Le sacre attendu et mérité de l'ASPTT Caen

Envoyer Imprimer PDF
Pression chez les locaux, pression chez les visiteurs ! Une pression certes aux antipodes puisque les locaux devaient impérativement éviter un faux-pas sous peine de voir Courseulles fondre sur eux comme neige au soleil, avant de se rendre au Val Pican dans une semaine pour une finale de bas de tableau qui pourrait valoir son pesant de cacahuètes. Les joueurs de Laurent Dufour n’avaient quant à eux qu’à se préoccuper de leur sort (Bayeux exempt) et se contenter des points de la parité pour valider leur passeport pour le CFA2.

Soutenus par une présence collégiale d’une cinquantaine de supporters venus dans la Manche pour vivre ce match comme un grand jour de fête pour le club du président Le Strat, les jaunes prenaient le match à leur compte dès l’entame sans toutefois se montrer dangereux. Il fallait attendre un déboulé de Jordan Blondel qui déposait une offrande sur le pied d’Emmanuel Suriam qui s’emmêlait les pinceaux (17’) avant que Gervais ne perde son duel face à Arnaud Hérouet. Coutances de son côté peinait à l’approche des buts de Clément Pannier mais affichait un bloc compact et notamment une défense parfaitement orchestrée par Kévin Lebrun. A la pause, le score nul et vierge faisait les affaires des deux formations puisqu’au même moment Courseulles était dominé (0-1) à Tourlaville.

Le retour aux affaires n’allait pas tarder à modifier la donne puisque Cédric Savary récupérait un ballon dans le cœur du jeu et lançait Alexandre Danlos dans le dos de la défense centrale caennaise, avant de crucifier Clément Pannier. Et à ce moment de la partie, c’est bel et bien les PTT Caen qui l’avaient … Danlos ! Pas sonnés pour autant, le leader reprenait les affaires en main, investissant le camp adverse même si les seules tentatives face au but coutançais étaient vouées à l’échec. Coup de pouce néanmoins lorsque Jordan Blondel, fer de lance des offensives caennaises, partait seul au bout et était plaqué par Hébert qui se voyait indiquer le chemin des vestiaires (73’). Rien ne semblait pour autant donner l’impression lors du dernier quart d’heure que le bloc coutançais craquerait. Quatre minutes de temps additionnel annoncées, deux de déjà jouées et on se dirigeait tout droit vers la première défaite d’un leader qui commençait à se préparer à la finale à La Hache samedi prochain. Mais ça c’était avant la métamorphose de Léo Hamel en renard des surfaces. Un ballon qui traîne aux six mètres, le grand numéro 4 caennais qui catapulte le cuir au fond des filets et voilà l’hystérie collective de la bande de Laurent Dufour qui envahit la cité coutançaise.

Monsieur Doraphe ne tardait pas à mettre fin aux débats, le billet pour le CFA2 était validé, les jaunes pouvaient exploser et la fête commencer. Elle sera longue, très longue. Bravo à eux !

 


Laurent Dufour (entraîneur) :

« Il n'y a rien de simple dans une saison. J'ai un groupe avec des valeurs, qui ne lâche rien. Ils ont montré qu'on pouvait compter sur eux. Aujourd'hui c'est la récompense d'une année de travail. J'ai beaucoup de monde à remercier. Je voudrais associer Sylvain Mesnildrey, le dirigeant qui était avec moi depuis le début de l'aventure et qui nous a quittés en début d'année. J'ai la chance d'avoir un staff à l'écoute, qui travaille, des dirigeants qui m'ont fait confiance, qui m'ont donné le club en main et aujourd'hui c'est la récompense pour tout un club. Il faut voir voir l'engouement avec toutes ces personnes venues nous voir. On n'était sûrement pas l'équipe qui avait le plus de moyens, mais peut-être celle qui avait le plus de cœur. Tout ça avec un peu de talent quand même. On n'a pas été épargnés non plus par les blessures. On nous a fait confiance en nous disant de faire le mieux possible. Maintenant le plus dur commence mais on va d'abord profiter et savourer. On va finaliser la montée avec quelques détails. Il se peut qu'en soit embêtés les premiers mois au niveau de notre terrain qui n'est pas homologué, par manque de vestiaires que la mairie va nous construire. Il y a encore beaucoup de travail et ça va donner beaucoup de travail à tout le monde. Aujourd'hui encore ça n'a pas été simple mais Léo (Hamel) est venu nous délivrer, on n'a pas fini d'en entendre parler (sic). Un grand merci à tout le monde. »


Kévin Lecacheux (capitaine) :

« C'a été dur mais c'est bon, très bon. Quant on voit l'effervescence autour de ce match, ça montre aussi qu'il n'y a pas que l'argent dans le foot, il y a aussi les valeurs humaines. Bravo aux PTT, bravo au groupe. J'avais dit en début de saison qu'il y avait un esprit, la mentalité de CFA2, maintenant il y a aussi la qualité qui va avec. On va continuer d'embêter notre petit monde bas-normand en CFA2. Mais c'est bien, c'est bien pour Laurent (Dufour). Il y a deux ans le club est descendu en DSR et dès le lundi il a pris son téléphone pour contacter tout le monde, et voilà où on en est. C'est la récompense de l'investissement et du travail. On va bien profiter ce soir (dimanche soir), La Hache va brûler on va dire. Et on va faire une belle fête samedi. »


Jordan Blondel :

« Oui il a fallu attendre jusqu'au bout. C'est vrai que le but nous fait du mal parce qu'on était bien. Après Coutances a rien lâché, nous on parvenait à faire de bons enchaînements, eux ont pris un rouge. Il a fallu attendre les arrêts de jeu, et très honnêtement, je n'y croyais plus vraiment. Il y a de la joie ce soir ! »

 

Léo Hamel :

« Un match à enjeux pour les deux équipes donc assez particulier... En prenant un but en début de deuxième mi-temps, on est resté solidaires et on y a cru jusqu'au bout. Obtenir un nul synonyme de montée est encore plus beau quand elle est acquise dans les dernières minutes... Ce match restera pour tout le monde un grand souvenir. C'est l'aboutissement d'un projet et je pense qu'on ne le doit à personne. C'est la réussite d'un club entier qui mérite d'avoir son équipe première à ce niveau-là. »

 

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr