Le Caen TTC touche au but

Envoyer Imprimer PDF

Tennis de table. Issy-les-Moulineaux 2 – 4 Caen, 15ème journée de Pro A. Le Caen TTC a fait un immense pas vers le maintien en Pro A en dominant Issy-les-Moulineaux dans la douleur, hier soir. Avec cinq points d'avance sur le premier relégable Saint-Louis, que Caen recevra vendredi, la voie est clairement dégagée. Les dirigeants caennais en profitent pour s'activer en vue de la saison prochaine...


C'est encore un véritable combat que le Caen TTC a dû livrer mardi soir à Issy-les-Moulineaux. Tout derniers qu'ils soient en Pro A, et désormais condamnés à la relégation, les Franciliens vendent chèrement leur peau. « On avait gagné le dernier match à la belle en phase aller, se souvient Xavier Renouvin. C'est une équipe difficile à manœuvrer, qui a notamment gagné 4-0 contre Saint-Louis. » La défaite de Zoltan Fejer-Konnerth contre Bai Fengtian (3-2, 11-9 au dernier set) ne laissait pas présumer du meilleur pour Caen. Derrière, Romain Lorentz défiait sa bête noire, Victorien Le Guen. Cinq ans que le Caennais n'était pas venu à bout du Isséen. « Il n'aime pas son jeu », précise Xavier Renouvin. La première manche a suffi à inverser la donne : 11-2 pour Romain Lorentz, finalement vainqueur trois sets à un. « Il nous a enlevé une épine du pied. » Jakub Kleprlik a ensuite enchaîné face à Enzo Angles (1-3). Pour son retour derrière la table, Romain Lorentz confirmait devant Bai Fengtian après avoir perdu le premier set, comme Jakub Kleprlik avant lui (1-3).


Les affaires caennaises étaient bien engagées après quatre duels. Restait à marquer un point pour repartir avec la victoire finale. Sèchement battu par Enzo Angles (3-0), Zoltan Fejer-Konnerth échouait dans cette quête. Il laissait à Jakub Kleprlik, grand amateur des derniers matchs, le soin de conclure. Le Tchèque ne se faisait pas prier contre Victorien Le Guen (0-3). « Jakub a encore très bien joué », se réjouit Xavier Renouvin. Un constat qui vaut également pour Romain Lorentz, battu une seule fois lors de ses six derniers matchs en championnat de France. Les deux pongistes constituent une réelle satisfaction pour le Caen TTC. En revanche, le rendement de Zoltan Fejer Konnerth est clairement inférieur aux attentes. « Zoltan n'arrive pas à décoller... Il a fait deux-trois bonnes choses mais est trop irrégulier. » Résultat, l'Allemand ne sera plus titulaire la saison prochaine. De là à envisager son départ, il n'y a qu'un pas. « On va discuter avec lui mais ce qui est sûr, c'est qu'on ne repartira pas avec la même équipe. Il faut un autre joueur. » Dans cette configuration, "Zollie" pourrait éventuellement faire office de quatrième joueur.


Lorentz et Kleprlik rempilent


Romain Lorentz et Jakub Kleprlik seront, eux, bien caennais la saison prochaine ! Ils se sont réengagés pour un an, confirmant leur stabilité dans la capitale bas-normande. « Romain était notre priorité mais il a été hyper-sollicité. Pour lui comme pour Jakub, c'est dans la logique des choses. On est satisfaits de leurs résultats et de leur état d'esprit. » Reste désormais au club caennais de trouver le troisième homme fort qui les accompagnera. « Il faut qu'on arrive à renforcer notre équipe. C'est usant de jouer le bas de tableau. On ne visera pas le titre mais on essaiera d'être un peu plus à l'aise. » Caen a des contacts et espère débloquer les choses sous quinze jours. « On ne pouvait pas s'engager sans avoir de certitudes. Maintenant qu'on est quasiment maintenus, ça ira assez vite. » Mathématiquement, la survie caennaise n'est pas tout à fait actée. Dans les faits, en revanche, elle ne laisse aucune place au doute.


Caen tentera d'officialiser la bonne nouvelle dès vendredi soir devant Saint-Louis. Un nul contre l'avant-dernier du classement, qui s'était imposé 4-0 à l'aller, suffirait au bonheur caennais. « On a bien démarré cette semaine extrêmement importante dans l'optique du maintien. À nous de bien la finir. Je suis extrêmement méfiant vis-à-vis de Saint-Louis... » Le promu a beau avoir décidé d'abandonner le niveau professionnel la saison prochaine, son implication sur le terrain sportif reste total. La Romagne, qui a souffert pour s'en défaire mardi, pourra en témoigner. Si les Caennais parviennent à s'imposer, ils pourront enfin regarder vers le haut. La coupe d'Europe symbolisée par la septième place est actuellement à deux longueurs d'eux... « Ça va être difficile de l'accrocher. Ça se jouera peut-être contre Istres (septième, ndlr) le 5 mai. » Le championnat s'achèvera trois semaines plus tard par un déplacement à Hennebont.

 

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr