Benjamin Renaux : « Il faudra compter sur nous, on ne lâchera rien »

Envoyer Imprimer PDF

Bayeux poursuit avec assurance son petit bonhomme de chemin, dans le sillage de l'ASPTT Caen à qui la Ligue avait octroyé un week-end d'exemption. Un nouveau succès face à Deauville et voilà les Bajocasses à deux longueurs du leader, avec certes un match de moins à disputer. Benjamin Renaux, élément moteur du collectif de Christophe Vingtrois et buteur d'un soir, s'est confié sur l'impeccable saison de son équipe ainsi que les perspectives de de fin d'exercice.



Benjamin, malgré la victoire 2-0, ce match face à Deauville n'a rien eu d'une partie de plaisir ?

On s'est pourtant rendu le match facile en ouvrant le score dès le début de rencontre grâce à Jimmy (Auvray). Mais c'est vrai que ce match a été très dur, une partie avec beaucoup de faux rythmes. Soit ça allait à 2000 à l'heure par séquences, soit il n'y avait pas rythme du tout. En plus de ça, la chaleur a pesé sur les organismes car il faut bien avouer que c'était le premier match sous cette température. On a également subi la fatigue de l'enchaînement des matchs ces dernières semaines. Tout ça ajouté aux absences de certains joueurs et un effectif pas franchement extensible, ça nous a rendu le match compliqué.

 

Voilà Bayeux désormais dans une position intéressante du chasseur, à deux petits points des PTT ?

Oui, deux points qu'il faudra aller chercher. Mais Bayeux n'a rien à perdre, et même tout à gagner. La pression n'est pas dans notre camp. Maintenant, aux PTT de voir ce qu'ils veulent réellement.

 

Vous n'avez jamais eu le costume de favoris ?

Personne ne nous voyait vraiment à ce niveau c'est certain. Nous, on a toujours été dans le coup et on a toujours répondu présents. Il faut continuer comme ça jusqu'au bout, il reste deux matchs et notamment le prochain que ne sera pas facile à Avranches. Des joueurs du groupe de National risquent de descendre, nous on aura encore probablement quelques absences et il faudra que les jeunes répondent. On devra répondre présents si on veut y croire. Les PTT quant à eux n'auront pas un match simple face à Courseulles qui n'est pas sauvé.

 

Tout ça en espérant une belle finale à La Hache le 14 juin ?

Je pense que tout le monde attend ce match, s'il y a encore de l'enjeu sur le dernier match bien sûr. Dans ce cas, ça peut être un très, très beau match.

 

En quelques mots peux-tu nous dire qui tu es ?

Il n'y a que huit ans que je suis dans la région. J'habitais avant à Longueville sur Scie en Haute-Normandie jusqu'à ce qu'une mutation de mon père nous oblige à nous installer du côté de Bayeux. J'ai donc atterri là, j'ai passé 3 ou 4 saisons dans les équipes de jeunes avant que Joël Germain me lance sur quelques matchs. J'ai maintenant 20 ans, ça fait trois ans que je suis dans le groupe de la A et, si la première saison a été un peu compliquée, ça n'empêche que ça fait deux bonnes saisons où je me suis imposé.



Je crois savoir que ta saison n'est pas simple, notamment en terme de disponibilités ?

C'est vrai que ce n'est pas toujours simple, notamment au niveau des déplacements, que je ne fais pas souvent à cause de mon travail. Même à domicile ce n'est pas simple mais j'essaie de m'arranger. Ce soir (samedi) je ne devais pas jouer mais j'ai réussi à trouver un arrangement.



Pour revenir sur le duel avec les PTT, la pression est maintenant sur le leader actuel et non pas sur vous ?

Ça me paraît clair. S'ils ne font pas de faux pas, tant mieux pour eux et ils seront champions. Par contre, s'ils en font un, il faudra compter sur nous. On ne lâchera rien. Surtout moi, j'ai envie de goûter le niveau supérieur.



Et si le FC Bayeux devait repartir en DH, ça serait toujours avec Benjamin Renaux ?

(Rires) Alors ça je ne sais pas !

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr