Le Caen BC dans les starting-blocks

Envoyer Imprimer PDF

Dans un peu moins d'une semaine, le Caen Basket Calvados s'attaquera à sa préparation d'avant-saison. Ses joueurs retrouveront le Palais des Sports le mardi 4 août après les tests médicaux et physiques de rigueur. Pour Hervé Coudray, la rentrée sera tout sauf la fin des vacances. L'entraîneur caennais n'a pas arrêté pendant la trêve, entre le CBC, la sélection malienne et les camps de basket.


Deux jours. Voilà toutes les vacances qu'Hervé Coudray s'est octroyées cet été. Une fois la saison bouclée, une fois le titre de champion de France de Nationale 2 en poche et les différentes démarches qui ont suivi, l'entraîneur du Caen Basket Calvados s'envolait direction Bamako. Là-bas, il a retrouvé et pris en charge la sélection féminine malienne, d'abord en stage, ensuite aux qualifications pour les Jeux Africains. « C'est différent mais ça reste du basket, témoigne-t-il. C'est intéressant d'apporter des choses à des gens qui ont moins de chance, mais qui ont un gros potentiel. Il y a des jeunes en devenir, notamment parmi les meneuses et les arrières. Quand j'ai commencé avec le Mali, ce n'était pas forcément le cas. » Le Mali a obtenu son billet pour la compétition, organisée quelques semaines seulement avant le plus attendu AfroBasket. Hervé Coudray devra donc laisser le CBC pendant une certaine période en septembre. « Je serai plus présent avec le CBC, rassure-t-il toutefois. J'ai proposé au président de ne pas faire les Jeux Africains. Il est possible que le Mali s'y déplace avec une équipe jeune au vu du format de la compétition. » Et quelque part, cela tombe bien. La relève malienne a de beaux jours devant elle, à l'image des prestations réalisées par les U19 en championnat du monde dernièrement. « Cette génération joue nettement mieux que celle que j'avais découverte en 2010. Elles sont venues deux semaines à Caen pour préparer le Mondial. »


« Marvin sera sans doute une des attractions du championnat »


Fraîchement rentré du continent africain, Hervé Coudray a enchaîné avec son camp de basket, organisé à Rennes, et celui de Grenoble. Le 4 août, il animera sa première séance d'entraînement de la saison avec un effectif au complet. En parallèle des actions qu'il a menées, le Breton de naissance n'a pas oublié son club. « Qu'on soit en France ou au Mali, ça change peu de choses pour le recrutement. J'ai pu voir beaucoup de vidéos entre les entraînements. Avec Éric Fleury et Éric Béchaud, on a formé une cellule recrutement. Ça nous a permis de mieux croiser les informations sur les joueurs qu'on suivait. » Si les Français Karim Dahak et Romain Grégoire sont arrivés rapidement, il a fallu patienter davantage, comme prévu, pour découvrir l'identité des deux Américains autorisés en Nationale 1. Philippe Da Silva, relais privilégié d'Hervé Coudray sur le terrain, a montré qu'il pouvait également apporter dans un tout autre registre. Le meneur de jeu a pris des renseignements à Madeira, son ancien club au Portugal, où Jovonni Shuler évoluait la saison dernière. Quant au second, il a tout simplement évolué à ses côtés pendant quelques mois en 2013-2014, du côté de Rouen. Marvin Phillips y était pigiste médical. « Marvin sera sans doute une des attractions du championnat, affirme Hervé Coudray. Il est polyvalent dans le jeu intérieur et dangereux à trois points. » L'intérieur a aussi montré en Pro B toutes ses qualités de rebondeur. Jovonni Shuler, 27 ans, est pour sa part un arrière « très athlétique, plutôt réputé scoreeur, mais avec des dimensions de verticalité et de vitesse intéressantes. Il est capable de créer le danger en pénétration dans la raquette comme en périphérie. »


Match de gala en guise de reprise officielle


Pour Hervé Coudray, les deux hommes sont avant tout « deux très bons joueurs de basket dans la compréhension du jeu. Ils vont bien avec le profil de l'équipe. » À l'image de leur recrutement, le Caen Basket Calvados a franchi un cap évident et nécessaire à l'aube de ses retrouvailles avec la Nationale 1. « L'effectif est un peu plus fort que l'année dernière, avec une dimension physique plus importante. On a un peu souffert de cet aspect dans le passé. Par ailleurs, on a encore plus d'expérience. Marvin, par exemple, connaît l'étage supérieur et sort d'une grosse saison au Canada (19 points et 10 rebonds par match). » Avec ses quatre recrues auxquelles s'ajoutent Philippe Da Silva, Étienne Plateau, Camille Eleka, Bryson Pope, Fabien Omont et Ian Caskill, Caen semble armé pour jouer un vrai rôle. Les premiers éléments de réponse seront peut-être connus à Saint-Vallier, dans la Drôme, lors du coup d'envoi de la saison. « L'objectif est de jouer la première moitié de tableau, ne cache pas Hervé Coudray. Il faudra d'abord gagner à domicile, et aller ensuite chercher quelques victoires à l'extérieur. On a les qualités pour être le trouble-fête du championnat. Certains observateurs le pensent aussi. Maintenant, il va falloir s'adapter très vite à une plus forte intensité. Quand on monte de division, ça va plus vite, ça va plus haut, et c'est plus physique. » Avant ce 26 septembre, les échéances ne manqueront pas pour Caen. Le premier rendez-vous officiel est programmé le vendredi 11 septembre en Coupe de France contre Le Portel (Pro B), finaliste de la précédente édition. « C'est une grosse équipe qui va nous mettre tout de suite dans le bain. » Le Palais des Sports va pouvoir recommencer à vibrer...


Le programme des matchs amicaux :


  • Mercredi 12 août à 20h : CBC - Depaul University à Avranches

  • Samedi 22 août à 20h : CBC - Quimper à Douvres

  • Mercredi 26 août à 20h : CBC - Chartres à Giberville

  • Samedi 29 août : Rueil - CBC (horaire à définir)

  • Mardi 1er septembre à 20h : CBC - Gravenchon à Bayeux

  • Vendredi 4 septembre à 20h : CBC - Rueil à Cabourg

  • Dimanche 13 septembre à 19h : CBC - Évreux au Palas des Sports
  • Vendredi 22 septembre à 20h : CBC - Boom


Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr