Bayeux flambe, Ouistreham tangue

Envoyer Imprimer PDF
Le derby caennais entre Mondeville et l'ASPTT Caen était attendu mais a finalement accouché d'un score nul et d'un match en trompe-l'oeil. Bayeux en a profité pour filer comme un cheval au galop et s'installer sur la première marche du podium. Mondeville et Avranches réalisent la mauvaise opération du jour dans le haut du tableau, tout comme Ouistreham et Alençon dans la lutte pour le maintien. En haut comme en bas, ça risque de rester passionnant encore un bon moment.




Billet d'humeur


Pas de « j'aime », encore moins de « j'aime pas », ni de « coup de coeur » ou de « coup de gueule » pour cette semaine. Juste une envie profonde de dire les choses. Il y a encore quelques heures de ça, ma décision était ferme et définitive. La goutte d'eau avait fait déborder le vase et c'en était fini de ma collaboration avec Sportacaen. Quelle goutte d'eau me direz vous ? Peu importe, aucun besoin, aucune envie de m'étendre sur les tenants et aboutissants, ni même sur ceux qui ont versé cette fameuse goutte.

Mais il arrive qu'on prenne de plein fouet des coups qui font mal. Qui font d'autant plus mal lorsqu'ils sont injustes et gratuits (c'est mon avis). Alors certaines choses aujourd'hui ont besoin d'être dites et recadrées. N'oubliez pas qu'il y a deux ans, le traitement du football régional ne trouvait sa place qu'au travers du quotidien local que l'on connaît tous. Depuis, un site qui mérite le plus profond respect pour l'ensemble de son œuvre, a le mérite de couvrir un championnat de DH plus passionnant semaine après semaine. Alors qu'on soit clairs, la personne qui en assure le suivi, n'est pas et ne se considère absolument pas comme un « journaliste », uniquement comme un correspondant ou rédacteur, au choix. Son activité professionnelle est ailleurs. Et entendre dire que je suis « pro-PTT », que je ne parle pas de Mondeville, que ce n'est pas normal que je ne m'étende pas sur un arbitrage qui défavorise régulièrement le club du président Bouaziz, ou que je ne parle pas suffisamment de ce club, ça fait ch... et c'est blessant. Tellement blessant que quand on rentre chez soi après une soirée de football qui aurait dû être très belle, on se dit qu'elle est finalement très moche, que c'en est trop et que c'est le clap de fin. J'ai envie de dire : messieurs, posez vous les bonnes questions au lieu de vous en prendre vertement à quelqu'un qui n'aspire (bénévolement je précise) qu'à une chose, à savoir faire partager à sa façon sa propre passion d'un sport qui m'a tant donné et qui continue de beaucoup m'apporter, d'une autre manière depuis deux ans.

Entendre dire que Arnaud Hédouin est pro PTT, c'est insupportable, et dénué de tout bon sens ! C'est gratuit, petit et mal intentionné. Je suis pro … football, pro du beau jeu, pro des bons joueurs, tout simplement. Evidemment, parler davantage d'une équipe qui est toujours invaincue à la fin du mois de mars, ça n'a rien d'incohérent, ça me semble assez simple à comprendre. En parallèle, mon fil directeur sur Sportacaen est basé sur les rencontres, les valeurs humaines à travers le sport et là je l'avoue, que ce soit dans le football ou d'autres sports, j'y suis viscéralement attaché. Et là aussi c'est un facteur que je retrouve du côté de La Hache, je n'y peux rien, ce n'est que la vérité, ma vérité en tout cas. Même si cette vérité n'engage que celui qui l'écrit ! Donc moi ...

Entendre dire que je n'ai pas le droit de taire le faible niveau de l'arbitrage en DH, ça aussi c'est insupportable. J'ai l'honnêteté d'avouer que toutes les prestations des arbitres ne me font pas plaisir en tant qu'observateur. Mais j'ai un principe : jamais vous ne lirez une quelconque vision critique du corps arbitral sortir de mes articles. Je défie quiconque de me prouver le contraire. Une seule fois j'ai parlé d'un arbitre (peu importe qui, peu importe quand) mais ça ne concernait en aucun cas sa prestation, mais son comportement. Vous savez, le fameux côté humain, les valeurs, tout ça ...

Je tiens très sincèrement (ça m'a beaucoup touché) à remercier tous ceux (joueurs, entraîneurs) qui m'ont fait part de leur soutien depuis ces dernières quarante-huit heures, et rien que pour eux et pour la personne qui m'a mis le pied à l'étrier dans l'aventure Sportacaen, je n'ai pas le droit de lâcher et je ne lâcherai pas. Et je n'accepterai que d'une seule personne qu'on me dicte ma ligne de conduite. Personne d'autre. Maintenant, place au football ...

Arnaud Hédouin

 


Analyse … à la sortie des vestiaires :


USON Mondeville – ASPTT Caen 0 – 0


Un derby sous forme d'affiche de haut de tableau entre ces deux belles équipes adeptes du beau jeu, invaincue à domicile pour l'une et invaincue tout court pour l'autre. Mais pour que cette rencontre tienne toutes ses promesses, il aurait fallu que le terrain s'y prête, et ce fut loin d'être le cas tant la pelouse de Farré est abominable et absolument pas propice au déploiement d'un jeu bien léché. On a donc eu droit à un combat des chefs, basé sur l'impact, une opposition pauvre en occasions quoique légérement à l'avantage des Mondevillais. Le sort de la partie aurait pu tourner en faveur de la bande à Dufour lorsque Hengbart se faisait (injustement ?) expulser. Une supériorité numérique dont les Caennais ne profitaient pas et les deux équipes se quittaient dos à dos.


Laurent Lesgent (entraîneur Mondeville) :

« Un match très équilibré qui s'est disputé sur un terrain très compliqué. Je retiendrai notamment que les meilleures occasions de ce match ont été mondevillaises avec le coup-franc de Medhi (Lecreux) et une autre situation avec Mohamed (Daoudi). Mon gardien (Mathieu Meslin) a été bon. Par contre la suspension à venir de Cédric (Hengbart) est embêtante. Après, il reste neuf matchs à jouer ... »


Laurent Dufour (entraîneur PTT Caen) :

« On a fait ce qu'on voulait. On est restés discilplinés malgré les conditions de jeu difficiles. On n'a pas été en danger mais on n'a pas su non plus les mettre en danger. Le résultat est logique même si on aurait pu scorer une ou deux fois. On a une nouvelle fois montré qu'on savait être costauds et prouvé qu'on était à notre place par rapport à Mondeville. J'ai quelques regrets néanmoins sur la fin de match mais on a gardé notre ligne directrice en restant calmes. On repart avec deux points mérités qu'on n'a pas volés. »


Guven Atabey (joueur Mondeville) :

« Belle rencontre à l'affiche ! C'était l'occasion de prendre notre revanche sur une équipe qui n'a pas encore connu la défaite. Malheureusement pour nous, le score final (nul et vierge) reflète bien la rencontre avec un terrain toujours en mauvais état, et des duels assez durs dans l'entrejeu, ce qui ne nous a pas permis d'imposer notre "style". Peu d'occasions dans ce match.. Dommage pour les supporters. »


Medhi Lecreux (joueur Mondeville) :

« Match intéressant à jouer face à une belle équipe des PTT. Malheureusement le terrain catastrophique n' a pas permis de voir un grand match de football. Nous avions à cœur de gagner cette rencontre pour continuer à espérer. Clément Pannier a fait l’arrêt qu'il fallait au bon moment. Nous avons réalisé une bonne première mi-temps et une seconde plus poussive. A nous de prendre le maximum de points jusqu'à la fin de saison tout en espérant des faux pas des équipes de tête. »


Léo Hamel (joueur PTT Caen) :

« Match important contre une équipe toujours difficile a jouer surtout chez elle. Sur un terrain compliqué nous n'avons pas réussi a produire le même jeu que d'habitude. Un match très serré qui aurait pu mal se terminer si notre dernier rempart "Papane" n'était pas resté très vigilant pour sortir une occasion sur sa ligne. Ça reste un résultat satisfaisant, le groupe (du gardien aux attaquants) montre une grande force de solidarité qui nous permet de ne pas prendre de but. »


Clément Pannier (gardien PTT Caen) :

« Dommage que le terrain soit catastrophique ! On aurait pu avoir un bon derby entre deux bonnes équipes, du public mais à l'arrivé je pense que tout le monde a du s'ennuyer. Cela ne permettait pas de jouer et on n'est pas venu pour jouer mais pour prendre des points, et c'est ce que l'on a fait. Après, sur le match en lui-même pas grand chose à dire à part que l'on n'a pas vu un grand match de foot et que le nul est équitable. Dommage que Léo ferme les yeux sur sa tête à dix minutes de la fin, qui aurait pu nous permettre de remporter la victoire. »


Jordan Blondel (joueur PTT Caen) :

« Match très compliqué avec un terrain très bosselé. On savait qu'on ne pourrait pas produire notre jeu habituel. On a su répondre aux duels. C'est un bon nul à l'extérieur et on reste invaincus. »



SU Dives - ES Coutances 3 – 2

 

Buteurs pour Dives : Jérémy Haubert (17'), Cyril Lanois (48') et Jules Huet (61').

Buteurs pour Coutances : Godard (30') et Mathieu Joly (83').


Sous le coup de deux défaites consécutives face à deux concurrents directs pour la montée, le SUD a profité de la venue de Coutances pour se réhabiliter à Heurtematte. Tout ne fut pas simple pour autant, mais la sortie sur blessure de Isabel avant la pause (Lavallée a enfilé les gants) n'a pas facilité la tâche divaise. Malgré tout Haubert, Lanois et Huet ont été en mesure de répondre à la résistance probante des Coutançais pour offrir quatre points qui valent cher pour les SUDistes. Le plein de confiance est fait avant un voyage dans le Bessin dimanche prochain, pour défier le FC Bayeux à qui tout réussit. Ça promet.

 

Philippe Clément (entraîneur Dives) :

« On avait besoin de retrouver la victoire après deux défaites en sept jours alors qu'on n'en comptait qu'une en sept mois. On n'a pas été forcément inquiétés mais on encaisse ce premier but suite à la blessure (claquage, ndlr) de notre gardien. Notre réaction a été belle en seconde période sur un terrain compliqué avec beaucoup de vent. Il fallait rebondir avant le gros match qui nous attend dimanche à Bayeux. »


Cyril Lanois (auteur du 2ème but de Dives) :

« Pour revenir à ce match, une bonne entame de notre part avec un but à la clé de Haubert une réduction du score sur une blessure de notre gardien. Après le petit Lavallée a pris les gants à bon escient. J'ai écouté Junior Clément dans son pronostic pour marquer un but à la David Luiz et le but de Jules Huet nous fait du bien pour maintenir ce score. Même si le petit Lavallée a commis une erreur sur le but, la victoire est au rendez-vous, tant mieux pour nous. »


Antoine Prével (joueur Dives) :

« Après nos deux revers on avait hâte de rectifier le tir à la maison sur un terrain très difficile et un vent horrible. On a senti un match avec le frein de notre part mais on commence bien et après le but on est retombé dans nos travers et on prend un but. Après la sortie d'Antho sur blessure on a la chance de marquer tôt en seconde période et on se rassure jusqu'à tenir après leur réduction du score. »


Guillaume Esneu (joueur Dives) :

« Après avoir subi deux revers en sept jours, alors que l'on avait perdu un match en sept mois, on avait besoin de reprendre obligatoirement des points pour rester dans la course à la montée, malgré les absences de Fontenelle, Clément, Leconte et Convert. Nous avons abordé le match avec un pressing haut. Nous nous sommes procuré quelques occasions franches qui auraient pu alourdir le score a la pause. A la 20ème, Jé Haubert se retrouve en face à face avec le gardien et le lobe. Malheureusement sur la seule contre-attaque de Coutances, nous prenons ce but avec en prime la blessure de Antho Isabel. Double sanction. Heureusement que nous avons un gardien remplaçant dans l'équipe Thomas Lavallée. 1-1 à la mi-temps. La deuxième période repart fort. Premier corner à la 47ème et une tête à la David Luiz marquée par Cyril Lanois. Ensuite nous avons continué à pousser pour nous mettre à l'abri. Et c'est Jules Huet qui alourdit le score sur un travail de Ravenel en toute puissance. Deux buts de plus n'auraient pas été volés. Mais à la 85ème, sur un cafouillage aux abords des seize mètres, c'est Joly qui cadre son tir sur une frappe sèche. Notre gardien a voulu la sortir comme si il jouait au volley mais sans réussite. Content d'avoir retrouvé la victoire malgré un match de petit niveau. (conditions climatiques venteuses et terrain compliqué). Maintenant place au choc du week-end prochain pour un gros match à Bayeux dimanche. »



US Alençon - FC Bayeux 0 – 1

 

Buteur pour Bayeux : Yannick Leclerc (43').

 

Mais qui arrêtera les Bayeusains ? En tout cas pas les Alençonnais qui, à force d'être considérés par tous les observateurs comme une équipe qui mérite mieux que sa place actuelle, s'enfoncent plus que dangereusement dans les abysses de la DH. Il va falloir un sursaut d'orgueil rapide pour éviter que le palpitant des supporters ornais ne leur joue un vilain tour. Côté bayeusain, les semaines se suivent et se ressemblent avec cette nouvelle victoire synonyme d'un nouveau statut de co-leader qu'il faudra désormais assumer. Et ce, dès dimanche prochain à domicile face à Dives, pour un duel qui vaudra son pesant de cacahuètes.


Christophe Vingtrois (Entraîneur Bayeux) :

« Une victoire compliquée avec deux périodes bien différentes. On a réussi à mettre le pied sur le ballon en première période et on a ouvert logiquement le score. C'a été beaucoup plus dur physiquement après la pause mais le plus efficace a gagné. On en est à cinq victoires d'affilée, trois matchs de suite sans prendre de but et 26 points sur 28 en 2015. »


Maxime Legrand (Joueur Bayeux) :

« Alençon qui est dans le bas de tableau n'est pour moi pas à sa place. On savait que ça n'allait pas être facile car c'est une équipe athlétique, rapide en contre mais aussi technique. Première mi-temps assez équilibrée sur un terrain assez compliqué une nouvelle fois ! Il fallait vite utiliser la largeur et être bien regroupé sur ce terrain large ! On ouvre le score au meilleur moment (à la 44ème) sur un superbe coup franc de Yaya ! Au retour des vestiaires, on recule un peu trop et on a du mal à repartir court et garder le ballon. Mais nous restons solides et solidaires défensivement et aurions pu aggraver le score sur une ou deux incursions. On enchaîne une cinquième victoire en cinq matchs, un troisième clean sheet d'affilée et devenons co-leaders ce soir. On est récompensé de nos efforts. Que demander de mieux ? Ce sera un bon match dimanche contre Dives et on aura à coeur d'enchaîner un sixième cri de guerre devant notre public. »


Nicolas Vrel (Joueur Bayeux) :

« Une victoire de plus obtenue difficilement mais on est allé la chercher grâce a notre état d'esprit, notre rigueur défensive et l'efficacité de notre ''yaya'' sur un joli coup-franc. On a su batailler quand il le fallait et mis en place notre jeu pour remporter ce match. Un match plein des 14 joueurs jusqu'au staff, qui permet de remporter une treizième victoire et ainsi de continuer notre bonhomme de chemin parmi d autres équipes. Un nouveau gros match nous attend dès dimanche face au SUD, un plaisir de retrouver mes anciens équipiers pour une belle affiche. »



US Ducey - US Avranches (B) 1 – 1

 

Buteur pour Ducey : Kévin Denis (33'sp).

Buteur pour Avranches : Olivier Besnier (75').


On reprend le match aller et le résultat s'affiche de lui-même. Les deux coachs avaient coché cette rencontre dans la colonne des matchs à remporter, pour des enjeux aux antipodes en ce qui concerne les deux formations.Au final un score de parité logique, Besnier dans le dernier quart d'heure ayant répondu à l'ouverture du score sur pénalty de Denis pour Ducey. Au final c'est un match nul qui ne fait les affaires de personne : les hommes de Mathias Restout restent englués dans une zone inconfortable malgré un regain de forme et de confiance évident. Avranches s'est compliqué encore un peu plus la tâche en ce qui concerne un éventuel retour dans la course au titre.


Mathias Restout (entraîneur Ducey) :

« L'objectif était de prendre des points avant d'être exempts. On vient donc de prendre 6 points sur 8 contre Flers et Avranches, c'est une belle performance. J'ai senti mes joueurs un peu émoussés et j'ai l'impression qu'on s'est contenté de conserver cet avantage au score mais on paie cash une erreur et ils égalisent. Un match nul pas illogique contre cette équipe d'Avranches qui a beaucoup balancé. Ca n'était pas un grand match de football, un match fermé. Je n'ai pas grand-chose à reprocher aux joueurs. On est sur la voie de la guérison mais on reste fragile. »


Guillaume Lemair (gardien Ducey) :

« Un match nul tout a fait logique, les deux équipes ayant eu leur mi-temps. 6 points sur 8 sur les deux derniers matchs qui nous permettent de rester non relégables avec deux matchs en retard. Nous sommes exempts la semaine prochaine et à l'issue de cette journée nous aurons trois matchs en retard, nous avons donc notre destin entre nos pieds, à nous de continuer sur cette belle dynamique. »




FC Flers - AST Deauville 3 - 3


Buteurs pour Flers : Djibril Kourouma (18'sp, 68') et Gérard Bopu (33').

Buteurs pour Deauville : Mathieu Thirouin (43', 56') et Dimitri Milon (79'sp).


Sportacaen avait annoncé un match nul riche en buts : il a eu lieu et bien lieu avec six buts au compteur. Des buts inscrits par les forces vives actuelles des deux camps, à savoir Bopu et Kourouma pour les Ornais, pendant que l'inarrêtable Milon accompagnait le doublé de Thirouin pour ramener deux points du Hazé, deux points pris par deux formations qui n'ont plus d'objectifs à enjeu dans ce championnat de DH. Il s'agira maintenant pour Derouet et Hussion de permettre à leur groupe respectif de bien finir la saison, avec notamment une coupe de Basse-Normandie sous forme de fil rouge.


Boris Quettier (joueur Deauville) :

« Il était compliqué de jouer au football sur ce terrain de Flers, plus que catastrophique. Donc ce sera court, pour ce match. On a été mené deux fois au score, on perdait même 2-0, on a réussi à revenir a 2-2 puis même à 3-3. Et en toute fin de match on a l'occasion sur un penalty et un face à face de passer devant. Mais le destin en a décidé autrement. Bon courage aux U19 de Gonfalone, pour les qualif' de l'Euro, pour essayer de jouer au football sur un terrain comme ça...à croire que les personnes de la Ligue qui gèrent cela ont tout compris ! Bref cela reflète bien notre football bas-normand. »


Florian Chotin (gardien Deauville) :

« On a une nouvelle fois mal démarré le match en prenant deux buts en trente minutes, puis on a commencé à jouer et réussi à réduire la marque avant la mi-temps, et au retour des vestiaires nous avons réussi à égaliser. Malheureusement on concède un autre but, on parvient à encore revenir dans le match et nous aurions pu même l'emporter (cela aurait été un hold-up je pense) si on ne rate pas ce pénalty. Malheureusement nous avons été une nouvelle fois dans la réaction, il y avait possibilité de faire mieux. »


Mathieu Thirouin (auteur d'un doublé avec Deauville) :

« Terrain difficile pour poser le ballon et jouer. On est mené 2-0 sans concéder réellement d'occasions et on réduit le score avant la mi-temps. Au retour des vestiaires on égalise et on encaisse un nouveau but a quinze minutes de la fin. On a trouve les ressources pour égaliser et on trouve même le luxe de louper un péno a quatre minutes de la fin. Dommage mais il n'est jamais simple de revenir avec des points de Flers, et on enchaîne un troisième match sans défaite, il faudra enchaîner contre Cherbourg et Courseulles à domicile. »



AS Cherbourg - RSG Courseulles 0 - 0


Un score de parité vierge qui n'arrange pas vraiment aucune des deux équipes en course pour un maintien loin d'être assuré. Si Courseulles est parvenu à enrayer une spirale de quatre défaites consécutives, leur difficulté à scorer devient inquiétante, et les joueurs de Sébastien Mazure n'ont dû leur salut qu'à l'incapacité cherbourgeoise à forcer le verrou des Calvadosiens, tant la mainmise sur la partie a été manchote, malgré quelques occasions franches courseullaises qui auraient pu faire pencher le tableau d'affichage en faveur des coéquipiers de Saint Clair. Il faudra faire plus et mieux dans les deux camps pour s'extraire de la zone de turbulence.


Vincent Hébert (entraîneur Cherbourg) :

« C'a été un match très moyen, même si on l'a dominé territorialement. On a notamment accumulé les corners mais on a surtout pêché par maladresse. On s'est heurté à une équipe de Courseulles très regroupée qui a cependant eu quelques occasions et on aurait très bien pu se faire punir. »


Sébastien Mazure (entraîneur Courseulles) :

« Tout d'abord nous sommes partis à 12 joueurs avec 11 absents dont pas moins de 6 ou 7 titulaires. Avec cette équipe new-lokk je retiendrai surtout qu'on a su rester solidaires et je suis satisfait de l'état d'esprit et des valeurs affichée par le groupe. Ce 0-0 est somme toute un bon résultat qui nous permet d'enrayer une série de quatre défaites, et on ne prend pas de but. Le match nul est logique même si on peut avoir quelques regrets par rapport à quelques occasions très franches ratées, qui auraient pu nous permettre de faire un petit hold-up. Mais on n'a pas la qualité pour faire la différence. On n'a pas l'avant dernière attaque et la 13ème défense pour rien. »





AJS Ouistreham - FC Argentan 1 - 5


Buteur pour Ouistreham : Loris Zuiani (55').

Buteurs pour Argentan : Kévin Allix (28'), Anouar Khadrejnane (30'), Sylvain Gressant (45+1'sp), Julien Bourg (77', 90').



La grande marée a bien eu lieu sur la côte de Nacre mais une chose est certaine c'est que la venue de la lanterne rouge argentanaise à Kieffer a débouché sur un scénario inversement espéré par Olivier Joba et sa troupe. Plombés par une première période catastrophique et trois buts de retard au moment de recharger les batteries, les Ouistrehamais n'ont jamais été en mesure d'inverser la tendance après la pause, malgré la réduction du score rapide de Loris Zuiani, mais Bourg appuyait sur la tête des locaux en fin de rencontre et renvoyait Ouistreham à ses chères études. Ca sent le roussi à Kieffer.



Olivier Joba (entraîneur Ouistreham) :

« La première mi-temps plombe notre rencontre. En étant menés 3-0 à la pause c'était forcément très compliqué face à une équipe argentanaise fringante. En seconde période on revient très vite à 3-1 et un sursaut aurait pu nous permettre de réduire la marque, ou même égaliser, mais ç'a été insuffisant. Il faut dire qu'avant-coup on s'est retrouvé privés de trois défenseurs titulaires. »


Loris Zuiani (buteur pour Ouistreham) :

« Je ne sais pas trop quoi dire après une défaite comme celle-là. Après deux matchs corrects et une équipe retrouvée, hier c'était le néant. Argentan est beaucoup mieux rentré dès la première mi-temps et a enchaîné les buts. 3-0 a la pause, une deuxième mi-temps on l'on va se réveiller, on marque rapidement en ayant des occasions mais la première mi-temps inexistante est dur à récupérer : 5-1 à la fin du match. La suite va être très compliquée. Les matchs comme ça il ne faut pas les perdre. Il reste des matchs. Lâcher serait trop facile et nous ne sommes pas comme ça, il faut se battre, il reste une dizaine de matchs je crois et il faut en gagner six ou sept, et ne pas baisser les bras. »




Les déclas


« Avec St Malo, on avait réussi à monter en étant à 9 points du leader à 5 journées de la fin »


De Laurent Lesgent, optimiste lorsqu'il évoque les chances d'accession en CFA2 de l'USON Mondeville.



« On peut voyager, l'ASPTT est solide »


De Laurent Dufour qui, même si son équipe n'a pas été en mesure de développer son jeu habituel sur une pelouse de Farré en piteux état, a pu se reposer une nouvelle fois sur la solidité de son collectif pour ramener un match nul et vierge de bonne facture.





Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr