Renversant, Caen réalise la belle affaire

Envoyer Imprimer PDF

Football. Nantes 1 – 2 Caen, 31ème journée de Ligue 1. On n'avait donc pas fini de l'écrire : ce Stade Malherbe est renversant ! Victime d'un léger ralentissement après sa superbe série de six victoires et un match nul, Caen est reparti de l'avant face à Nantes. Seulement, les Caennais ont ajouté à la victoire un scénario palpitant. Thomas Lemar a offert les trois points aux siens d'un coup-franc au bout des arrêts de jeu. Avec désormais six points d'avance sur Toulouse, le SMC file vers le maintien.


Un week-end tout benef' ! Le Stade Malherbe a réalisé un des grands coups de la 31ème journée de Ligue 1. Sa victoire à Nantes conjuguée aux défaites de Bastia, Reims, Lorient et Toulouse (excusez du peu, Nice et Évian ayant fait match nul) lui permet de grimper au douzième rang du classement – une première depuis septembre – et de prendre surtout six points d'avance sur la zone rouge. À sept journées de la fin, avec 38 unités au compteur, Caen a quasiment validé un deuxième bail en élite. Les Caennais ont arraché ce dixième succès de la saison au prix d'un scénario à nouveau spectaculaire. Ils ont longtemps couru après le score suite à l'ouverture du score signée de Bedoya à la réception d'une longue touche. L'Américain profitait des erreurs de Da Silva et Saad pour crucifier Vercoutre à bout portant (1-0, 11'). Si on se fiait aux statistiques, Caen avait peu de chances d'en sortir indemne. Jamais il ne s'était imposé à la Beaujoire en Ligue 1. Et jamais Nantes n'avait perdu chez lui après avoir ouvert le score cette saison (six victoires et un nul).


La suite immédiate du match ne laissait pas présager du contraire, même si Caen aurait pu bénéficier de deux pénaltys sur Privat et Koïta. Dans la continuité de cette deuxième action, Privat devançait la défense sur un centre de la droite mais trouvait le poteau (42'). En face, Vercoutre avait dû mettre les poings sur une frappe flottante. L'ensemble était plutôt équilibré mais la fin de la première période laissait espérer une réaction caennaise. Celle-ci se manifestait au retour des vestiaires. Caen appuyait sur l'accélérateur et Nantes reculait franchement. Malgré bon nombre de corners (douze au total), les visiteurs ne trouvaient pas la faille. Les entrées en jeu de Sala et Lemar en milieu de deuxième mi-temps dynamisaient néanmoins le jeu caennais. L'Argentin se frayait un chemin plein axe et décalait le Guadeloupéen sur la droite. Crochet, frappe et... poteau (77') ! Caen n'abdiquait pas pour autant et ses efforts allaient finir par être récompensés. Sur un énième corner, le ballon dévié revenait sur Féret. Déséquilibré par Audel dans la surface, il obtenait un penalty des plus précieux (80'). Sala ne tremblait pas au moment de le convertir (1-1). Nantes se réveillait alors et provoquait une très grosse frayeur sur corner. La tête de Djilobodji passait néanmoins au-dessus. La fin de match était ouverte entre deux équipes bien décidées à l'emporter. Au bout des deux minutes d'arrêts de jeu, Lemar se chargeait de frapper un coup-franc lointain sur le côté droit. La trajectoire prenait Riou à revers et Caen s'offrait une victoire inespérée et pourtant méritée (1-2, 92').


Après deux défaites et un match nul, les Caennais renouent avec la victoire au meilleur des moments ! Parfait avant la réception compliquée de Monaco, vendredi...

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr