L'AG Caen affirme ses ambitions avec Stéphane David

Envoyer Imprimer PDF

Stéphane David, nouvel entraîneur des féminines de l'Avant Garde Caennaise, a été présenté à ses futures joueuses mardi soir. Ce père de famille, cadre dans la fonction publique territoriale, arrive tout droit de l'USON Mondeville. Après trois années à la tête des U19, il s'oriente vers un projet bien différent, qui fait également de lui le manager de la section. Un signe fort pour l'AG Caen, bien décidée à accélérer son ascension.


Stéphane David n'a pas peur des défis. À 16 ans, il prenait sa première licence de footballeur. Bien des années après ses camarades. Cela n'allait pas l'empêcher de passer huit saisons, dont six pleines, en CFA 2. Dans la foulée de ses débuts comme joueur, il lançait une carrière d'éducateur encore d'actualité 25 ans plus tard. De la PH au CFA 2, en passant par les jeunes, Stéphane David s'est bâti une solide expérience qu'il va désormais mettre au profit du football féminin. L'ancien entraîneur des U19 mondevillais en Division d'Honneur prend la tête de la section féminine de l'Avant Garde Caennaise. En plus de son rôle de manager, il aura en charge l'équipe première du club. Une surprise pour beaucoup, « moi y compris », sourit-il. Le jeune quadra succède à Vincent Hié, dont la seule année au club aura été globalement fructueuse. L'AGC, qui a bénéficié de plusieurs arrivées de poids à l'intersaison 2014, a décroché son premier titre en championnat DH Maine-Normand. Les Caennaises, qui ont découvert avec difficulté les barrages d'accession en D2 (cinq défaites et une victoire), ont également atteint les seizièmes de finale de la Coupe de France avant de perdre en finale de la Coupe de Basse-Normandie. Une année satisfaisante mais dont le dénouement a laissé un léger goût d'inachevé. Ambitieuse, l'AG Caen voit plus loin.


« Construire le club et monter le plus haut possible »


Ce que le club vise, c'est la Deuxième Division, dont l'accès est désormais rendu plus compliqué par la refonte de la poule. C'est néanmoins cet objectif, parmi d'autres, qui a été assigné à Stéphane David. Mû par « une envie de changement et de rebondir sur un nouveau projet sur du long terme », ce dernier plonge dans un monde nouveau. « Comme tout éducateur passionné, je suivais l'équipe de France féminine, dit-il. Tout le monde est conscient du développement du foot féminin et de la politique fédérale en sa faveur. Il y a un réel engouement et une volonté de le construire. » À l'échelle caennaise, le projet revêt de multiples facettes : « la structuration optimale de la section féminine, la montée des équipes A et B, le recrutement de jeunes joueuses, de futures éducatrices, d'arbitres pour enraciner le projet. Nous voulons continuer à construire le club, monter le plus haut possible, évidemment en D2 et développer la formation pour que dans l'avenir l'équipe soit composée de filles formées à l'AGC. » En matière de formation, l'Avant Garde a montré ces dernières années que le domaine lui était cher. Malgré des résultats décevants cette saison chez les jeunes (les U16 ont terminé deuxièmes du championnat et ont été battues en finale de la Coupe de Basse-Normandie), le potentiel est conséquent. L'arrivée de jeunes joueuses comme Margot Lelièvre et Clémence Palla (Osier), sélectionnées à la Coupe Nationale avec la Ligue de Basse-Normandie, renforce cette dimension.


Un recrutement très prometteur


Titulaire d'un DEF, présenté comme carré et rigoureux, Stéphane David a un beau challenge à relever. Il sera accompagné dans sa tâche, pour l'équipe première, d'Anthony Simon, coach adjoint depuis deux ans. Par ailleurs, le nouvel entraîneur caennais disposera d'une équipe nettement renforcée. En défense, Audrey Merlin et Clémentine Bruggeman font leur retour, respectivement après une longue blessure et deux années d'études hors de Caen. Le secteur défensif pourra aussi compter sur Marion Deschateaux (ex-Cormelles, D2), qui sort également d'une saison blanche suite à une rupture des ligaments croisés du genou, et Ludivine Lemarié, qui avait mis le foot entre parenthèses après la rétrogradation de Cormelles. Le milieu de terrain connaît aussi des apports de poids avec Mélina Mohammadi et Cindy Lefèvre, dont l'expérience de la D2 à Cormelles est des plus solides. Elles arrivent d'Ifs. Les Condéennes Manon Ryba et Laura Lemarquand sont par ailleurs fortement pressenties. En revanche, quelques départs sont enregistrés, notamment ceux de Jéhanne Lepoittevin, Elsa Piazza et Anne-Lise Jouenne. « C'est une continuité avec de nouveaux éléments, soutient Stéphane David. Je prends mes fonctions le 10 août et je vais commencer par un temps d'observation pour évaluer le potentiel de chaque joueuse et de l'équipe. » Les cinq semaines de préparation seront d'autant plus importantes avant d'attaquer une saison qui promet...

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr