Maxence Fix, une « super pioche » pour le Caen Handball

Envoyer Imprimer PDF

C'est un joli coup qu'a réalisé le Caen Handball en enrôlant Maxence Fix pour au moins deux ans, la durée de son contrat. L'ailier gauche de 27 ans a beau arriver tout droit de Vesoul en Nationale 2, son CV en dit long sur ses compétences. Élu meilleur joueur de sa poule de Nationale 1 avec Villeurbanne il y a un an, le Franc-Comtois aspire à retrouver le haut niveau avec Caen. Il amènera notamment son expérience de la Pro D2, lui qui y a passé plusieurs saisons.


L'accent ne trompe pas : Maxence Fix vient de l'est. L'une des cinq recrues du Caen Handball 2015-2016, certainement pas la moins prometteuse sur le papier, arrive tout droit de Vesoul. L'ailier gauche polyvalent y a fait une parenthèse d'un an au sortir de deux saisons passées à Villeurbanne en Nationale 1. « Le club avait des problèmes financiers récurrents qui m'ont incité à rentrer chez moi pour retrouver un peu de stabilité financière et me rapprocher des miens. C'était une année de transition. » Maxence Fix l'a mise à profit en terminant meilleur buteur du championnat avec plus de sept réalisations par match en moyenne. Ses deux premières sorties, à quinze et quatorze buts, avaient annoncé la couleur. Souvent utilisé sur la base arrière, il a été le joueur-clé attendu. « Je ne suis pas un leader au niveau du caractère, mais je suis un cadre, avance-t-il. Cette saison m'a donné encore plus de confiance sur certains aspects. J'ai progressé en défense notamment. » Le petit risque pris en changeant de niveau a été sans conséquence. Joueur « confirmé » à plus haut degré, Maxence Fix ne s'est pas fait oublier en l'espace de quelques mois. Dragan Mihailovic faisait partie de ceux qui continuaient de l'observer à distance...


L'entraîneur caennais connaît depuis plusieurs années ce solide gabarit d'1m86. Il avait même tenté de l'attirer dans ses filets au sortir de l'exercice 2014-2015. Maxence Fix avait alors d'autres projets, mais l'idée a suivi son cours. « Mon objectif restait le haut-niveau, soutient-il. J'ai envie de retrouver la Pro D2 et je viens à Caen pour ça. » L'antichambre de l'élite, Maxence Fix l'a connue avec Besançon. Il y a passé trois saisons, lui dont l'ascension handballistique a été rapide. « J'ai commencé sur le tard, autour de 14-15 ans. Après neuf ans de natation, j'ai découvert le hand via l'UNSS. Je suis ensuite passé par les sélections de comité, de ligue, puis par le pôle de Besançon. C'est là-bas que j'ai été repéré par le club. » Non-conservé par la suite, le joueur a rejoint Villeurbanne, ambitieuse formation de Nationale 1. Il n'a pas tardé à y faire ses preuves, au point d'y être élu meilleur ailier gauche de la poule à l'issue de la saison 2013-2014. L'année précédente, il avait fini deuxième de ce vote individuel. « C'est un finisseur, présente Dragan Mihailovic. Il a une technique exemplaire et il connaît bien le handball, notamment à haut niveau. Il doit nous apporter offensivement comme défensivement au vu de nos moyens, c'est une super pioche. »


Outre ses aptitudes sportives, Maxence Fix pourra transmettre son expérience au Caen Handball. S'il n'y avait eu de graves soucis économiques à Villeurbanne, il serait monté en Pro D2 il y a un an. Les Villeurbannais avaient même décroché le titre de champions de France de Nationale 1. « Je sais la joie que ça procure et je vais tout faire pour essayer de la connaître à nouveau avec Caen. Je sais aussi combien c'est long et difficile. Il y a beaucoup de prétendants, et nos adversaires se sont bien renforcés. » Également courtisé par Saran, Maxence Fix a été convaincu par le projet caennais. Son arrivée donne à celui-ci une crédibilité supplémentaire, à un poste où Teiva Roopinia s'est distingué sans pour autant démontrer une force de frappe offensive aussi conséquente que pourra l'être celle de l'ex-Vésulien. « En Pro D2, on a besoin d'une paire d'ailiers très forts, soutient l'entraîneur caennais. Maxence peut bousculer Teiva dans le bon sens du terme. Il peut le faire progresser parce qu'il a une marge de progression énorme. Il ne vient pas pour piquer la place mais renforcer le poste. C'est une concurrence saine. Tous les joueurs partiront sur un plan d'égalité en début de saison. » Cette année plus encore que la précédente, les places seront chères...


Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr