Les Vikings ont bouclé leur recrutement

Envoyer Imprimer PDF

Après avoir raté les playoffs d'accession en Pro D2 pour un but seulement la saison dernière, le Caen Handball n'est pas décidé à laisser filer sa chance dans un futur proche ! Le recrutement qu'il a opéré à l'intersaison en dit long sur les ambitions qui l'animent. Non seulement Caen garde tous ses joueurs à l'exception de Badra Somaï et Yacine Zitouni-Terki, mais en plus les nouveaux arrivants affichent de très solides garanties. Revue d'effectif.

 

 

 Stanko Abadzic, gardien, 25 ans. Ce Serbe arrive tout droit de la prestigieuse Ligue SEHA. C’est une « pièce rare » aux yeux de son nouvel entraîneur. « Notre projet est de nous renforcer pour accéder en Pro D2. Il nous manquait un gardien d'expérience, capable de nous ramener plus de points. Le gardien, c'est 60 % de l'équipe. Il est complet, rapide dans ses déplacements et bon sur les tirs à l’aile. Il a aussi une excellente qualité de relance. On va jouer davantage les sur les montées de balle pour marquer plus de buts faciles.»

 

-          Roman Scattolari, demi-centre, 21 ans. Retour aux sources pour Roman Scattolari ! Après trois ans passés au centre de formation de Dunkerque, qui ne lui proposait pas de contrat pro, ce solide gabarit revient dans un club. Doté d'une bonne lecture du jeu, « très bon techniquement », aux yeux de Dragan Mihailovic, performant dans la relation avec la base avant, c'est un élément « sur lequel [Caen] peut s'appuyer » dans sa volonté de franchir l'étape menant en Pro D2 la saison prochaine.

 

-          Maxence Fix, ailier gauche, 27 ans. Le Caen Handball renforce son aile gauche avec le meilleur buteur de Nationale 2 dans sa poule la saison dernière avec Vesoul. « C'est un finisseur, présente Dragan Mihailovic. Il a une technique exemplaire et il connaît bien le handball, notamment à haut niveau. Il doit nous apporter offensivement comme défensivement. Au vu de nos moyens, c'est une super pioche. » Maxence Fix, qui peut aussi jouer demi-centre et arrière gauche, a été élu meilleur ailier gauche de N1 en 2013-2014. Cette année-là, il était champion de France avec Villeurbanne.

 

-          Christo Tsatso, arrière droit, 26 ans (photo). Issu des rangs de Gonfreville, un club que Dragan Mihailovic connait bien, Christo Tsatso ne se distingue pas seulement par sa barbe fournie. Thomas Lamora, vice-président du Caen Handball, dit de lui qu’il est « physique, puissant, bosseur et ambitieux ». Il ajoute à ce portrait une force de travail et une motivation qui peuvent encore l’emmener loin. Christo Tsatso est international grec. Le haut niveau, lui aussi le connaît.

 

-          Diego Moreno, arrière gauche, 20 ans. Originaire de Cannes, le jeune homme a décidé de traverser la France pour tenter sa chance au Caen Handball. C’est lui qui a pris contact avec un club dont la réputation de formateur s’étend sur une longue distance ! « On n’a rien à perdre, constate Dragan Mihailovic. C’est un pari sur la jeunesse. Il était au centre de formation de Chambéry et ses entraineurs ne m’en ont dit que du bien. C’est une belle opportunité qu’on va essayer de saisir. » Du haut de son mètre 95, il va apporter sa qualité de tir sur la base arrière. Cet étudiant en école de commerce peut également évoluer avec l’équipe réserve en Nationale 3.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr