Caen repart de l'avant

Envoyer Imprimer PDF

Football. Caen 2 – 1 Lorient, 11ème journée de Ligue 1. Après quasiment deux mois d'infortune, le Stade Malherbe a renoué avec la victoire ce samedi soir face à Lorient. Auteurs de l'ouverture du score dès la quatrième minute de jeu sur une tête de Lenny Nangis, les Caennais ont maîtrisé les débats dans la globalité malgré l'égalisation lorientaise (sur penalty, évidemment). Mathieu Duhamel a inscrit le but de la victoire, également sur penalty, en début de deuxième mi-temps. Caen gagne cinq places au classement après ce troisième succès de la saison.


Caen n'a pas loupé le coche ! En difficulté comptable après sept matchs de rang sans victoire, les Caennais ont rempli leur mission contre Lorient. Ils ont disposé logiquement, au vu de la physionomie de la rencontre, d'une équipe qui s'apparente à un adversaire direct dans la course au maintien. Malherbe, légèrement dominé dans la possession de balle mais devant au score pendant plus d'une heure, a décroché ses premiers points de la saison à domicile. La conséquence d'un match guère flamboyant mais bien maîtrisé.


En laissant Jordan Adéoti sur le banc au profit de Thomas Lemar, Patrice Garande avait décidé de modifier quelque peu ses habituels plans au milieu de terrain. Le jeune guadeloupéen était positionné en dix tandis que Julien Féret, toujours pas convaincant, évoluait un cran plus bas. Les Malherbistes entamaient la rencontre de belle manière et n'attendaient pas pour convertir leurs intentions. Après trois minutes de jeu, Hervé Bazile décochait un centre parfait à destination de Lenny Nangis. Aux six mètres, le milieu droit décochait une tête imparable (1-0, 4'). Lorient tentait timidement de réagir, notamment via une tête de Mostefa sur Rémy Vercoutre (7'), mais Caen s'affichait à son avantage. Après une tentative non cadrée du remuant mais très irrégulier Hervé Bazile, Mathieu Duhamel se fendait d'un petit pont dans la surface lorientaise suivi d'une frappe repoussée par Benjamin Lecomte (17').


Une histoire de penaltys, encore


Les Caennais menaient bien leur barque dans une rencontre plutôt équilibrée jusqu'au milieu de la première mi-temps et le retour du cauchemar caennais : le penalty. Après avoir encaissé cinq buts de la sorte en dix matchs, Caen n'en était plus à un près, me direz-vous. Mais celui sifflé à l'encontre de Damien Da Silva, accusé d'avoir accroché Jordan Ayew, avait la même conséquence que les autres. L'ancien marseillais se faisait justice lui-même en prenant Rémy Vercoutre à contre-pied (un air de déjà vu peut-être ?) et relançait Lorient (1-1, 23'). Frustrant pour Caen, jamais mis en danger auparavant et obligé de repartir à l'assaut de la cage adverse. La tâche était délicate et les Malherbistes peinaient à retrouver le bon rythme. Le spectacle en était la principale victime et le public caennais n'avait aucune occasion à se mettre sous la dent. La légère domination locale, malgré un milieu de terrain peu souverain, ne débouchait sur rien de concret. La sortie de Thomas Lemar, visiblement en proie à des vertiges (mais qui a eu le temps de se faire secouer sérieusement entre ses discussions avec le staff et son remplacement par Florian Raspentino) ne changeait rien à la donne (41').


L'entame de la deuxième période était plus clairement à l'avantage des locaux et c'est sur penalty, oui, oui, que les Caennais allaient bonifier ce bon passage. Après une main de Gassama sur un centre en retrait d'Yrondu Musavu-King, Mathieu Duhamel transformait plein axe la sanction (2-1, 53'). Le buteur caennais n'avait plus marqué depuis la troisième journée. En confiance, il s'offrait un bel enchaînement à l'heure de jeu mais sa frappe en rupture fuyait le cadre (63'). Comme en première mi-temps après son ouverture du score, Caen gérait sereinement son avantage et laissant Lorient à distance. Ce sont même Mathieu Duhamel et Lenny Nangis qui s'essayaient à quelques tentatives peu dangereuses. Il allait falloir attendre la fin du match pour voir le FCL accélérer l'allure et mettre plus en difficulté l'arrière-garde adverse, néanmoins très sûre autour de l'axe Da Silva Musavu-King. Jean Calvé et Damien Da Silva devaient néanmoins jouer les pompiers de service sur corner (89'). La dernière situation bretonne était repoussée par ce même Da Silva, du bassin et non de la main comme le réclamaient les visiteurs (92'). Caen décroche trois points mérités et grimpe à la quatorzième place du classement. De quoi respirer beaucoup mieux !

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr