Le kayak-polo salue un « excellent bilan »

Envoyer Imprimer PDF
Les championnats du monde de kayak-polo se sont achevés en apothéose dimanche dernier par une deuxième médaille d'or pour les Bleus. En l'espace d'une semaine, ce sport confidentiel a attiré les foules à Thury-Harcourt, dépassant allègrement les chiffres de fréquentation officiellement espérés. Pour Sylvie Vandevivère, directrice du comité d'organisation, le bilan est très positif.



Quel bilan formulez-vous de ces championnats du monde ?

Le bilan est excellent en terme de fréquentation, puisque nous avons accueilli plus de 75 000 visiteurs. Le bilan sportif est également excellent puisque la France a décroché deux médailles d'or, une médaille d'argent et une de bronze. Globalement, nous sommes très satisfaits. A priori, au vu des retours que nous avons, le public et les partenaires partagent ce sentiment.


Est-ce une surprise d'avoir vu autant de monde à Thury-Harcourt ?

On avait beaucoup communiqué sur l'événement mais on avait préféré garder les pieds sur terre dans les annonces en parlant de 50 000 visiteurs. On fait beaucoup plus. Je ne peux pas considérer que ce soit une surprise en raison de la communication que nous avons faite, mais on dépasse effectivement les chiffres que nous avions annoncés.


Le site a paru presque étroit samedi et dimanche quand un certain nombre de personnes n'a pu y accéder tant il était bondé. Est-ce le petit bémol de la semaine ?

Je ne dirais pas ça parce que tout le monde pouvait accéder. Il y a eu des périodes où, effectivement, c'était plus contraint du fait des pics d'affluence, mais un mode de régulation du site avait été mis en place conjointement avec la préfecture et la gendarmerie. Pour la sécurité, nous avions préféré mettre un deuxième écran géant sur le village de façon à décongestionner autour du bassin. On a dû stopper à un moment l'arrivée du public mais on n'était pas dans une situation de blocage du site.


Ce genre d'événement peut-il donner une nouvelle dynamique au kayak-polo ?

En terme de coup de projecteur, je pense qu'on ne peut pas faire mieux que ce qui a été fait, aussi bien pour le kayak-polo que pour la Suisse Normande, qui a bénéficié de cet éclairage. On a le succès populaire, on a les résultats, on a ce sport à découvrir pour une partie du public et toute la communication qui a été faite autour de l'événement. C'est un ensemble.


Qu'est-ce qui peut être fait aujourd'hui pour prolonger cet engouement ?

Maintenant, c'est à la partie sportive d'activer les leviers. Je ne gérais que la partie organisationnelle. C'est aux sportifs de rebondir puisqu'on leur a facilité les choses en provoquant cet éclairage sur leur sport.

 


> Présentation de l'événement et photos jeudi

> Photos vendredi

> Photos et résultats samedi/dimanche

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr