Les espoirs mondevillaises grillent un joker

Envoyer Imprimer PDF

Les espoirs de l'USO Mondeville ont grillé un joker dans leur quête de carré final. En concédant leur deuxième revers dans le championnat de France spécifique aux centres de formation, elles ont raté une très belle opération comptable. La faute à une défense beaucoup trop permissive sur les trois premiers quarts-temps. Mondeville a eu beau combler plus de vingt points de retard entre les troisième et quatrième périodes, son retard était trop important.


Intraitable contre les homologues de sa poule en Nationale 2, Calais et Arras ayant été battus deux fois chacun, le centre de formation de Mondeville est plus en difficulté contre ceux issus de l'autre groupe. Dans ce championnat parallèle entre équipes espoirs, les Mondevillaises se sont successivement inclinées devant Charleville-Mézières (69-66) et le Hainaut Basket samedi dernier (73-82). Si ces revers sont loin d'être rédhibitoires en vue des phases finales – il faut finir parmi les deux premiers de la poule de six pour accéder aux demi-finales – ils placent Mondeville légèrement sous pression. « Si on avait gagné contre le Hainaut, on était quasiment qualifié, explique Fabrice Calmon. Maintenant, il va falloir prendre tous les matchs à la maison et en gagner un à l'extérieur (sur deux, ndlr). On a toujours notre destin entre nos mains mais il ne va pas falloir qu'on se loupe. »


En somme, Mondeville devra tirer les leçons des erreurs commises face au Hainaut Basket. Parties peut-être trop sûres de leurs forces, les Mondevillaises ont attendu les dix dernières minutes pour déployer leur meilleur basket. C'était trop tard. « On a défendu dix minutes dans le match, mais on l'a très bien fait ! Seulement, sur les trente premières minutes, on s'est fait manger dans les duels. » En retard de 18 points à la mi-temps, de 26 dans le troisième quart-temps, Mondeville a eu le mérite de ne pas baisser les bras. À la faveur d'un quatrième quart-temps de très haute volée, son retard a même fondu pour attendre seulement quatre unités. À une minute de la fin, balle en main, l'exploit restait possible. Les Hennuyères ont pourtant réussi à préserver leur avance et à l'accentuer d'un trois points au buzzer. Logique au vu du match. « On a loupé notre entame et le Hainaut a vraiment été cherché ce match. Nos adversaires ont été d'une réussite insolente. On a fini par trouver la solution pour revenir mais on était parti trop loin. Il faudra faire un très gros match chez elles. Je ne suis pas inquiet, c'est un incident de parcours. »


Mondeville retrouvera la Nationale 2 dans sa version classique, samedi, par un déplacement à Gravenchon. Quelques jours de vacances ayant été accordé aux joueuses, la rencontre s'annonce compliquée face au cinquième du classement. Mondeville occupe le huitième rang. « Ce sera une grosse séance d’entraînement. On ira là-bas pour bosser. »

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr