Reprise en douceur pour Caen face à Vannes

Envoyer Imprimer PDF

Le Stade Malherbe disputait hier soir à Carnac, où il est en stage depuis samedi 4 juillet, son premier match de préparation. Face à Vannes, désormais modeste club de Division d’Honneur, les Caennais ont fait logiquement respecter la hiérarchie en s’imposant 4-0. L’occasion pour six des sept recrues enregistrées jusqu’à présent de revêtir pour la première fois la tunique bleue (aux fines rayures rouges) de leur nouveau club.

 

Première sortie sans souci. Opposé à une équipe de Division d'Honneur, au passé proche pourtant bien plus reluisant, le Stade Malherbe n'a pas rencontré de difficulté pour venir à bout de Vannes. Une semaine et demie après la reprise de l'entraînement, il s'est offert un galop d'essai grandeur nature dont la vocation était surtout de partager les temps de jeu. Deux équipes caennaises bien différentes se sont succédé sur le terrain de Carnac. Chacune a remporté sa mi-temps sur le score de 2 à 0. Andy Delort, très actif, et Florian Raspentino ont inscrit les deux premiers buts de cette pré-saison. Ils ont ainsi concrétisé la nette et logique supériorité malherbiste, dans un onze où apparaissaient notamment Paul Reulet au but, Florian Le Joncour en défense centrale, Alexandre Raineau à gauche et Jordan Leborgne en milieu axial. Le tout s'organisait en 4-3-3 dont le trio offensif était assuré par Florian Raspentino, Andy Delort et Hervé Bazile.

Les Caennais attaquaient la seconde période avec cinq recrues sur le terrain (Chaker Alhadhur, Syam Ben Youssef, Jonathan Delaplace, Jordan Nkololo et Vincent Bessat), auxquelles s'ajoutaient notamment Mathieu Duhamel et Lenny Nangis. Les deux hommes en ont profité pour débloquer leur compteur personnel de l'été, sur un penalty provoqué par Vincent Bessat pour l'avant-centre, d'une jolie frappe pour l'ailier droit. La mauvaise nouvelle du jour est venue de Chaker Alhadur, victime d'une entorse de la cheville. À noter que N'Golo Kanté, sûrement par souci de précaution, n'a pas foulé la pelouse.

Le Stade Malherbe poursuivra son intensif stage breton jusqu'au deuxième match de préparation, prévu mardi 14 juillet à Bayeux (18h). Les Caennais auront les jambes lourdes face au Havre dans le cadre du Trophée des Normands. Cette deuxième rencontre marquera la fin d'un premier cycle de travail d'un peu plus de deux semaines. Caen prendra ensuite la direction de Deauville, à partir du 19 juillet, pour un deuxième stage de six jours. Il sera marqué par deux matchs contre Angers (mercredi 22 juillet, 19h à Alençon) et Nantes (samedi 25 juillet, 18h à Avranches).

 

Recrutement : déjà sept nouveaux joueurs. On l'a vu, le Stade Malherbe a décidé de ne pas traîner dans son opération recrutement. Sa septième recrue, qui ne sera pas la dernière, s'est engagée la semaine dernière. Jonathan Delaplace, 29 ans, arrive tout droit de Lille. Petit gabarit (1m67), c'est un milieu de terrain récupérateur à la carrière atypique. Sa carrière professionnelle n'a débuté qu'à l'âge de 24 ans à Waregem, en première division belge. Resté trois ans là-bas, le néo-Malherbiste s'est montré suffisamment convaincant pour attirer l'attention du LOSC, avec lequel il sort de deux saisons. Il a disputé 22 matchs en Ligue 1 la saison dernière, dont 13 comme titulaire. « C'est un garçon qu'on suit depuis très longtemps, souligne Xavier Gravelaine. C'était une des priorités du sportif. » Jonathan Delaplace, dont Caen a dû acheter la dernière année de contrat, s'est engagé pour quatre ans. « Je suis un numéro 8, présente-t-il. J'aime bien défendre et attaquer. J'ai vu que Caen était une équipe très offensive, c'est ce qui m'a plu aussi. Cette philosophie de jeu portée vers l'avant me correspond aussi. J'ai envie de prendre du plaisir et d'apporter ce que je sais faire. »

Pour rappel, les autres arrivants caennais s'appellent Syam Ben Youssef (défenseur, Astra Giurgiu, Roumanie, 2018), Florian Le Joncour (défenseur, Concarneau, 2018), Chaker Alhadur (défenseur, Nantes, 2019), Jordan N'Kololo (milieu, Clermont, 2018), Vincent Bessat (milieu, Nantes, 2018) et Andy Delort (attaquant, Wigan, 2019). Ils compensent pour l'instant neuf départs : Felipe Saad (fin de contrat), Yrondu Musavu-King (fin de contrat), Jean Calvé (fin de contrat), José Saez (fin de contrat), Fodé Koïta (fin de contrat), Nicolas Bénézet (retour de prêt, a signé à Guinamp), Emiliano Sala (retour de prêt, Bordeaux), Sloan Privat (retour de prêt, a signé à Guingamp), Thomas Lemar (Monaco).

 

Le dossier N'Golo Kanté. N'Golo Kanté à cinq millions d'euros, c'est niet ! Xavier Gravelaine l'a encore rappelé de manière très claire dans le quotidien La Provence. « Le tarif proposé par l'OM n'est pas en adéquation avec la valeur du joueur, souligne le directeur général du Stade Malherbe. À ce montant-là, il n'y a pas de discussion possible : il n'ira pas à l'Olympique de Marseille, et Dieu sait pourtant que j'adore ce club. » Leicester propose environ le double pour s'offrir le talentueux milieu de terrain caennais, mais ce dernier ne semble pas désireux de traverser la Manche. De là à penser que N'Golo Kanté pourrait rester un an de plus à Caen, le club affirmant ne pas être dans la nécessité économique de le vendre ? Au vu du recrutement opéré à son poste, on peut en douter... Mais au jeu du chat et de la souris, tout est affaire de communication.

En parallèle, l'autre dossier de la rubrique "départs" concerne Mathieu Duhamel. L'avant-centre est courtisé, mais ce n'est qu'en Ligue 1 qu'il s'imagine. Aucune piste brûlante n'est visiblement d'actualité.

 

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr