Dans le grand « bac » mondial

Envoyer Imprimer PDF
Les championnats de France de natation viennent de se clôturer, pour laisser place aux mondiaux au début de ce mois d’août. La ville de Kazan (Russie) accueillera cette année les épreuves. La FINA a pris la décision d'étendre le programme existant des championnats du monde FINA et d'ajouter le Tournoi des Maîtres dans la foulé. Laëtitia Dubois, licenciée à l'EN Caen, sera de la partie. Avec beaucoup d'ambition.

Selon le nouveau format, les Championnats du Monde Masters auront lieu le long de l’événement principal, où nous retrouverons les têtes d’affiches françaises, tel que Florent Manaudou, Fabien Gillot ou encore Camille Lacourt, Coralie Balmy ou encore Charlotte Bonnet (pour rappel, Yannick Agnel et forfait en raison d'une pleurésie).

 

Une Caennaise bien connue du circuit travaille dur pour obtenir le Graal et ainsi conquérir un titre de championne du monde. Avec un engagement maximum autorisé de cinq courses, notre brasseuse peut nourrir de réels espoirs de podium, la plus haute marche étant un objectif ! Au regard du niveau mondial, Laëtitia devra s’employer à nager vite sur trois distances au rythme bien différent, passant du sprint de 50 mètres au 200 mètres, où la gestion de l’effort et le contrôle de l’adversaire apportent un coté stratégique au « run ». Le circuit Masters, d’année en année, ne cesse de monter de niveau, pour preuve chez les hommes avec Nicolas Granger, multiple recordman de France, d’Europe et du Monde. Toujours plus rapide, plus affûtés les « anciens » donnent le ton sur la qualité du plateau. C’est avec Benoît Thibaud que la nageuse caennaise prépare l’échéance. Lui-même participera à la compétition. Malgré une année plus compliquée suite à un changement de catégorie, il reste dans le Top 5 de ses courses. Benoît pourrait-il créer la surprise d’un podium ? Avec un entraînement quotidien qui varie de 2,5 km à 5 km et une préparation physique en salle, les deux athlètes ont une forte expérience des rendez-vous comme celui qui les attend. L’affûtage ne viendra que lors de la dernière semaine, puis quelques jours de « relâche » pour retrouver la fraîcheur qui donne des ailes le jour J suivront. La France se distingue avec des athlètes au sommet de la hiérarchie mondiale. Laëtitia Dubois fait partie du voyage en quête de titres mondiaux, convoitise bien légitime au regard de son palmarès, sportacaen.fr part à la découverte de la jeune femme.



Sport à Caen : Laëtitia, pouvez-vous nous faire une carte d’identité de vous ?

Laëtitia Dubois : Je m'appelle Laëtitia DUBOIS, j'ai 36 ans et je suis en catégorie 3 ce qui correspond aux 35-39 ans. Mon club d'origine est le Sporting Club d'Angoulême puis le Stade Poitevin, mon club actuel est l'Entente Nautique Caennaise. Je mesure 1m65 pour un poids de forme de 54 kg. Je suis championne de France en bassin de 25 m au 50, 100 brasse, 100 papillon et 400 4 nages, en bassin de 50 m au 50, 100, 200 brasse et 100 papillon. Je suis aussi détentrice du record de France en bassin de 25 m du 50 brasse et 400 4 nages et en bassin de 50 m du 50 et 100 brasse. Ce qui fait quatre records tous bassins confondus.



Sport à Caen : Petit retour sur les France 2015, comment s’est déroulée cette échéance ?

Laëtitia Dubois : J'ai nagé les 50, 100, 200 brasse, j'ai d'ailleurs fait les mêmes temps qu'aux mondiaux de Montréal : au 50 brasse (0'35"29, à 2 centièmes de mon record), au 100 brasse (1'17"26, à 5 centièmes de mon record), 200 brasse (2'52"64, là j'ai eu un peu de déception). Pour le 50 NL, je termine quatrième mais avec mon meilleur temps en 0'29"19. Et pour finir, le 100 papillon, record personnel battu en 1'11"47. De très bonnes sensations, un peu de mal à finir mes courses mais c'est normal car c'était une compétition plus ou moins préparée. donc de bon augure pour Kazan.



Sport à Caen : Tu t'entraînes avec Benoit Thibaud, cela vous donne un vrai avantage ?

Laëtitia Dubois : Oui bien sûr, Benoît est un nageur maître qui va aussi aux mondiaux à Kazan, spécialiste du 4 nages, il me motive quand il faut, il ne râle jamais, contrairement à moi. C'est un vrai avantage car seule, je n'irais pas aussi vite. Mon objectif, c’est de le suivre et ce n’est vraiment pas facile, surtout que lui est bon dans chaque nage. C'est un vrai plus et je le remercie.



Sport à Caen : Tu connais déjà tes adversaires pour le titre, tu peux nous en parler ?

Laëtitia Dubois : Mes adversaires seront américaines, si toutefois elles sont présentes. Le sprint risque d'être disputé. Autrement, les Allemandes, Italiennes et Russes seront des adversaires redoutables.



Sport à Caen : Tu as une prétention mondiale sur quelle(s) distance(s) ?

Laëtitia Dubois : ça va vraiment dépendre de qui seront mes adversaires, dans tous les cas, là où j'aurais le plus de chance de faire un titre sera au 100 ou 200 brasse.



Sport à Caen : Tu as fait un appel au don participatif, tu peux expliquer ta démarche ? As-tu été surprise de l’engouement ?

Laëtitia Dubois : Le don participatif est une méthode qui permet de financer un projet (pour moi, sportif), en faisant appel à la générosité de ses proches mais aussi de tous ceux qui pourraient être séduits par ce projet. Ils mettent le don qu’ils souhaitent et on doit proposer des contreparties en fonction d'un montant. J'ai été très heureuse de voir l'engouement que j'ai su susciter, car à deux semaines de la fin, ma collecte avait atteint son objectif. Je voudrais d'ailleurs remercier tous ceux qui ont participé et aussi l'entreprise ESNAULT de Bayeux qui me sponsorise également.



Sport à Caen : Si tu devais te qualifier en un mot ?

Laëtitia Dubois : Je dirais combattante.



Sport à Caen : La chose qui t’énerve le plus dans une journée ? Et à l’inverse, le « truc » qui te donne le sourire ?

Laëtitia Dubois : La chose qui m’énerve le plus, c'est d'avoir dans la ligne d'eau une personne qui nage au milieu de la ligne et qui ne fait attention à personne. Le truc qui me donne le sourire serait quand j'ai fait un série et que j'ai su la tenir jusqu'au bout.

Sport à Caen te souhaite de formidables mondiaux, riches d’émotions, et de médailles. Rendez-vous à ton retour pour un feedback !


Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr