Mondeville en quête de rachat

Imprimer

Basket. Mondeville – Hainaut Basket, 18ème journée de Ligue féminine (ce soir, 20h). Oublier et faire oublier au plus vite la sévère correction infligée samedi dernier par Basket Landes, c’est l’objectif des Mondevillaises face au Hainaut Basket. Les joueuses de Romain L’Hermitte auront une revanche à prendre sur elles-mêmes après la désagréable impression laissée par leur dernier match. Le maintien a beau être quasiment acquis, la démobilisation ferait mauvais genre dans un club qui se bat pour retrouver l’Europe à moyen terme.

 

A peine l’uppercut encaissé, sous forme d’une défaite 53-85 qui aurait même pu être bien plus lourde au regard des -26 accusés à la mi-temps, Romain L’Hermitte se projetait déjà vers la réception du Hainaut Basket. Histoire de mieux digérer la déconvenue, sûrement, mais aussi de bien rappeler quel était le plus important des deux rendez-vous successifs à domicile. Sur son plan de route, Mondeville a forcément surligné la réception de l’avant-dernier du classement, vainqueur de seulement deux matchs cette saison. Les Hennuyères ont battu Lyon lors de la deuxième journée (78-76 après prolongation) et… Mondeville quelques semaines plus tard (76-66). Elles ne comptent qu’une longueur d’avance sur Calais, dont la seule victoire de la saison a été acquise face à elles, et ne sont donc nullement à l’abri d’une relégation.

 

Sentant le vent du boulet, le Hainaut a décidé de limoger l’entraîneur Jimmy Ploegaerts au profit de Fabrice Fernandes. En outre, le club vient d’enregistrer la signature de deux jokers médicaux, puisque seules deux étrangères sur les quatre autorisées ont disputé les derniers matchs. Katerina Zohnova, ailière passée par Mondeville en 2011-2012, a fait son retour au club. Son premier contrat, déjà comme pigiste, s’achevait fin-décembre et la charmante tchèque avait refusé de prolonger avec l’entraîneur d’alors. En parallèle, la Monténégrine Ana Pocek, 21 ans, vient renforcer un secteur intérieur privé de l’ex-Mondevillaise Omou Touré, blessée. Avec un effectif renforcé en qualité comme en quantité, le SAHB espère repartir sur une nouvelle dynamique. Et mettre fin à une série de onze défaites consécutives. La moins bonne attaque de Ligue féminine débarque à Mondeville avec ambition.

 

Entre une équipe jouant sa survie parmi l’élite et le dixième du classement, pour qui le Top 8 semble trop haut et le maintien déjà en poche, la rencontre peut s’avérer serrée. Mondeville devra présenter un autre visage que contre Basket Landes pour espérer l’emporter. « J'ai l'impression qu'à chaque fois qu'on joue le Hainaut, en particulier à domicile, on n'est pas dans une bonne situation, indiquait Romain L’Hermitte samedi dernier. Ça va être très, très dur. Quand elles apprennent qu'on a perdu de trente points chez nous, elles voient la porte s'ouvrir. Elles ont l'équipe pour s'engouffrer dans la brèche parce qu'elles ont une équipe très athlétique, très dure. Elles vont mettre beaucoup d'envie et d'abnégation pour venir nous chercher ici. »

 

Derrière cette confrontation lourde d’importance, la Halle Bérégovoy n’accueillera plus que quatre équipes d’ici la clôture de la saison régulière. Montpellier se présentera le 28 février, avant que Bourges ne suive le 21 mars. Inutile de préciser que les Mondevillaises auront fort à faire face aux deux premières équipes de Ligue féminine. Elles enchaîneront ensuite contre deux adversaires beaucoup plus à leur portée, Calais, actuelle lanterne rouge, et Lyon.  Ce sera, sauf retournement de situation et qualification pour le Challenge Round (il faut terminer entre la cinquième et la huitième place pour cela), le dernier match de la saison. Dès le 4 avril.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!