Caen s'offre un sprint passionnant

Envoyer Imprimer PDF

Hockey/glace. Caen 6 – 2 Chamonix, 14ème journée en retard de Ligue Magnus. Le Hockey Club de Caen a quitté la dernière place de Ligue Magnus pour revenir à un petit point des play-offs en battant Chamonix, ce mardi soir. Très bien entrés dans la rencontre grâce à un but de Jean-Christophe Gauthier, les Drakkars n'ont quasiment jamais cessé de faire la course en tête. Ils ont démontré une maîtrise rarement vue cette saison malgré la sixième place qu'occupent leurs adversaires au classement

 

 

18 points pour Lyon, onzième, 17 points pour Morzine, douzième, 16 points pour le duo Caen – Brest, actuellement positionné dans la zone des play-downs : c'est peu dire qu'à trois journées de la clôture des débats, la Ligue Magnus propose une bataille spectaculaire dans la course aux play-offs. Si la tension qu'elle sous-entend pourrait être lourde à porter pour certains, elle est presque un régal pour le Hockey Club de Caen. Début novembre, après avoir pris un point en huit matchs, les Drakkars semblaient déjà condamnés aux play-downs. Trois mois plus tard, ils sont totalement dans la course. « C'est quand même bien plus sympa de jouer une fin de saison comme celle-ci que comme celle qu'on a connue l'année dernière, témoigne Luc Chauvel. On s'était scié la branche en perdant contre Épinal à trois ou quatre journées de la fin. On fait du hockey et plus généralement du sport de compétition pour connaître cette pression, vivre cette adrénaline. Il faut avoir les nerfs solides. » Caen a démontré hier soir face à Chamonix qu'il avait de sérieux arguments en la matière. La maîtrise affichée contre le sixième du classement n'avait jamais été observée cette saison à domicile. Sans avoir besoin de réaliser une prestation exceptionnelle, les Drakkars ont toujours semblé sous contrôle.


Le début de match y a assurément été pour beaucoup. Au contraire de leur précédente sortie à Briançon, les Caennais ont très vite pris l'avantage par l'intenable Jean-Christophe Gauthier. Le Québécois n'avait besoin que de quatre minutes pour ouvrir la marque et confirmer son impressionnante forme du moment (1-0, 5'). Cinquième pointeur de Ligue Magnus, il pourrait bien finir sur le podium du classement individuel au vu de sa moyenne actuelle. « Le fait que Thiery et Dorian soient avec moi nous permet de créer beaucoup plus d'offensives qu'en début de saison, commente-t-il. Ils sont là pour créer du jeu et ça fonctionne. » La domination était caennaise dans ce premier tiers mais Chamonix, quatrième attaque du championnat, rappelait sa force de frappe en égalisant relativement vite (1-1, 10'). Tim Carr se muait alors en buteur pour redonner l'avantage aux siens plutôt logiquement avant de retourner une première fois aux vestiaires (2-1, 18'). Caen était dans le bon tempo. « Le fait d'avoir été tout le temps devant nous a évité de nous mettre sous pression, souligne Luc Chauvel. On a fait un match plutôt sérieux, sans vraiment trembler. » Le deuxième acte confirmait l'emprise locale à base de jeu direct, sans fioriture mais particulièrement efficace. Brice Chauvel convertissait une des trois supériorités numériques caennaises de la rencontre (3-1, 26') et Charlie Doyle creusait un écart conséquent après un bon travail de Fabien Métais (4-1, 35').


En mode pré-play-offs


Les Drakkars allaient néanmoins subir un vrai avertissement à la toute fin du deuxième tiers. À trois contre cinq, ils laissaient leurs adversaires combler une partie de son retard (4-2, 40'). Les huit pénalités concédées contre Chamonix font figure de talon d'Achille. « On s'est mis un peu dans le trou après notre quatrième but en commençant à faire des choses qu'il ne fallait pas, comme dribbler dans notre zone, regrette l'entraîneur caennais. On a été immédiatement punis. » La force des Caennais face à des Chamois dangereux sur le papier a néanmoins été de tuer quasiment tous les defense plays subis. Mieux, sitôt revenus sur la glace après deux minutes de prison entre les deuxième et troisièmes tiers, Mathias Arnaud a enfoncé le clou en inscrivant le cinquième but caennais (5-2, 42'). Sans Clément Fouquerel, pas loin d'être le meilleur gardien de Ligue Magnus cette saison, Chamonix accusait le coup face à l'abnégation caennaise. Les visiteurs manquaient de ressources quand leurs adversaires se montraient particulièrement sereins. Le dernier tiers était peu ouvert, Caen gérait son gain sans être inquiété outre mesure, hormis peut-être dans les ultimes minutes. Ryan Barlock profitait néanmoins de la sortie du portier chamoniard pour signer un dernier but en cage vide (6-2, 60'). « C'est une belle victoire. Défensivement, malgré quelques alertes sur des manques d'attention, on a été sérieux. Offensivement, les garçons ont été efficaces. C'est plutôt encourageant et rassurant pour la suite. » En cherchant à minimiser les erreurs, conformément au style prôné par Luc Chauvel toute la saison, les Normands ont mis les ingrédients requis pour aller chercher un cinquième succès cette saison.



Après deux défaites logiques à Grenoble et Briançon, Caen confirme que sa dynamique reste belle. « On a gagné avec la manière, la plupart du temps, contre Chamonix, retient Jean-Christophe Gauthier. Les équipes nous regardent de haut depuis le début de saison qu'on a fait, et qui ne reflétait pas la qualité du groupe en raison des blessures. Pourquoi pas créer une surprise. On rêve d'un final à la Walt Disney, où les gentils gagnent et les méchants perdent. » Samedi prochain, Caen se rendra à Brest pour ce qui ressemble à une demi-finale. Très performants à domicile, où ils restent sur une victoire 6-1 contre Rouen, les Bretons promettent une opposition relevée à ceux qui viennent de les dépasser au classement. Le HCC enchaînera ensuite à la maison contre Amiens, le mardi 10 février, et finira trois jours plus tard à Morzine. « C'est quasiment le début des play-offs, constate le buteur canadien. Sauf surprise, deux des trois équipes (Brest, Caen et Morzine) seront en play-downs. » Après Caen, Brest se déplacera à Épinal et recevra Dijon. De son côté, Morzine n'aura que des matchs à domicile, face à Lyon et Rouen, avant de conclure par les Drakkars. En terme de suspense, on pouvait difficilement imaginer une fin de saison plus haletante !

 

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr