Romain Lorentz champion de France du double

Envoyer Imprimer PDF

Romain Lorentz a connu un week-end de tous les contrastes à Orchies. Les championnats de France de tennis de table ont débouché sur une grosse déception en individuel... et un titre national en double. Le pongiste du Caen TTC s'est fait sortir en huitième de finale du simple avant de se rattraper joliment avec son partenaire Brice Ollivier.


La déception n'a pas été totalement effacée, mais Romain Lorentz s'est appliqué à la minimiser. Quelques heures après son échec en simple, le Caennais devenait champion de France du double pour la première fois de sa carrière dans la catégorie seniors. La paire qu'il composait avec Brice Ollivier, joueur de La Romagne, s'est imposée au détriment du duo Damien Éloi – Stéphane Ouaiche en finale de l'épreuve. Vainqueurs du premier et du troisième set, après avoir cédé le deuxième, Romain Lorentz et Brice Ollivier ont remporté la quatrième manche 17-15. Ils avaient signé trois victoires au préalable, dont une à la belle en demi-finale (contre Thomas Le Breton et Abdel Kader Salifou) pour atteindre la dernière marche de la compétition. « Je savais qu'on avait un coup à jouer, souligne Romain Lorentz, vice-champion de France du double l'année dernière. Comme moi, mon partenaire s'était fait éliminer prématurément en simple. On s'est accroché. On n'a pas joué très bien, mais on a mieux géré les points importants. » Absent de Pro A, le double est une spécialité de Romain Lorentz à en croire le palmarès du jeune homme. Double champion de France junior dans la discipline, champion de France cadet et champion d'Europe cadet du mixte, entre autres médailles nationales et internationales, le pensionnaire de l'INSEP a déjà une belle collection de breloques en duo.


Des médailles, Romain Lorentz en a aussi en simple. Mais pas chez les grands. Pour la quatrième année, il s'est fait sortir du championnat de France dès le stade des huitièmes de finale. Une « grosse déception » pour celui qui visait le podium. « Me faire éliminer en seizième, huitième ou quart ne change pas grand-chose. Je n'ai pas de médaille. Mais plus que le résultat, c'est ma prestation qui me déçoit. J'ai vraiment fait un mauvais match contre Salifou. » Entré dans le tournoi en seizième de finale, Romain Lorentz a commencé par une victoire attendue mais et relativement facile face à Hugo Batocchi (4-1). Il a ensuite buté sur un adversaire qu'il connaît par cœur, Abdel-Kader Salifou. « On s'est souvent affronté tous les deux, c'était du 50/50. J'ai joué à peu près correctement lors des deux premiers sets et j'aurais pu espérer mener 2-0 (11-8, 10-12, ndlr). Après, mon adversaire a pris le dessus et je n'ai pas réussi à hausser mon niveau de jeu. » Battu 4-1, Romain Lorentz pouvait être frustré de ne pas avoir su jouer son meilleur tennis de table dans une « compétition vraiment à part ». « Je reviendrai avec d'autres ambitions », promet-il.


En attendant, le Caennais retrouvera le championnat de France par équipes, mardi à Pontoise. « Ce sera encore un match très dur. On va se rapprocher ensuite des matchs qu'il faudra impérativement gagner. » Si la saison est encore loin d'être finie, Romain Lorentz sait d'ores et déjà que son avenir sera au Caen TTC. Il s'est engagé pour une année supplémentaire. « Je me sens très bien ici, avec les dirigeants, l'entraîneur, mes partenaires, explique-t-il. J'ai la confiance de tout le club. C'est une ambiance que j'adore. Caen me laisse l'opportunité de jouer tous les matchs. C'est très important pour mon évolution. C'est aussi grâce au club que je progresse depuis deux ans. »

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr