Samir Alla : « On travaille plus et mieux »

Envoyer Imprimer PDF

Futsal. Hérouville 6 – 4 Faches-Thumesnil, 18ème journée de D2. Une victoire lors des treize premières journées, trois lors des quatre suivantes : Hérouville a passé la sur-multipliée en Ligue 2. Les Hérouvillais se sont cependant fait peur face à Faches-Thumesnil, samedi après-midi, puisqu'ils se sont fait remonter deux buts avant de reprendre l'avantage dans la dernière minute de jeu. Pour le capitaine Samir Alla, les succès actuels sont la juste récompense du travail accompli.


Samir, vous vous êtes fait peur en gagnant après un final à rebondissement. N'y avait-il pas moyen de plier le match plus tôt ?

On a fait une bonne entame de match, ce qui nous a donné la chance de mener à la mi-temps. Les troupes se sont bien reposées pour reprendre du jus. En deuxième mi-temps, on a réussi à creuser l'écart. Sur les dix dernières minutes, nos adversaires ont joué leur power-play (le gardien est sorti au profit d'un joueur de champ faisant un peu office du "goal volant" de notre enfance, ndlr). C'était plus difficile à cinq contre quatre. On a essayé de s'adapter tactiquement mais il y avait du talent en face et ça leur a souri. On n'a pas lâché. On a puisé dans nos ressources mentales, et elles sont importantes tellement on revient de loin. On bosse bien en ce moment à l'entraînement. La récompense est méritée. L'équipe progresse. Peu de monde le remarque, mais les individualités progressent de plus en plus au profit du collectif. Ça nous sourit depuis un petit mois.

 

Comment expliquez-vous cette évolution positive, qui vous a permis de gagner trois de vos quatre derniers matchs ?

L'équipe progresse d'abord parce qu'elle s'entraîne plus. On est passé à deux-trois entraînements par semaine, facile. Certains s'entraînent aussi en herbe pour garder leur condition physique. On bénéficie aussi de l'arrivée de Christophe Violet au niveau du coaching. Ça travaille plus et mieux. Il y a plus de communication et la relation joueurs/coach est de plus en plus intéressante. Tout le monde adhère au projet. On a l'objectif du maintien, pour le club et surtout pour notre frère Aziz qui nous a quittés. On se donne tous en conséquence.


Comment se déroule la course au maintien ?

On joue le maintien avec Strasbourg Hautepierre. On va jouer le coup à fond pour espérer aller aux barrages. Il faut terminer premier relégable, la place occupée actuellement par Strasbourg à la différence de buts. On les recevra lors de la dernière journée, ce sera un match à enjeu. Tout se jouera sur ce match. Si on est barragistes, on ira dans une poule de quatre. Les deux premiers accèderont au tour suivant, à nouveau sous forme de poule de quatre. Dans cette dernière poule, les deux premiers se maintiendront en Ligue 2. Ça se jouera avec des équipes de DH.

 

Entre cet Hérouville qui bat Faches et l'Hérouville du début de saison, ce n'est pas la même équipe...

Bien sûr. Déjà, on a plus de joueurs aujourd'hui. Des individualités sont arrivées. Il y a Nassim Aït Tayeb, qui progresse beaucoup, Nabil Alla, notre buteur maison, Anthony Boutamine, Abdou Alla qui revient de blessure... En parallèle, on fait des spécifiques gardiens. Notre gardien a pris du "level". Tout ça nous sourit.

 

Personnellement, vous n'avez aucun regret d'avoir quitté l'herbe pour rejoindre cette aventure en salle ?

Mon regret, c'est de savoir que j'ai laissé des amis, des frères, et qu'il y a de grosses difficultés à aller chercher des résultats et même à construire une équipe. D'un autre côté, il fallait du changement. Je n'arrivais plus à vivre la situation. J'ai préféré aller me ressourcer au futsal, dans mon premier sport. On espère vivre une fin de saison palpitante et on essaiera de faire les bons choix en fin de saison.

 

Vous ne savez pas de quoi sera fait votre avenir ?

Non, je ne sais pas. J'y réfléchirai en fin de saison avec mes frères et avec les collègues de l'équipe. Si on se maintient, pourquoi pas rester au futsal. Si on ne se maintient pas, on verra. Mon coeur est toujours au club d'Hérouville en futsal comme en herbe. Je suis entraîneur des seniors C en herbe et j'encadre aussi les jeunes.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr