Début des hostilités à Marseille

Envoyer Imprimer PDF

Football. Marseille – Caen, 1ère journée de Ligue 1 (ce soir, 21h). C'est ce soir sous le coup de 21 heures que le Stade Malherbe entrera enfin dans le vif du sujet ! La première journée de Ligue 1 lui propose une belle affiche, avec un déplacement périlleux mais pas insurmontable à Marseille. Vainqueur 3-2 au stade Vélodrome la saison dernière, Caen aspire à rééditer pareil exploit chez un adversaire diminué mais déjà compétitif.


Quand le Stade Malherbe s'imposait tranquillement contre Avranches (4-1) la semaine dernière dans le stade champêtre de Carentan, l'Olympique de Marseille dominait la Juventus Turin (2-0) devant les 64 000 spectateurs du Vélodrome. Contraste saisissant, pour sûr, mais sûrement peu significatif sur la vraie ligne de départ. Si Patrice Garande aurait aimé terminer sa série de matchs amicaux avec une adversité plus relevée, il sait que ce paramètre a finalement peu d'importance au moment de s'élancer. Les Malherbistes, qui ne déplorent aucune absence, sont sereins à quelques heures de l'ouverture des débats. « Un premier match est toujours un peu particulier, concède leur entraîneur. Toutes les équipes sont persuadées d'avoir bien travaillé, même si personne n'est prêt à 100 %. Ce que j'attends surtout de ce match-là, c'est qu'on se déplace avec la conviction qu'on peut gagner à Marseille. Après, ce qui m'intéresse, c'est le contenu. Ça nous donnera une indication sur le plan physique. On n'a pas besoin de ce match pour savoir qu'on doit encore travailler dans plein de domaines. Ce sont les performances et les résultats qui vont nous permettre de continuer à travailler dans la sérénité. » Un premier match transporte son lot d'enthousiasme et d'impatience, peut-être moins de pression.


Caen sait à quoi s'attendre


L'impression vaut d'autant plus pour le Stade Malherbe à Marseille. Même s'il n'est plus le petit promu, et qu'on le voit davantage aborder cette saison avec la capacité d'accrocher une place en milieu de tableau, Caen a tout à gagner en Provence. Et le timing du duel n'est peut-être pas pour lui déplaire. Marseille jouera ce soir sans ses recrues phares que son Lassana Diarra, Abou Diaby et Javier Manquillo. En outre, Marcelo Bielsa devra se priver de Nicolas Nkoulou, suspendu. A priori, la formation olympienne sera moins forte que celle de la saison dernière, puisque André-Pierre Gignac, Dimitri Payet, Giannelli Imbula ou encore André Ayew sont partis à l'intersaison. « Je pense que Marseille est prêt, avance Patrice Garande. Ils vont avoir des automatismes. L'équipe qui va débuter le championnat va tenir la route. J'ai vu le match qu'ils ont joué contre la Juventus, je n'ai pas vu une équipe diminuée ou perturbée. » L'entraîneur caennais sait à quoi s'attendre sur la pelouse très dégradée (elle sera changée la semaine prochaine) du stade Vélodrome. « L'OM a toujours le même plan de jeu, basé sur un pressing très haut. Pour avoir une chance de résultat contre Marseille, il faut d'abord se sortir de ce pressing. » Ensuite, Caen aura les armes pour perturber une défense loin d'être une assurance tout risque. La saison dernière, Nicolas Seube, Emiliano Sala et Nicolas Bénézet avaient marqué trois buts en vingt minutes pour retourner une situation plus que compromise. Mené 2-0 à l'entame du dernier quart de match, Malherbe s'était imposé 3-2. Une belle source d'inspiration !


Pas de surprise dans le onze de départ ?


Seuls trois des titulaires, ce 27 février, sont partis sous d'autres cieux à l'intersaison. Il s'agit de Felipe Saad, N'Golo Kanté et Emiliano Sala. Caen alignera néanmoins une équipe forcément différente, ce soir. Ce pourrait bien être la même qu'à Carentan. Au but et en défense, ça ne fait pas vraiment de doute. Devant Rémy Vercoutre, le quatuor Dennis Appiah, Alaeddine Yahia, Damien Da Silva et Emmanuel Imorou devrait logiquement être aligné. A priori, le trio du milieu de terrain sera composé de Jordan Adéoti, Jonathan Delaplace et Julien Féret, toujours capitaine. Devant, autour d'un Andy Delort sans concurrence, Hervé Bazile et Vincent Bessat semblent tenir la corde, mais Lenny Nangis est bien présent dans le groupe après une petite blessure... Sur le banc des remplaçants, on retrouvera Jeff Louis, qui a visiblement gagné du temps sur son planning de reprise personnel, Jordan Nkololo, Syam Ben Youssef, Chaker Alhadur, Nicolas Seube et Paul Reulet, gardien numéro 2. Mathieu Duhamel ne figure pas, en revanche, parmi les 18. Même sort pour Florian Raspentino, Florian Le Joncour, Jonathan Beaulieu et Jordan Leborgne, tous en équipe réserve pour affronter la B du Paris Saint-Germain en amical, ce samedi à Venoix (14h). Alexandre Raineau est forfait en raison de douleurs au dos.


Marseille : Mandanda, Pelé - Dja Djédjé, Sparagna, Rekik, Mendy, Aloé, Sané - Lemina, Romao, Tuiloma, Barrada, Sarr, Alessandrini - Nkoudou, Batshuayi, Thauvin, Ocampos.


Caen : Vercoutre, Reulet - Appiah, Alhadhur, Yahia, Da Silva, Ben Youssef, Imorou - Seube, Adéoti, Delaplace, Féret, Bessat, Nkololo - Nangis, Louis, Delort, Bazile.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr