Qui formera le dernier carré ?

Envoyer Imprimer PDF
Quatre formations appartenant à l'élite régionale (ASPTT Caen, Bayeux, Deauville et Flers), deux équipes de DSR (Vire et St Lô) et les petits poucets Agon Coutainville et Hérouville, pensionnaires de DHR, voilà les huit derniers survivants de la coupe de Basse-Normandie édition 2014-15. Si le tenant du titre Ducey a disparu de la circulation, de sérieux clients se présenteront ce week-end pour les quarts de finale. Pour certains, cette compétition est clairement défini comme l'objectif de fin de saison. Les affiches programmées samedi et dimanche pourraient offrir de solides empoignades.



FC Agon Coutainville (DHR) - FC Bayeux (DH) Dimanche 15h

Attention au piège

A tout seigneur tout honneur. Puisque le tenant du titre Ducey n'a pas été en mesure de s'inviter au grand bal des quarts de finale, place au dauphin malheureux de la dernière édition. Un dauphin qui devra se rendre sur le littoral manchois pour tenter d'obtenir son billet pour le dernier carré. Pas forcément sur la meilleure des dynamiques après deux défaites successives à Mondeville et à domicile le week-end dernier face à Tourlaville, les protégés de Christophe Vingtrois auront à cœur de retrouver le chemin de la victoire. Sortis particulièrement frustrés de leur dernier revers en championnat, et même si la montée en CFA2 reste envisageable, Christophe Vingtrois n'a jamais caché qu'une nouvelle aventure en coupe leur conviendrait à ravir, eux qui avalent les tours successifs avec un esprit quelque peu revanchard. Attention néanmoins, Agon a sûrement son idée derrière la tête. Même si l'accession en DSR reste un objectif à portée de fusil des joueurs de Yann Mesnil-Letellier (seconds à trois points d'Agneaux, à quatre journées du terme), le club manchot a pris goût aux belles épopées. Souvenez-vous de Courseulles il y a deux saisons qui avait péniblement arraché sa qualification pour d'Ornano au bout d'une séance de tirs aux buts au cours de laquelle Jo Monard avait sorti son costume de héros. Dimanche, le petit aura c'est certain de solides arguments à faire valoir. Le match piège par excellence …



ASPTT Caen (DH) - FC Flers (DH) Samedi 18h30

Le duel des inséparables

Ils ne se quittent plus. Quatrième confrontation de la saison et si on peut comptablement se rendre compte que les oppositions en mode DH sont sensiblement à l'avantage des Caennais (match nul 2-2 dans l'Orne et victoire à domicile sur le plus petit des écarts), il n'en reste pas moins que pour l'instant les matchs à élimination directe tournent à l'avantage de la troupe de Mickael Derouet. Un soir d'hiver avait vu le club du président Le Strat quitter sèchement la coupe de France (4-1). Aucun doute, les deux formations se connaissent par coeur, d'autant plus qu'ils se sont croisés pas plus tard que samedi dernier à La Hache. Une opposition qui a difficilement tourné à l'avantage du leader mais qui a montré que Flers était tout à fait capable de rivaliser avec le favcori numéri 1 pour le CFA2. Et si les coéquipiers de Bopu n'ont plus rien à espérer ni à craindre sur l'échiquier de la DH, la coupe est forcément devenue l'objectif premier, eux qui ont tutoyé le top 3 en début de saison et qui se verraient bien ne pas finir l'exercice en cours bredouilles. Côté caennais, les prétentions sont ailleurs et la coupe passe logiquement au second plan et le week-end à venir servira surtout à faire souffler certains garçons et soigner quelques bobos avant d'aborder la dernière ligne droite de six matchs. Ca n'empêche, perdre deux fois à domicile contre le même adversaire doit être singulièrement frustrant. Alors pas question pour les jaunes de se présenter en victimes expiatoires.



SC Hérouville B (DHR) - AS Trouville Deauville (DH) Samedi 18h

La coupe, objectif de fin de saison de Deauville

Difficile de se projeter et d'établir des perspectives fiables au vu du courant alternatif branché sur le club deauvillais. Un championnat frustrant, et un classement peu conforme au réel potentiel du groupe d'Antoine Husson. Scotchés à une sixième place actuelle d'où ils ne ne devraient sensiblement plus bouger d'ici le premier week-end de juin qui marquera la clôture des festivités, le club de la côte fleurie a les atouts au bout de ses pieds pour aller au bout d'une aventure qui aurait une saveur particulière et sauverait une saison jusqu'alors mitigée. Il leur faudra cependant composer sans leur métronome défensif Boris Quettier, suspendu, et pallier à quelques bobos qui vont forcément limiter l'impact du collectif. Autant dire que le déplacement à Prestavoine n'aura rien d'une partie de plaisir. La réserve hérouvillaise, à contrario de son équipe fanion, vit une saison aboutie dans le groupe 3 de DHR, où les protégés de Mohamed Tarchoun sont encore dans la course pour accéder à la DSR (3ème à 2 points du leader mais avec 1 match en plus, à 4 journées de la fin). Sur sa valeur optimale, Deauville devrait sans coup férir intégrer le dernier carré. Mais comme les coéquipiers de Florian Chotin ont une facheuse tendance à déraper sur certains matchs, nul doute que les banlieusards caennais ne se gêneront pas pour s’engouffrer dans la brèche.



AF Vire (DSR) - FC Saint Lô B (DSR) Samedi 18h30

Et si Vire s'offrait un doublé ?

Vire et son stade Pierre Comte, celui qui avait vu le FC Bayeux rester sur le carreau au bout d'une finale remportée au terme d'une séance de tirs aux buts par de valeureux et surprenants Ducéens. Cette fête du football aurait-elle donné des idées au club hôte à qui tout réussit cette saison ? La question est posée en tout cas. Le club s'est structuré, avec l'arrivée d'un président, en la personne de Christophe Lécuyer, qui a su insuffler une dynamique et attirer des joueurs de valeur pour former un groupe au sein duquel la mayonnaise a tout de suite pris, tant et si bien que Cyril Mocques et sa troupe ont acquis l'assurance de retrouver une DH abandonnée il y a deux ans. La présence en quarts de finale de cette coupe de Basse-Normandie est donc une formidable aubaine de mettre un peu de piment sur une saison déjà parfaitement réussie. Un doublé coupe – championnat serait à marquer d'une pierre blanche. Et il ne faut pas se mentir, la réception des réservistes saint-lois ne s'apparente pas au pire des tirages. La formation préfectorale a en effet d'autres chats à fouetter. Dangereusement englués à la 10ème place de DSR, avec le même nombre de points que le 12ème Bourguébus-Soliers, Steve Awoudor et ses joueurs auront certainement plus la tête à la dernière ligne droite du championnat. Tout le contraire des Virois ...


Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr