Jérémy Bazire : « Une deuxième partie de saison intéressante »

Envoyer Imprimer PDF

En s'imposant 3-2 face à l'équipe réserve d'Avranches samedi dernier, le FC Bayeux est reparti de l'avant en Division d'Honneur. Solide troisième du classement avec huit victoires, trois nuls et deux défaites, il n'a que quatre points de retard sur Dives... et un match de moins. « Si on peut se permettre d'embêter les deux ou trois qui veulent vraiment monter, on ne se gênera pas. Nous on n'a pas les reins assez solides », estime le gardien bayeusain Jérémy Bazire.


Jérémy, un match de reprise qui s'annonçait périlleux avant coup, face à une excellente formation avranchinaise ...

Oui, c'est clair on savait que la plupart des joueurs d'Avranches n'avaient pas coupé pendant les fêtes et que ça serait un match difficile. Mais c'est surtout sur nous-mêmes qu'il fallait qu'on retrouve des valeurs après la défaite face à Cherbourg. Le coach avait largement insisté sur ces valeurs de solidarité et de travail en équipe. Au final on s'est remis dans la bonne lignée de ce qu'on avait pu faire auparavant. Dans la causerie Christophe (Vingtrois) s'était servi du match des PTT Caen comme point de référence. Jouer bloc bas, attendre l'adversaire, c'est un dispositif tactique qui nous réussit plutôt bien contre de telles équipes. Quand on arrive à rester bien en place, à être solidaires, on est capables de récupérer pas mal de ballons sans y laisser trop de forces.


Contre cette équipe d'Avranches qui fait figure d'épouvantail tout du moins sur le papier, l'équipe et toi en particulier n'avez pas été particulièrement mis en danger sur des moments forts des Manchots ?

Le premier but vient d'une perte de balle bête et le second d'une mésentente entre Nico (Vrel) et moi. Ils ont réussi à porter le danger de temps en temps par les côtés mais on savait qu'en étant performants dans l'axe, ce qui a été le cas, on leur poserait des problèmes. Par ailleurs, on sait défendre ensemble, on sait mettre des « chiques » quand il faut mais aussi produire du jeu, calmer, faire circuler. D'ailleurs si l'on excepte le premier but sur coup de pied arrêté, les deux autres arrivent au bout d'actions construites et sur un exploit personnel, c'est bien.


Ce succès est un un excellent moyen de relancer la saison, version 2015 ?

C'est sûr, on était quand même déçus après la défaite face à Cherbourg même si Christophe sentait qu'à ce moment le groupe était moins bien. On a coupé tout en faisant quelques séances, mais c'était très important de reprendre avec l'état d'esprit qui fait notre force, pour relancer une nouvelle série. D'un point de vue comptable, c'est un moyen de faire un petit trou notamment sur Avranches mais également sur les équipes qui n'ont pas joué. Ça sera à elles maintenant de combler cet écart qui se creuse. C'est un petit matelas confortable, surtout avant d'aller à Deauville samedi. En tout cas ça augure une deuxième partie de saison intéressante à jouer, à la différence de certaines saisons sans réelle saveur.


Vous êtes depuis des mois sur une dynamique à la quelle vous ne vous attendiez peut-être pas ?

Les résultats en préparation n'avaient pas été excellents mais on savait de quoi on était capables. Mais il faut bien avoir à l'esprit que la préparation physique cette saison a été changée, elle a été beaucoup plus costaud cette année. On finit beaucoup mieux nos matchs, avec notamment davantage de lucidité sur les fins de rencontres. Les autres saisons on avait tendance à finir sur les rotules alors que nos gestions de fins de matchs cette saison sont un ton au-dessus. Par contre on a un peu de difficultés sur les reprises de la deuxième période, et encore [samedi dernier] avec ce but encaissé tôt (54', ndlr). Pour la suite, nous n'aurons aucune pression de résultat, mais si on peut se permettre d'embêter les deux ou trois qui veulent vraiment monter, on ne se gênera pas. Nous on n'a pas les reins assez solides.



Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr