en milieu de tableau, le Caen TTC a légitimement décidé de s'inscrire dans la continuité. Avec un seul départ et aucune arrivée, la stabilité a été de mise durant l'intersaison. Elle s'est même décidée bien en amont, alors même que le précédent exercice n'était pas encore bouclé. « On repart avec une équipe qui a bien fonctionné et des joueurs qui souhaitaient rester, expose l'entraîneur Xavier Renouvin. Ça fait trois saisons que les résultats sont bons et on estime que l'ambiance et la bonne entente qui règnent y sont pour quelque chose. » Deux changements interviennent néanmoins dans le groupe caennais. Zoltan Fejer Konnerth passe d'un temps partiel à un plein temps. Il disputera l'intégralité de la saison, ce qui n'avait pas été le cas l'an dernier pour des raisons contractuelles. « Ce n'était pas l'idéal comme fonctionnement, même s'il avait pu jouer tous les matchs importants, concède Xavier Renouvin. On espère qu'il pourra grappiller quelques points contre des équipes de haut de tableau si des opportunités se présentent. »


Prise de risque


L'autre évolution concerne le quatrième joueur, puisque Jimmy Devaux retrouve cette responsabilité. Admir Duranspahic, décevant la saison dernière mais confronté uniquement à des adversaires de gros calibre, repart à Nice. Le Franco-Bosnien n'aura pas gagné un seul match sous le maillot caennais (quinze défaites en autant de rencontres). Reste qu'en cas d'absence d'un des trois titulaires, il apparaissait néanmoins plus solide qu'un Jimmy Devaux davantage cantonné à un rôle de cadre en équipe réserve. « On est conscient du risque qu'on prend, n'élude pas Xavier Renouvin. Si on a un blessé, le handicap sera important. Néanmoins, malgré un niveau bien meilleur que celui de Jimmy, Admir ne nous a pas apporté de point la saison dernière. Nos contraintes économiques nous empêchaient de recruter un joueur supplémentaire. Il faut savoir prendre des risques. » Si Caen venait à souffrir d'une blessure de longue durée, il aurait de toute façon l'autorisation de recruter pour y palier. Mais comme dirait un certain Hervé Coudray, « on ne réserve pas sa place à l'hôpital avant d'avoir un accident de voiture ».


Zoltan Fejer-Konnerth sera l'incontestable leader du Caen TTC à la reprise le 9 septembre. « Sans Zoltan, nous ne nous serions pas maintenus », estimait son responsable en fin de saison dernière. L'Allemand a gagné 63,2 % de ses matchs, intégrant de ce fait le Top 10 des joueurs de Pro A les plus performants. S'ils n'affichent pas les mêmes statistiques flatteuses, Romain Lorentz et Jakub Kleprlik n'en ont pas moins réalisé une excellente saison. « Ce sont deux bonnes surprises. Je n'attendais pas Jakub à ce niveau », reconnaît Xavier Renouvin. Quand le Tchèque a rejoint le Caen TTC, celui-ci évoluait alors en Nationale 1. Deux échelons plus haut, il a remporté 37 % de ses matchs la saison dernière. Quant à Romain Lorentz, il peut espérer à 21 ans poursuivre son ascension. « Il est amené à progresser mais devra savoir gérer la pression car on attendra beaucoup plus de lui. » Le jeune français est actuellement en Chine avec l'équipe de France. À son retour, il disputera le tournoi qualificatif pour les championnats d'Europe. Un ticket reste à délivrer. Jakub Kleprlik s'entraîne pour sa part en Suède, dans le club de l'ancien caennais Robert Eriksson, tandis que Zoltan Fejer-Konnerth est chez lui en Allemagne.


Le retour de la coupe d'Europe


Le but de ce trio en 2014-2015 ? Faire aussi bien que la saison dernière, où Caen avait fini septième. « On peut difficilement prétendre à autre chose, d'autant que le niveau de la Pro A s'élève d'année en année. La France et l'Allemagne sont les meilleurs championnats en Europe. En outre, on dit toujours que la deuxième année est la plus compliquée. C'est plus dur de confirmer. » Les Caennais attaqueront la saison par un déplacement à Angers avant une pause de trois semaines durant lesquelles se dérouleront les championnats d'Europe. Le 30 septembre, Caen accueillera La Romagne. En novembre, le calendrier se distinguera par le retour de la coupe d'Europe dans la capitale bas-normande. Six ans après une élimination en quart de finale de la compétition contre Moscou, le Caen TTC peut nourrir quelques ambitions dans cette bataille. « Nous sommes têtes de série, ce qui nous permet d'éviter la phase de poule et d'accéder directement en seizième de finale. La coupe ETTU n'est pas notre objectif principal mais on va essayer d'aller le plus loin possible. On fait partie des meilleures équipes qualifiées. » Le seizième de finale, un match sec comme en huitième de finale, se disputera à Caen le vendredi 21 novembre.


Parallèlement à l'équipe première, le club alignera deux équipes au niveau national. Sa réserve sera en N1 et sa C en N3. « L'objectif de l'équipe réserve sera de se maintenir, avec un atout en moins puisque Admir est parti. On intégrera ponctuellement Dorian Zheng. Il faut faire confiance à la jeunesse. » Et quelle jeunesse ! Le fils de Yuan Zheng, qui fit partie des meilleures joueuses de la planète, n'est âgé que de douze ans. « Il affrontera des adversaires beaucoup plus âgés et beaucoup plus malins, mais il y a une certaine insouciance à cet âge-là. Il sera encadré par des garçons comme Jimmy Devaux et Simon Perrot. » Au Caen TTC, qualité et quantité vont de pair. Après une saison 2013-2014 exceptionnelle à tous les étages, l'heure est à la confirmation.


Le calendrier de Pro A complet

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr