Brouillon contre Guingamp, le Stade Malherbe inquiète

Envoyer Imprimer PDF
Football. SM Caen 0-2 EA Guingamp, 34ème journée de Ligue 1. Triste soirée pour le Stade Malherbe de Caen qui s'est incliné sur le score de deux buts à zéro contre Guingamp, ce samedi soir à d'Ornano. Encaissant un but casquette au retour des vestiaires, les Normands n'ont absolument pas su renverser la tendance, et ont subi le break sur contre, à l'heure de jeu. L'EAG se rapproche du maintien, tandis que Caen devra lutter jusqu'au bout pour conserver son ticket en Ligue 1. Dos au mur, il ne doit plus tergiverser.



Sur une dynamique de résultats moins favorables depuis quelques semaines maintenant, le Stade Malherbe se devait de renouer avec la victoire le plus rapidement possible pour reprendre un léger matelas d'avance sur la zone de relégation. En guise de pression supplémentaire, les hommes de Patrice Garande ont vu le premier relégable se rapprocher à une longueur après le large succès de Lorient hier soir au Vélodrome (NDLR. 3-5). La venue de Guingamp à d'Ornano était donc une opportunité de taille pour dépasser la barre symbolique des quarante points et se donner de l'air. L'En Avant aussi se devaient de renouer avec la victoire. En panne d'efficacité, il n'a récolté qu'un seul succès lors des huit dernières journées de championnat. Au match aller, lors de la seizième journée, les Rouge et Noir avaient corrigé les Rouge et Bleu sur le score de 5-1. "Il n'est pas question de prendre notre revanche. Nous devons garder un équilibre dans nos motivations" confiait Patrice Garande, en conf' de presse d'avant match. Le tacticien caennais composait avec le même groupe que celui qui avait affronté Montpellier sept jours auparavant. Emiliano Sala était aligné seul en pointe, soutenu par Lenny Nangis et Hervé Bazile sur les côtés. Nicolas Seube, N'Golo Kanté et le jeune Thomas Lemar étaient associés au milieu tandis que Damien Da Silva, Alaeddine Yahia, Manu Imorou et Denis Appiah formaient l'arrière garde malherbiste. Rémy Vercoutre était à son habitude titulaire dans les cages. Chez les visiteurs, Jocelyn Gourvennec alignait dans le onze de départ deux anciens joueurs du Stade Malherbe, à savoir Jérémy Sorbon et Reynald Lemaître. Sambou Yatabaré débutait sur le banc.


Une première période pauvre en occasions de but


D'entrée de jeu, Caen affichait une volonté d'aller de l'avant, mais sans réellement se montrer dangereux. Les occasions étaient rares et les deux équipes se neutralisaient au milieu de terrain. Guingamp misait sur de longs ballons vers l'avant à destination de Claudio Beauvue, mais sans réussite. De son côté, le Stade Malherbe tentait de solliciter Emiliano Sala, mais les passes n'arrivaient que rarement, face à une défense bretonne bien retranchée. Le rythme était peu soutenu et on assistait à un round d'observation qui jouait les prolongations… Vraiment très peu d'occasions à se mettre sous la dent, si ce n'est la tête d'Emiliano Sala sur un corner de Thomas Lemar qui venait s'écraser sur le haut de la barre transversale de Jonas Lossl à cinq minutes de la pause. Le match aura mit énormément de temps à se décanter et on attendait un spectacle plus débridé de la part des vingt-deux acteurs en seconde période.


L'EAG marque, le SMC prend un gros coup derrière la tête


Au retour des vestiaires, Hervé Bazile cédait sa place à Julien Féret. Le meneur de jeu caennais était trop juste pour disputer les quatre-vingt dix minutes, suite à sa blessure à la Mosson le week-end dernier. Son entrée laissait espérer un jeu plus fluide. Malheureusement, c'est un terrible coup du sort qui s'abattait sur les Malherbistes, et allait changer la physionomie du match. Excentré côté droit à une trentaine de mètres des buts de Rémy Vercoutre, Claudio Beauvue loupait un centre… qui terminait en pleine lucarne. Stupeur générale à d'Ornano. L'EAG ouvrait le score sur sa première ''véritable occasion'' (0-1, 49'). « Nous étions satisfaits de notre première mi-temps soulignait Emmanuel Imorou, au terme de la rencontre. Mais ce but chanceux, on peut le dire, nous a mis un gros coup derrière la tête. » Légèrement assommés par cette ouverture du score, les Caennais perdaient pied petit à petit. Peu d'agressivité offensive, un manque de ressources mentales… Le SMC retombait dans ses travers de l'automne dernier. Malgré une légère réaction apparente, il s'exposait aux contres bretons, et c'est ainsi que Sylvain Marvaux faisait le break un quart d'heure plus tard. L'attaquant breton effaçait Denis Appiah d'un crochet au point de penalty et trompait Rémy Vercoutre d'une frappe sèche en lucarne (0-2, 66'). Alors au bord de la rupture, le Stade Malherbe évitait la correctionnelle à deux reprises, lorsque Christophe Mandanne et Younousse Sankharé étaient repris de justesse par la défense locale. Ni le renfort de Sloan Privat sur le flanc de l'attaque, ni les multiples corners de Thomas Lemar ne permettaient à Caen de trouver les chemins des filets en fin de rencontre. Sambou Yatabaré et ses coéquipiers terminaient la rencontre dans la quiétude.


Sans aucun tir cadré à leur actif, les Caennais subissent un inquiétant revers, et ne possèdent plus qu'un point d'avance sur le premier relégable. Bien aidés par ce coup du sort de début de seconde mi-temps, les Guingampais sont eux quasiment assurés de renouveler leur bail dans l'élite du football français. Avec quarante-trois points au compteur, l'EAG se donne une confortable avance sur ses concurrents directs dans la course au maintien. Le Stade Malherbe devra lui lutter jusqu'au bout, et le déplacement à Nice le week-end prochain, qui précédera un match complexe contre l'Olympique Lyonnais, s'annonce décisif.


Les chiffres :

SM CAEN 0-2 GUINGAMP

Stade Michel-d'Ornano. 18 807 spectateurs

Buts : Beauvue (49'), Marveaux (66') pour Guingamp

Avertissements : Kanté (44'), Sala (61'), Yahia (68') pour Caen ; Lemaître (10'), Pied (29') pour Guingamp

Possession de balle (en%) : 57 - 43

Tirs (dont cadrés) : 11 (0) – 4 (3)

Corners : 13 - 2

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr