Laurent Dufour nous présente son vestiaire...

Envoyer Imprimer PDF
28 matchs, une seule défaite une fois l'accession acquise, c'est un véritable tour de force qu'a réalisé l'ASPTT Caen cette saison en DH. Un exploit qui va permettre à la troupe de Laurent Dufour de retrouver le niveau national et son exigeant CFA 2. Avant de penser à remettre le bleu de chauffe à l'occasion de la préparation estivale qui débutera fin juillet, le coach caennais a accepté pour Sport à Caen de passer en revue ceux (staff compris) qui ont permis au club du président Le Strat de coiffer tous les prétendants à l'accession.



Les gardiens de but


Clément Pannier

Clément, c'est un des cadres du vestiaire, à la fois cadre et grognon. Il a en lui ce côté hyper compétiteur, et il a su évoluer dans son rôle de cadre, en étant plus à l'écoute et aussi plus indulgent, notamment avec ses défenseurs et surtout les jeunes. C'est un pilier du bar et du club.


Pierre Suard

Il a su répondre présent et on ne s'attendait pas à ce niveau de performance quand il a fallu remplacer Clément (Pannier). Il a assuré un bon intermède sur les cinq matchs qu'il a joués, notamment des matchs compliqués à Flers et face à Avranches. Il a pris part à la montée et c'est vraiment bien pour un U19. Il est une des révélations de la saison. Il a eu la malchance que Clément revienne, il est donc retourné dans l'ombre, et c'est devenu un peu plus dur pour lui.


Sofiane Kouba

Sofiane a joué un match lors de la blessure de Clément. Il s'est gâché un peu l'occasion de prendre du temps de jeu en DH. Il n'a pas su répondre physiquement et mentalement. C'est une petite déception. Malgré tout il a su rester proche du vestiaire et a animé la dernière soirée. Sofiane a été important dans la vie de groupe. Quand un joueur ne joue pas ou qu'il est sanctionné, c'est dans ces moments là qu'on voit la mentalité du joueur, en restant dans l'ombre.



Les défenseurs


Pierre Sorin

Dans notre recrutement il fallait quelqu'un pour élever notre niveau de jeu sur le flanc droit. Pierrot sortait d'une saison compliquée avec notamment des blessures, il avait moins de temps de jeu depuis deux saisons et il lui a fallu un temps d'adaptation. C'est un pur Mondevillais qui a su se fondre sans problème dans l'esprit de l'ASPTT Caen. Ç'a été une agréable surprise pour lui, et ça m'a permis de le voir sous des angles que je ne lui connaissais pas.

 

 

Thibault Le Masson

C'est le polyvalent par excellence, il a été capable de jouer gardien, latéral gauche, défenseur central ou milieu excentré gauche. Avec Thibault, il n'y a jamais rien à dire, il est toujours de bonne humeur, toujours à l'heure, toujours motivé, il n'a jamais d'états d'âme. C'est avec des joueurs comme lui qu'on passe des bonnes saisons. Sa polyvalence a été hyper importante et il est un grand artisan de la montée.

 

 

 

Thibaud Neveu

Il a joué tous les matchs et n'a pris qu'un seul carton jaune. L'apport de cadres lui a permis de se stabiliser. Il a gagné en maturité tout au long de l'année. D'un point de vue personnel, il avait besoin d'être cadré, il était un peu foufou et allait à droite à gauche. L'apport de Minouche, sa petite femme, lui a permis de trouver de la stabilité. C'est une belle surprise en terme de calme et de sérénité. Thibaud, c'est un historique, c'est celui qui a le plus de licences au club puisque c'était sa 21ème à l'ASPTT Caen. Il a été de l'aventure au début, il est de l'aventure de la montée en CFA2, c'est une belle récompense pour un fidèle. Sa régularité dans la performance n'est pas pour rien dans le fait qu'on ait fini meilleure défense du championnat. Un grand bravo à lui !


Kévin Lecacheux

Il est également capable d'être le monsieur grognon du vestiaire, capable de fédérer et tirer un groupe vers le haut tout comme il est capable de le tirer vers le bas. Cette année il a vraiment joué le jeu, en étant le véritable relais du coach. Il a connu quelques soucis personnels mais ses coups de moins bien ne se sont pas ressentis au niveau football, il a toujours répondu présent. Il s'est transformé en leader naturel après la grave blessure de p'tit Max (Maxime Roynel). Il se sent bien au club, il adore ce club. Kévin est venu ici pour le projet de l'entraîneur et il se trouve aujourd'hui récompensé. Sans un garçon comme lui, on n'en serait pas là. C'est un parfait lieutenant qui a très bien joué son rôle.


Romain David

Alias Barzo ! Il a énormément travaillé après sa grave blessure aux ligaments croisés la saison dernière. Cette saison il a fait du Barzo, en affichant un vrai esprit de compétition, en mettant de l'ambiance dans le groupe avec sa bonne humeur, malgré des difficultés à l'entraîner à cause de ses sautes de concentration (sic). Mais il reste un latéral gauche qui monte en puissance. Je ne pensais pas le garder puisqu'il m'avait dit qu'il lui restait un an avant de passer pro. Aujourd'hui il n'a pas pu signer pro, j'espère pour lui que ce sera pour l'an prochain (rires).


Samuel Hervieu

Sam c'est un petit jeune qui a joué quelques matchs. Il a probablement le meilleur ratio buts / passes décisives et il a su être efficace à un moment où l'équipe se trouvait dans le dur, notamment lors du match à Alençon. C'est un jeune du club qui vient sur la pointe des pieds. A lui de confirmer son approche du niveau.


Sylvio Akoumany

Sylvio fait partie de ces joueurs qui te permettent d'être champion. Sa polyvalence lui permet de jouer défenseur central, défenseur latéral ou milieu de terrain. Qu'il soit titulaire ou remplaçant, qu'il rentre ou qu'il sorte, il n'est jamais de mauvaise humeur. C'est un joueur de groupe, de club, quelqu'un de devoir dont un entraîneur a grand besoin. Ça n'a pas été facile pour lui mais il a su accepter les règles du groupe. Maintenant j'aimerais qu'il se stabilise à un poste mais sa polyvalence m'a énormément servi. Un grand coup de chapeau à ce joueur. C'est le genre de joueur qui fait que le groupe a bien vécu et qu'il n'y a pas eu de problème avec les remplaçants.


Anthony Levionnois

Dans ce groupe il existe un état d'esprit fort car il y a des joueurs comme Anthony qui était mon capitaine depuis 4 ans et pour qui le statut a changé lorsque Pierre Sorin est arrivé. Ce qui lui est arrivé n'est pas évident mais il a joué le jeu en terme d'état d'esprit et a été performant dans le groupe. C'est super important de pouvoir compter sur un vestiaire uni. Un grand bravo à lui pour tout ce qu'il a fait pour le club.



Les milieux de terrain


Léo Hamel

Léo n'a rien a faire en DH, encore moins en DSR. Il avait envie d'un projet. C'est quelqu'un qui a les PTT au fond du cœur. Il se trouve récompensé de ses sacrifices et ses efforts. Entre le CFA et la DSR c'est le jour et la nuit. Cette saison il a été au-dessus de la division, c'est l'équilibre de l'équipe et en plus c'est lui qui marque le but de la montée. Depuis le temps qu'il me chambrait en me disant qu'il était capable de marquer des buts, il a fait taire le coach. C'est le type de joueur que tout coach a envie d'entraîner, tellement il a cette âme de compétiteur et la marge de progression devant lui. Pour le staff et moi-même c'est un vrai plaisir, il est toujours de bonne humeur et toujours à fond. J'avais nommé en début de saison des leaders de vestiaire, des leaders mentaux et des leaders de combat. Léo et Pierre (Sorin) étaient mes leaders de combat. Mais il a été plus que ça, il a permis à l'équipe de bien jouer. C'est une grosse saison de sa part.


Romain Hirèche

Il a fallu l'amener petit à petit comme titulaire. Mais c'est tellement facile d'entraîner un joueur aussi technique que lui, que c'était une évidence de l'imposer. Une fois que je lui ai donné les clés il a su les prendre. Romain a été très performant et s'est avéré être un leader technique de cette équipe. Il a toujours le souci de mettre l'équipe dans le sens du jeu. Il est jeune et reste perfectible, notamment dans le domaine athlétique. Pour moi, il a tout simplement confirmé sa belle saison en DSR. C'est la révélation de notre équipe cette saison.


Hédi Naïli

Il avait fait le choix de partir l'an dernier à un niveau inférieur puisqu'il a passé une saison à Verson en PH. Mais c'est un gamin des PTT et aujourd'hui, il est revenu au club et nous en sommes les premiers contents. Il est éducateur au club et quand on a un éducateur dans le groupe, c'est plus simple pour eux de comprendre qu'on doit faire des choix et que ce n'est pas évident. Hédi a été très performant sur quelques matchs mais ça a souvent été la course du fait de son statut d'éducateur et il a eu des difficultés à maintenir son niveau de performance par rapport aux deux autres (Hamel et Hirèche) qui ont été monstrueux. Ça n'empêche qu'il a été un très bon complément et chaque fois que j'ai fait appel à lui, il a répondu présent. C'est très important pour un coach de pouvoir compter sur un joueur comme lui.


Romain Tirel

Il a su profiter des blessés en fin de saison pour s'inviter sur les 6 derniers matchs. Il n'était pas programmé mais c'est un joueur de vestiaire qui est content d'être là. Quand on est en B on veut monter en A mais quand ça ne vient pas il ne faut pas lâcher et des « gamins » comme lui ne lâchent pas. On a tous nos limites mais eux les repoussent au quotidien. Il a été très précieux dans une fin de saison compliquée et à enjeu. C'est bien qu'il se retrouve champion de DH car il vient de très loin. Je suis vraiment content pour ce joueur.


Jordan Desclos

Jordan a réalisé une saison mitigée puisqu'il s'est sérieusement blessé après seulement 12 matchs joués. C'est un des joueurs les plus talentueux du groupe et ç'a été très pénalisant de le perdre en décembre. Il commençait à monter en puissance et arrivait à maturité dans son jeu. C'est un des éléments forts, un des leaders techniques du groupe. Il avait besoin de passer des paliers sur le plan mental mais il était en train d'y parvenir. Cette blessure a été un gros coup de frein dans sa progression. Jordan sera notre première recrue l'an prochain.



Les attaquants


Emmanuel Suriam

C'est un jeune qui arrive des U19 et qui a joué 22 matchs cette saison. Il a lui aussi besoin de passer des paliers. Il a été amené à jouer des matchs sous pression et il a su répondre présent. Manu a une grosse marge de progression, il doit prendre du poids et muscler son jeu. C'est un joueur qui fait mal et qui a su répondre présent quand on a eu des blessés. Il doit néanmoins être à l'écoute pour franchir ces paliers.


Jordan Blondel

On savait qu'en le prenant, on avait affaire à un joueur de coups, capable de faire gagner un match mais aussi de passer complètement à travers. La force du club et du groupe a permis de ne pas le perdre car, à un moment, on a failli le perdre en cours de saison. Jordan est quelqu'un de doué, attachant, il s'est bien fondu dans le club, un des éléments qui peut apporter un plus dans un match. Il avait beaucoup de contacts, il a fait le choix du projet sportif et aujourd'hui, je pense qu'il ne le regrette pas. Malgré tout sa saison est mitigée. Quand on a autant de talent, on doit faire plus mais on va se contenter de ce qu'il a fait. On espère qu'il va hausser son niveau d'exigence et son niveau de jeu pour le CFA2. Il en est capable (depuis cette rencontre avec Laurent Dufour, Jordan s'est engagé avec l'US Avranches pour tenter sa chance en National, ndlr).


Maxime Roynel

Max s'est gravement blessé au mois d'octobre et son absence pour quasiment toute la saison a représenté une grosse perte. C'est un leader technique dont il est bien difficile de se séparer pendant 8 mois. Mais cette absence a peut-être été un bien, car ça lui a permis de se régénérer, de se repréparer et de se refixer des objectifs. Max est quelqu'un de tourné vers les autres et cette inactivité lui a permis de se tourner ver lui-même, ce qui ne peut être que bénéfique pour lui et pour le club. Je lui tire un grand coup de chapeau car depuis qu'il a arrêté de jouer il s'est beaucoup investi. La question était : comment faire pour participer à la montée ? Il a su être un relais et faire passer des messages dans le groupe. C'est très compliqué de regarder les autres tous les week-ends. On lui avait dit qu'on essaierait de lui amener le club en CFA2, on l'a fait plus ou moins sans lui. La seconde recrue, ce sera lui, il a faim et a des choses à prouver.


Romain Gosnet

Il n'était pas programmé pour jouer cette année, mais plutôt pour apprendre et s'entraîner avec le groupe. Avec les blessures il a finalement disputé 22 matchs, ce qui est énorme pour un attaquant. Il a tout pour réussir, il lui faut un déclic sur le plan mental. Romain a été important à partir du mois de décembre quand on s'est retrouvé avec un besoin de complément, tout comme avec Manu Suriam. Ce n'est pas simple à 19 ans. On leur a demandé de jouer avec beaucoup de pression, et c'est très enrichissant et formateur. J'espère qu'il a beaucoup appris de cette saison pour arriver la saison prochaine avec beaucoup d'ambition.

 


Clément Merlino et Franck Pergaud

Ils ont tous les deux joué une demi-saison mais pour des raisons professionnelles ils ont été contraints de relâcher leur investissement dans le groupe et l'équipe. Ç'a été un véritable crève-cœur pour eux mais des fois il n'y a pas le choix. Je n'oublie pas que pendant 6 mois ils ont été performants et ont apporté beaucoup de choses. Il a été compliqué de devoir s'en passer car ils apportaient beaucoup au niveau de la concurrence, ce qui fait qu'on a fini avec un groupe restreint.

 


Teddy Gervais

Mon meilleur buteur. Il a connu une prépa et début de saison compliqués. Il lui a fallu digérer la préparation pour lancer sa saison, mais c'est un compétiteur et il n'aime pas être remplaçant. Il s'est retrouvé un peu en difficulté mais après la blessure de Max (Roynel) il a pris le relais. J'avais dit en décembre que c'était une surprise parce qu'il a su hausser son niveau de jeu. Il a été plus qu'un leader, il a été notre leader d'attaque à partir d'octobre. Il a moins scoré en deuxième partie de saison mais il n'empêche qu'il a apporté un vrai plus, en finissant meilleur buteur (13 buts) et meilleur passeur de l'équipe (8 passes). Teddy est un guerrier qui va toujours au combat. Il est l'un des éléments clés de l'accession.


 

Le staff


 

Richard Sobieski

C'est l'entraîneur des gardiens de but. Il a su se mettre au service de Clément Pannier, Pierre Suard et Sofiane Kouba, pour bien les entraîner, et il a parfaitement réussi sa mission. Aujourd'hui il arrête par rapport à son âge, car il n'a pas la force de continuer mais j'ai pu m'appuyer dessus. Ce n'est pas un béni oui oui, il est capable d'appuyer ses opinions. Richard est quelqu'un qui est capable de permettre au coach que je suis de se remettre en question, donc ça avance et c'est très riche pour la performance des joueurs.

 

 

Sébastien Torrent

Notre préparateur qui vient d'un univers différent puisqu'il est professeur de tennis mais également passionné de foot. Il lui a fallu un peu de temps pour comprendre comment je voulais travailler, mais aussi pour assimiler la mentalité de l'équipe et du club. La force de Séb, comme le caméléon, c'est d'être capable de s'adapter au public qu'il a en face de lui. Il a progressivement pris sa place, fait passer son message et au final on a été performants car la saison a été longue et on a été dans le coup physiquement jusqu'au bout puisqu'on va chercher la montée à la 94ème. Comme quoi il y en avait encore dans le moteur. Séb a amené ça, et il a également été très utile dans la réathlétisation des joueurs. On échange, on partage, c'est un vrai plus par rapport à ses compétences.


Jean Marc Alexandre

Jean Marc est un vrai bras droit et ce n'est pas facile de bosser avec moi. Il a toujours su être un contrepoids entre les joueurs et moi. Il est capable de dire ce qui va ou ne va pas. Il a une grosse expérience du monde amateur et des PTT. Quand j'ai repris l'équipe, il fallait quelqu'un de compétent et qui connaisse les valeurs du club. La qualité de Jean Marc c'est qu'il a une vision du foot identique à la mienne. On échange énormément sur les joueurs et je lui voue une confiance aveugle. Quand on réunit les compétences d'un staff, on amène de la qualité. C'est une chance d'avoir un staff qui travaille main dans la main et qui véhicule les bonnes valeurs.


Jean Luc Dubarre

Il est toujours bon d'avoir avec soi des personnes qui ne sont pas du milieu mais qui véhiculent les valeurs du foot. Quand je suis arrivé j'ai rencontré deux personnes avec qui ça a tout de suite accroché. Là je ne parle plus de foot, mais d'organisation, d'image, de la manière dont on est représenté à l'extérieur. Jean Luc, il est capable de mettre de l'ambiance, de relativiser beaucoup de choses, dans les défaites comme dans les victoires. Pour des raisons familiales il arrêtera en fin de saison.


Sylvain Mesnildrey

Sylvain, il est décédé il y quelques mois, en début de saison, des suites d'une longue maladie. C'était le dirigeant comme on n'en trouve plus. Je pouvais lui demander n'importe quoi, à n'importe quelle heure. Il avait un tel détachement sur les résultats et sur le jeu. Il faisait preuve d'une grande richesse intellectuelle et ne payait pas de mine mais ç'a été une grosse perte qui a renforcé le groupe et le staff. Si on doit dédier la montée à quelqu'un c'est bien à lui. Il a été du début de l'aventure et aujourd'hui il doit être fier. A chaque match il y avait une pensée pour lui. Aujourd'hui c'est une saison difficile qui se termine, rendue compliquée par les blessures ou maladie. Ça a soudé le groupe et le club.



Et bien sûr le coach vu par son capitaine Kévin Lecacheux ...

Laurent est quelqu'un d'ambitieux et exigeant envers lui mais aussi avec son groupe. Il cherche constamment à faire progresser son groupe autant d'un point de vue sportif qu'humain aussi. C'est un coach qui est très proche de ses joueurs et qui est à l'écoute de Chacun. Cette année le groupe est à son image et aujourd'hui cette montée est une juste récompense pour le travail effectué depuis qu'il est au club.

En tant qu'homme Laurent est quelqu'un d'entier, qui présente des valeurs comme l'honnêteté, le respect et surtout qui aime les gens.

Une anecdote : son sprint sur le but de la montée à Coutances. Il a senti qu'il n'avait plus les jambes pour suivre la gazelle Léo. Il y a 2 ans, en stage de pré-saison il avait écrit CFA2 comme objectif sur le tableau. On l'a certainement pris pour un fou !


Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr