Le Stade Malherbe part en reconquête

Envoyer Imprimer PDF

Football. Lille – Caen, 20ème journée de Ligue 1 (ce soir, 20h). Après une rentrée ratée en Coupe de France dimanche dernier, le Stade Malherbe a de nouveau rendez-vous avec la Ligue 1, ce soir. Dernier du classement du haut de ses 15 petits points, il devra réaliser une deuxième partie de saison canon pour avoir une chance de se maintenir parmi l'élite. Ça commence ce soir à Lille.


« Si on n'est pas inquiet, c'est qu'on n'est pas responsable. » Damien Da Silva n'y est pas allé par quatre chemins après l'élimination de son équipe en 32ème de finale de la Coupe de France, dimanche dernier. La victoire de Dijon au stade d'Ornano (2-3) a renforcé les doutes que Caen ne peut que nourrir au cœur d'une période désespérément creuse. Le Stade Malherbe prépare le début de la phase retour à la dernière place du classement, quatre points derrière le premier non-relégable qu'est le FC Metz. « Notre deuxième partie de championnat devra être très bonne. On va se concentrer là-dessus et faire le maximum pour réussir notre objectif », énonce Patrice Garande comme une évidence.


C'est peu dire que, pour s'en sortir, Caen devra avancer à un autre rythme que celui qui est le sien depuis septembre et qui s'établit à un médiocre 0,6 point par match. Pour cela, les Malherbistes devront en priorité retrouver une assise défensive digne de ce nom. Depuis décembre, ils ont encaissé au moins trois buts par match à l'exception de la réception de Bastia, soldée par un match nul 1-1. Au moment de se rendre à Lille, les Caennais connaissent la marche à suivre. Plus de discipline, plus de concentration, plus d'abnégation. Ce match de reprise pèsera particulièrement lourd. « Notre préoccupation première est bien évidemment de bien reprendre en championnat, souligne Patrie Garande. On n'est pas satisfait de cette situation et on y travaille tous. Après, il y a une vérité, c'est celle du terrain. Par expérience, je sais que quand ça ne va pas sur le terrain, tout ne revient pas en un coup. Même si ça va peut-être choquer certains, j'ai vu des choses positives dans certains domaines (contre Bastia et Dijon, ndlr). Après, il y a plein de choses négatives, pas possibles à ce niveau-là. Mais on fait tout ce qu'on peut pour ça change. »


Il a beaucoup été question de cohésion, cette semaine, puisque le groupe caennais a passé trois jours de stage au Touquet avant de se diriger vers Lille. Les Bas-Normands ont mis toutes les chances de leur côté pour lancer au mieux leur phase retour. Ils vont retrouver un adversaire qui les avait battu de peu au match aller (0-1... sur penalty) et qui ne pointe qu'au onzième rang du classement. Bien que régénéré par sa victoire contre Évian mercredi (1-0), le LOSC est loin de sa feuille de route. S'il figure au troisième rang du classement propre aux défenses (17 buts encaissés en 19 matchs), il est aussi l'attaque la moins prolifique du championnat (16 buts marqués en 19 matchs). « Ce match à Lille est un bon test, parce que c'est aussi une équipe qui doute et qui n'est pas dans les meilleures dispositions », souligne Nicolas Seube. Reste que Caen, « en reconquête » d'après son capitaine, a tout à prouver...

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr