Votez pour le meilleur joueur de DH !

Envoyer Imprimer PDF

La saison de DH version 2014/15, ça donne les chiffres suivants : 15 équipes, autant d'entraîneurs, 28 journées, 196 matchs et plus ou moins 300 joueurs concernés par cette belle aventure. Les trophées DH, organisés sans prétention autre que celle de réunir un certain nombre d'acteurs des différents clubs, a nécessité de nominer cinq garçons. Une liste de cinq nominés à laquelle d'autres auraient allègrement pu prétendre venir se greffer. Mais voilà, il fallait faire un choix, et très honnêtement il n'a pas été simple, et prêtera forcément à interprétation. À vous de voter pour participer à l'élection du meilleur joueur de Division d'Honneur !

 


Le premier, s'il n'arpentera plus les terrains bas-normands, a marqué de son empreinte l'exercice qui vient de se terminer. L'attaquant deauvillais Dimitri Milon n'a certes joué que le seconde partie de saison, handicapé par une blessure persistante jusqu'à la trêve. Avant de finir en boulet de canon et empocher le costume de pichichi avec 22 buts marqués en 5 mois. Le HAC a flairé l'affaire et le Guadeloupéen passera le pont de Normandie à la reprise et troquera sa tunique jaune et noire contre les couleurs ciel et Marine.

Du côté de La Hache, il était attendu comme la principale force de frappe offensive. A la relance après son départ du Stade Malherbe, Jordan Blondel a passé une saison sur courant alternatif mais a surtout été capble de montrer qu'il était en mesure sur certains matchs (celui décisif contre Dives notamment), de sortir de son chapeau des prestations de très haut niveau. Jordan Blondel c'est incontestablement le calibre au-dessus. Un certain nombre d'adversaires l'a appris à ses dépens.

Lui aussi transfuge de la réserve malherbiste il y a deux saisons, Léo Hamel a à sa manière survolé les débats pendant les dix mois de compétition. Élément indispensable de Laurent Dufour, il est à la fois la rampe de lancement, le régulateur du milieu de terrain d'une formation de l'ASPTT Caen qui a dominé son sujet. Et pour pimenter un peu la sauce Hamel, comment oublier son lob aussi décisif qu'improbable contre Flers, et surtout celui inscrit à Coutances au bout du temps additionnel et synonyme de CFA2. Léo, c'est le métronome du champion.

On en a moins entendu parler, son club n'a pas défrayé la chronique par ses performances sportives mais Baptiste Schneider est de l'avis de bon nombre d'observateurs, notamment les entraîneurs, une des individualités fortes de cette DH. Le sauvetage de l'AS Cherbourg, bastion fort du football bas-normand, Baptiste n'y est pas pour rien.

Comment ne pas trouver un Bayeusain dans cette liste ? Le FCB c'est la bonne pioche de la saison. Pas forcément attendus sur le devant de la scène après une préparation compliquée, les gars du Bessin ont titillé les Caennais toute la saison au point de venir mourir à un petit point. Benjamin Renaux, aussi jeune et prometteur que talentueux et décisif, a été de tous les bons coups et s'est affiché comme la véritable force de frappe offensive du FCB. Une grosse saison.

 

Pour voter, c'est ici !

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr