Le HC Caen annonce ses trois premières recrues

Envoyer Imprimer PDF

Avec douze renouvellements de contrat et trois arrivées (dont celle d'Udo Marie, photo ci-contre), le Hockey Club de Caen a une idée relativement précise du visage qu'affichera son équipe la saison prochaine. Il l'a dévoilée mardi soir en conférence de presse. Les Drakkars, désireux de se refaire une santé sur le plan financier, ne joueront pas la remontée immédiate mais posent des bases qui se veulent solides.


Voilà près de deux mois que le Hockey Club de Caen est descendu en Division 1, mais le souvenir est encore vivace dans l'esprit de Luc Chauvel. Le 4-0 des playdowns, dominés de la tête et des épaules par Lyon, n'efface pas un « bilan mitigé ». Caen est retombé dans l'antichambre de l'élite après cinq années de survie en Ligue Magnus. Pourtant, c'est sur « une de [ses] meilleures saisons en termes comptables » que l'aventure s'est achevée. Pour deux points, ceux qu'il n'a pas réussi à prendre en début d'exercice par exemple (aucun point sur les sept premières journées), son avenir a basculé. Avec vingt points, Caen aurait accédé aux playoffs. Ce sont les playdowns qui les ont remplacés, avec l'issue qu'on connaît. Les Drakkars ne repartent pas de zéro, puisqu'ils conservent un noyau dur plutôt solide, mais ils entendent bien profiter de cette descente pour poser de nouvelles bases. « À froid, on se dit que la relégation peut être un mal pour un bien, reconnaît le vice-président du club Mickaël Mairand. Il faut reconstruire une dynamique positive. » Cette dynamique, les dirigeants caennais espèrent la voir se traduire sur le plan de la fréquentation. La patinoire Caen-la-Mer s'est quelque peu dégarnie la saison dernière, lasse sans doute de voir son équipe fréquenter les bas-fonds du classement. Le constat n'a pas été sans conséquence sur le plan financier, malgré des résultats quasi à l'équilibre avec un déficit de 5 000 euros sur un budget d'un million.


L'argent, évidemment le nerf de la guerre pour le Hockey Club de Caen. Avec des fonds propres toujours négatifs, qui « maintiennent une forte pression sur [sa] trésorerie », le club caennais sait qu'il lui faudra un certain temps pour avoir des finances lui permettant d'envisager un retour en Ligue Magnus. « On estime qu'il nous faut au minimum 1,2 millions d'euros (pour l'équipe première, ndlr) pour jouer un rôle de joker en Ligue Magnus », énonce Jean-Marc Soghomonian. Une progression rendue nécessaire par les nouvelles obligations fédérales, et que le club espère concrétiser sous trois à quatre années. Avec 650 000 euros de budget, son équipe première était une sorte d'anomalie en Ligue Magnus, où ses adversaires fonctionnent en moyenne avec... 1,4 million d'euros. Loin de cette somme, Caen va s'attacher à procéder par étape. La première d'entre elle doit lui permettre d'accrocher le haut de tableau la saison prochaine en première division. Dans cette perspective, Caen connaît une bonne partie de son effectif. Un certain nombre de joueurs majeurs de la saison écoulée n'y apparaît pas. Les départs de Michaël Dupont, Fabien Métais, Ryan Barlock, Jean-Christophe Gauthier, Thiery Poudrier et Nicolas Deshaies ont été officialisés. Ceux de Tim Carr, Dorian Peca et Vadim Gyesbreghs devraient suivre. La seule incertitude planant concerne Charlie Doyle. La liste des renouvellements de contrat n'en est pas moins longue puisque douze noms y figurent*, dont ceux d'éléments d'expérience.


Un professeur d'histoire-géo en gardien numéro 2


Le Hockey Club de Caen a également annoncé la signature de trois joueurs lors de la conférence de presse organisée hier. Aurélien Doré, vingt ans, est le premier élément à bénéficier du partenariat noué entre Caen et Rouen. Ce défenseur au gabarit imposant arrive donc du RHE76, club auquel il continuera d'appartenir... et peut-être même de jouer. « Il est mis à disposition ici, précise Luc Chauvel. Il sera à 100 % chez nous. Sur la deuxième partie de saison, il sera néanmoins susceptible de jouer avec Rouen en Ligue Magnus le mardi soir. Aurélien Doré est le joueur idéal pour lancer ce partenariat car il a une forte motivation. » Barré par la concurrence à Rouen, il aura du temps de jeu pour s'exprimer à Caen. « Il a du hockey mais il a besoin de prendre l'expérience. L'objectif sera de développer ses capacités à se projeter vers l'avant. » Un autre défenseur posera ses bagages dans la capitale bas-normande, mais son nom est bien plus connu des observateurs caennais. Udo Marie signe un deuxième retour dans son club formateur après un épisode décevant à Courbevoie. « Il a envie d'apporter son expérience et d'évoluer dans un club où il retrouvera plus de professionnalisme. Il revient avec un statut de joueur cadre. Il a un profil offensif et je ne vais pas l'employer à contre-rôle. » Même en suivant de très près le hockey-sur-glace, il est peu probable que le troisième nom vous parle. Grégory Blanc, 29 ans, a choisi de faire carrière dans l'enseignement plutôt que dans le sport. Ce professeur d'histoire-géographie à Caen sera le gardien numéro 2 du HCC la saison prochaine. « J'aime les parcours atypiques, les défis. Je l'appelais la saison dernière quand j'avais besoin d'un gardien à l'entraînement. Il était à 100 000 à l'heure. Il sera capable de pousser Quentin dans ses retranchements. »


Le recrutement caennais ne devrait pas concerner énormément de joueurs puisque seules deux arrivées supplémentaires sont assurées. « Après, ça dépendra des bonnes nouvelles que mes dirigeants m'apporteront, s'il y en a (sourire). L'objectif est d'avoir douze attaquants et six défenseurs (soit trois lignes complètes, ndlr). » La priorité concerne le secteur défensif, où les deux recrues à attendre seront probablement étrangères. Pour l'heure, l'effectif caennais ne compte que deux joueurs non-français, Vsevolod Toltushko et Roberto Gliga. « Je prends mon temps, souligne Luc Chauvel. Sur la première vague, les joueurs sont exigeants. Les tarifs sont différents ensuite. » Caen, qui aspire à « un mix entre joueurs d'expérience et jeunes joueurs », a déjà fait la plus grosse partie du travail.


* Palis, B. Chauvel, Arnaud, Pain, Geffroy, Grendka, Damy, Kello, Robert, Ropert, Toltushko, Gliga.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr