Camille Eleka : « On a tout pour réussir »

Envoyer Imprimer PDF
A la fin du match face à Sceaux, nous sommes allés à la rencontre de Camille Eleka pour connaître ses impressions et son bilan collectif et personnel en cette fin d'année 2014, ainsi que ses espoirs pour la suite. Le n°9 caennais est confiant mais prudent, rappelant qu'il ne faut pas s'avancer, que c'est loin d'être fini et qu'il faudra attendre les playoffs pour voir la vraie valeur de l'équipe. Néanmoins, Eleka croit énormément en ce groupe et le démontre dans cette interview qui, grâce au caractère du personnage, fut plutôt distrayante.


Alors...

(Il coupe) En anglais ?


Oui en anglais bien sûr ! Alors...

En anglais ou pas ? (Rires)

 

Nouvelle victoire, vous finissez bien cette année 2014. Surtout du positif pour l'instant, on imagine ?

Yes, sure ! (Rires) Non, je rigole. On finit bien l'année, avec une défaite, mais le bilan global, il est assez bon. Donc, on est content de nous, on est satisfait. On a réussi, en fin d'année, à produire un jeu qui nous correspond bien et c'est de bon augure pour la suite, je pense. Donc là, on peut se focaliser vraiment sur la fin de saison, ne pas dérouler puisque ce n'est pas fini, il va falloir essayer de faire un écart avec Vitré pour la première place et ensuite s'attaquer aux playoffs. Et on sait plus que n'importe qui que ça va être compliqué et qu'il va falloir être concentré jusqu'au bout.

 

Penses-tu que l'équipe est sur une bonne dynamique ? Une dynamique positive qui peut durer très longtemps, voire jusqu'à la fin de la saison.

Eh bien moi, je pense que oui. Mais je n'aime pas trop en parler en fait parce que l'année dernière, on était sur une superbe dynamique, on avait fait dix-neuf victoires de suite... Donc, je n'ai pas trop envie de m'avancer mais moi oui, je sens très très bien ce groupe. Je le répète : on a tout pour réussir, on l'a vu encore ce soir où on joue contre Sceaux, une équipe pas très bien classée non plus, avec du foot à Caen et pourtant c'était encore rempli. Donc, on a le public, on a les joueurs, on a le staff, on a le coach, on a le président, on a les sponsors, on a le public, on a les Accro('basket). Tout est là, après c'est à nous de ne pas faire les idiots, c'est à nous de continuer de jouer ainsi et si on continue comme ça, il n'y aura pas de souci.

 

(Durant l'interview, Eric Béchaud, l'assistant-coach, passe par là) Bon le défaut de cette équipe, ça ne serait pas Éric Béchaud ? (Rires)

Bah si, c'est un censuré. En plus, il met des coups de canif... Je rigole ! (Rires)

(ndlr : Éric Béchaud répondra, en riant, par un terme que nous ne citerons pas).

 

Plus sérieusement, on a l'impression que les deux/trois ingrédients qui manquaient l'année dernière sont présents cette année ?

On a l'impression. Mais après, je le répète : on ne s'avance pas ! C'est dans les grands matches qu'on va voir vraiment qui on est, on l'a prouvé à Vitré. Mais même Vitré, ça n'était pas les Playoffs non plus. Donc voilà, je pense qu'il ne faut pas trop parler, on va avancer, on va continuer de travailler et après, normalement, ça devrait bien se passer.


Sur le plan personnel, tu penses quoi de ta saison pour le moment ?

Oh, je suis énorme ! (Rires) Non, mais je rigole. Sur le plan personnel, je suis content car, déjà au niveau des stats, je suis dans ce que je voulais faire à peu près sauf au rebond. Je ne prends pas assez de rebonds pour un poste 2/3. Mais sinon, défensivement, je me sens bien, je trouve que j'ai tenu mon rôle, j'ai stoppé les adversaires en face quand le coach me l'a demandé. Après voilà, je suis l'un des meilleurs marqueurs (ndlr :le meilleur en fait) avec la meilleure évaluation, donc je suis satisfait honnêtement, je ne vais pas le cacher. Juste les rebonds où je dois peut-être être plus agressif et si je continue comme ça, je serai satisfait si on va au bout.

 

Etienne Plateau a dit que, pour Noël, il fallait t'offrir des jambes (ndlr : en référence aux deux alley-oops manqués par Camille face à Sceaux). Qu'as-tu à répondre à ça ?

(Rires) Bah, déjà lui, faut qu'il s'achète des pouces, il comprendra, parce que ses pouces sont un peu bizarres et pour balancer des alley-oops et les mettre à dix kilomètres du panier, faut avoir des bons pouces donc tu lui diras ça de ma part (Rires).

 

Il y a eu pas mal de nouveaux dans cette équipe et on a l'impression qu'ils sont là depuis cinq ans, que l'équipe est vraiment une bande de potes.

Oui, c'est sûr. De toute façon, l'année dernière, on avait déjà un bon groupe, on était sur une bonne dynamique et on a gardé beaucoup de joueurs. On sait très bien qu'on n'est pas des méchants, nous ne sommes pas des gens qui ne pensons qu'à nous, du coup on les a très bien intégrés et eux se sont très bien intégrés aussi. Avec quelqu'un comme Philippe (Da Silva) qui mène le jeu comme il fait, il va vers les gens, il va de l'avant, il essaie de tirer le meilleur de l'équipe donc, déjà avec lui, on est obligé de s'intégrer. Etienne (Plateau), c'est mon ami d'enfance, c'est un gars de la région donc lui, j'en parle même pas, c'est comme un frère. Il s'est très bien intégré forcément, et il connaissait déjà du monde. Bryson (Pope) et Raph (Giaimo), je ne les connaissais pas du tout, de jeunes joueurs qui ont envie d'apprendre et qui respectent les joueurs, les consignes, ils respectent tout et je pense qu'ils ont un gros gros gros potentiel, ils l'ont montré sur les matches. A chaque fois qu'ils jouent, ils font le taf, ils font le boulot et donc eux aussi sont contents d'être là. Tout le monde est content du projet, tout le monde a envie de progresser ensemble, tout le monde à envie d'avancer ensemble. Donc, suite à ça, il n'y a aucun souci, personne ne veut tirer la couverture à soi donc ça a pris tout seul, l'alchimie a pris, dans le groupe, on est comme des potes et j'espère que ça va rester comme ça jusqu'à la fin de la saison.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr